Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 70/1
Creative Commons License

Notice de Paule Hochuli Dubuis, Bibliothèque de Genève, pour e-codices 2013.

Handschriftentitel: La Bouquechardière, de Jean de Courcy, seigneur de Bourg-Achard (1360-1431)
Entstehungsort: Atelier lyonnais (voir Décoration)
Entstehungszeit: Seconde moitié du XVe siècle, ca. 1457-1482 (Voir Fontannaz, p. 18)
Beschreibstoff: Vélin
Umfang: (I) garde antérieure (foliotée 1) + 241 f. (240 f. foliotés 2-241 + f. [179bis], soit le dernier folio blanc d’un binion non folioté) + (II) garde postérieure (non foliotée)
Format: 350 x 255 mm
Seitennummerierung: Foliotation moderne en chiffres arabes, au crayon gris
Lagenstruktur: 13 quaternions (2-9v ; 10-17v ; 18-26v (la foliotation passe, par erreur, de 24 à 26); 27-34v ; 35-42v ; 43-50v ; 51-58v ; 59-66v ; 67-74v ; 75-82v ; 83-90v ; 91-98v ; 99-106v) + 1 ternion (107-112v) + 8 quaternions (113-120v ; 121-128v ; 129-136v ; 137-144v ; 145-152v ; 153-160v ; 161-168v ; 169-176v) + 1 binion (177-[179bis] (le dernier folio du binion, réglé mais sans texte, n’est pas folioté) + 7 quaternions (180-187v ; 188-195v ; 196-203v ; 204-211v ; 212-219v ; 220-227v ; 228-235v) + 1 ternion (236-241v) - Réclames
Zustand: bon
Seiteneinrichtung: Lignes justifiantes - 2 colonnes - Cadre de justification : 235 x 170 mm (75 mm par colonne) - Piqûres - 44 lignes par pages pour les colonnes standards - Réglure à l’encre rose
Schrift und Hände:
  • Ecriture bâtarde
  • Encre noire
Buchschmuck:
  • Ce manuscrit, en deux volumes, a été produit dans l’atelier lyonnais dit de Guillaume Lambert. Cet atelier, actif dans le dernier quart du XVe siècle, tire son nom de convention du copiste Guillaume Lambert responsable de la transcription d’un livre d’heures en 1484 à Lyon (Londres, catalogue Quaritch, 1931, n°47. Voir Avril et Reynaud).
  • Le texte s’ouvre sur une miniature illustrant Jean de Courcy et un scribe (f. 2).
  • Enluminures à demi-page, placées au début de chacun des trois premiers livres de la chronique :
    • f. 4 : Adam et Eve dans le jardin d’Eden
    • f. 114 : Priam, roi de Troie, et ses courtisans derrière les remparts de la ville
    • f. 181 : destruction de Troie
  • Les peintures sont encadrées d’un ruban doré qui se déroule en spirale autour d’une tige, élément important pour établir la provenance lyonnaise du manuscrit (voir Fontannaz, p. 4 et Avril et Reynaud)
  • Rubriques
  • Lettrines
  • Lettres champiées
  • Bouts de ligne
  • Pieds de mouche
  • Rinceaux
  • Baguettes
  • Marges partiellement fleuries (f. 2, 5, 38, 46, 60v, 74v, 80v, 90v, 105v, 113, 121, 142v, 152, 176v, 190, 234)
Spätere Ergänzungen: Sur le contre-plat inférieur :
Etiquette imprