Chavannes-près-Renens, Archives cantonales vaudoises, P Château de la Sarraz, H 50
Creative Commons License

Notice de Gilbert Coutaz, Archives cantonales vaudoises, pour e-codices, 2015.

Handschriftentitel: Livre d’heures de Jean de Gingins
Entstehungsort: Paris
Entstehungszeit: 1421
Beschreibstoff: parchemin
Umfang: 378 feuillets
Format: 195 x 135 millimètres
Seitennummerierung: f. 1-5, f. 5v (lacune) ; f. 6-51, f. 18 et 18v (lacune) ; 3. f. 52-61 ; f. 62-153, f. 120v (lacune), f. 123v (lacune), f. 152 (lacune), f. 152v (lacune) ; f. 154, f. 154v (lacune) ; f. 155-156, f. 155v (lacune) ; f. 157-254, f. 187v, f. 192v, f. 193 et f. 193v (lacune), f. 245 (lacune), f. 249v (lacune), f. 254v (lacune) ; f. 255-268 ; f. 269-301, f. 273v (lacune), f. 278v (lacune) ; f. 302-378, f. 315 (lacune), f. 315 (lacune), f. 377v (lacune), f. 378 (lacune), f. 378v (lacune)
Lagenstruktur: Le manuscrit se compose de 50 cahiers, comportant presque tous des réclames, majoritairement forme de quaternions. A l’origine, le Livre d’heures pourrait avoir formé deux livres, le premier débutant par le Calendrier et s’achevant avec le f. 192v, le second débutant avec les Heures de la Vierge et finissant au f. 378v, suivi du f. 193.
Seiteneinrichtung: Chaque folio, sauf le f. 18v, porte une réglure de 15 lignes, c’est-à-dire prévue pour 14 lignes de texte.
Schrift und Hände:
  • Le caractère utilisé est la textualis gothica format, et l’écriture est d’une même main, d’un bout à l’autre du manuscrit, jormis peut-êter le f. 193r.
  • L’encre est brune pour la plus grande partie du texte, les rubriques sont en rouge.
Buchschmuck:
  • 19 miniatures qui occupent tout l’espace, sauf 4 ou 5 lignes au bas de la page. Le sommet de toutes les miniatures, sauf celle du f. 234v, est en forme de coupole, l’arc de cercle comportant des variantes : tantôt lisse, tantôt il porte de petites pointes. Une différence se lit sur les fines baguettes dorées qui entourent la peinture : f. 1r, f. 4r, f. 124r, f. 153r, f. 154r, f. 155r, f. 156r, f. 194r, f. 221r, f. 234v, f. 240v, f. 245v, f. 250r, f. 261v, f. 279r, f. 309r, f. 316r, f. 368v et f. 374v.
      Thèmes des miniatures :
    • f. 1r : la Trinité
    • f. 4r : la Vierge et sainte Anne
    • f. 124r : saint Jérôme
    • f. 153r : saint Sébastien
    • f. 155r : saint Laurent
    • f. 154r : saint George
    • f. 156r : saint Nicolas
    • f. 194r : l’Annonciation
    • f. 221r : la Visitation
    • f. 234v : la Nativité
    • f. 240v : l’Annonce aux bergers
    • f. 245v : l’Adoration des mages
    • f. 250r : la Présentation au Temple
    • f. 261v : le Couronnement de la Vierge
    • f. 279r : le roi David
    • f. 309r : la Pentecôte
    • f. 316r : l’office des morts
    • f. 368v : la Vierge et l’Enfant
    • f. 374v : le Jugement dernier
    • Différents types d’initiales décorées sont utilisés, aucune n’est pour autant historiée :
    • 20 grandes initiales sur fond doré et présentes dans presque toutes les enluminures, en général bleues, parfois roses, relevées de fins traits blancs ; ornées de motifs végétaux, elles sont hautes de 3 lignes de texte.
    • 379 initiales plus petits d’une ligne : au début de certaines prières et des psaumes.
    • 1566 initiales, hautes d’une seule ligne, dorées sur fond rose et bleu relevé de blanc avec quelques touches dorées.
    • Initiales tracées à l’encre brune, des traits jaunes en épaississent le contour. Relevés de blanc, les bouts de ligne sont roses et bleus avec une touches d’or qui sépare ces deux couleurs.
  • Les miniatures sont attribuées à quatre artisans du livre : un maître nommé "Painter of Gingins Last Judgement", le maître de Guy de Laval, un maître du "style Bousicaut" et le maître de Bedford.
Einband: Recouvert, au XIXe siècle, d’une reliure en plein cuir, doté de deux fermoirs d’argent, et peut-être due à Frédéric de Giingins-La Sarraz (1790-1863). La dislocation des cahiers est antérieure à l’entrée du manuscrit aux Archives cantonales vaudoises.
Hauptsprache: La langue est tantôt le latin, tantôt le français, elles sont presque entièrement en français dans la partie des « Prières pour la journée chrétienne » (f. 18v à 95v, 2 et 3) et entièrement en français pour Les « Quinze joies de la Vierge » et « Les Cinq Plaies du Christ » (f. 368r-377v).
Inhaltsangabe:
Les différentes parties qui ne suivent pas nécessairement un ordre logique sont organisées ainsi :
  • [f. 1r-5v : Feuilles détachées placées au début du volume, le f. 6r étant en fait le premier du volume primitif, voir plus loin pour la ventilation des f.]
  • f. 6r-17v (sénion) : Calendrier quotidien en français, se rapportant au diocèse de Paris. Deux couleurs sont utilisées : rouge et noir
  • f. 18r-91v (10 quaternions) + f. 92r-95v (binion) + f. 2r-3r (bifolio) Prières privées
  • f. 96r-120v (3 quaternions) : Prières privées, dont les dévotes salutations à Notre Seigneur Jésus-Christ
  • f. 121r-152v (4 quaternions) : Psautier dit de saint Jérôme, soit un certain nombre de versets, empruntés à des psaumes, et mis bout à bout pour faire un tout
  • f. 1r, f. 153r-156v + f. 4r-5v (partie lacunaire): Suffrages des saints Sébastien, Maurice, Georges, Claude, Laurent, Nicolas, Anne, (lacune), Trinité, Croix et Claire
  • f. 157r-178v (2 quaternions et 1 ternion) : sept formulaires de messes votives pour chacun des de la semaine, en commençant par le dimanche : Trinité, Défunts, Saint-Esprit, tous les saints, Saint-Sacrement, Croix et Vierge
  • f. 179r-183v (1 quaternion et 1 ternion) : 4 péricopes évangéliques
  • f. 184r-192v deux prières mariales au masculin : Obsecro te et O intemerata
  • f. 194r-266v (partie lacunaire) : Les Heures de la Vierge à l’usage de Paris
  • f. 267r-275v (partie lacunaire) : Dévotes orasions à la la Vierge Marie
  • f. 275v-278r Prières à saint Sébastien
  • f. 279r-294r (2 quaternions) : Psaumes pénitentiaux
  • f. 294v-301v (1 quaternion tronqué de son dernier f.): Litanies
  • f. 302r-308v Les Heures de la Croix
  • f. 309r-315v Les Heures du Saint-Esprit
  • f. 316r-368r Heures des Morts à l‘usage de Paris
  • f. 368v-374r Les Quinze joies de la Vierge
  • f. 374v-378r Les Cinq plaies du Christ
  • f. 193r Colophon, soit suscription du livre et armoiries de Gingins-Joinville : Ces heures sont à Jehan de Gingins seigneur divonne < de > et capitaine sur gens darmes pour le roy nostre sire. Et furent faites a la rue Neufve N<ost>re Dame par Jaquet Lescuier lan mil CCCCXXI
Entstehung der Handschrift: Titre donné par le colophon au f. 193r, écrit en lettres dorées. Jean II de Gingins est né vers 1385 et est mort à la fin de l’année 1461 ou au début de l’année 1462. Il appartenait à une importante famille seigneuriale vaudoise, attestée entre la première moitié du XIIe siècle et le début du XXe siècle. Il ne s’est pas représenté dans le livre ; il y est présent par ses armories.
Provenienz der Handschrift: Le livre d'heures est entré en possession de la famille de Gingins-La-Sarraz, en 1837, à la suite de l'achat du manuscrit par Frédéric de Gingins-La-Sarraz à Xavier Fontana, Chancelier de l'évêché de Lausanne et Genève, entre 1833 à 1841. Ce fait démontre qu'il a été déplacé. Marie de Gingins-La-Sarraz fut la dernière personne de la famille à le posséder, avant de le léguer, en 1902, avec le château de La Sarraz, à son beau-frère, Henri de Mandrot.
Erwerb der Handschrift: Donation, en 1920, d’Henri de Mandrot aux Archives cantonales vaudoises, en même que les archives familiales de La Sarraz.
Bibliographie:
  • Hans R. Hahnloser, « Les Heures de Jean de Gingins », in La Sarraz, château du milieu du monde, éd. Par Georges Duplain et Ernest Manganel, Lausanne, 1972, pp. 60-73 – étude iconographique.
  • Manuscrits, livres et estampes des collections vaudoises. Exposition présentée par la Bibliothèque cantonale et universitaire, Lausanne, Musées des Arts décoratifs, 25 juin – 5 septembre 1976, pp. 14-17, sous le no 2.
  • Robert Amiet, «Le livre d’heures de Jean de Gingins », in Revue d’histoire ecclésiastique suisse, 77, 1983, pp. 95-147 – étude et édition des prières.
  • Céline Wenger, Le Livre d’heures de Jehan de Gingins. Edition codicologique et éditions des prières en français, Lausanne, Université de Lausanne, Section de français médiéval : Mémoire de licence, Sessionde juillet 1998, 76 p. - étude codicologique
  • Gabrielle Bartz, Libro d'Ore di Jean de Gingins, in Corti e città. Arte del Quattrocento nelle Alpi occidentali, Cat. della mostra a cura di E. Pagella, E. Rossetti Brezzi, E. Castelnuovo, Torino-Milano, 2006, pp. 188-189, nr. 101.
  • Gregory Thomas Clark, A modest manuscript within an impressive oeuvre : The Hague, Koninklijke Bibliotheek, Ms 135 J 9 and the Master of the Guise Hours, in Quaerendo, 39, 2009, pp. 257-303.
  • Florence Müller, Le livre d'heures de Jean de Gingins, Lausanne, Université de Lausanne, Section de l'histoire de l'art. Maîtrise universitaire, Session de janvier 2015, 102 p. + Dossier d'images et de sources.
  • www.davel.vd.ch/detail.aspx?id=22244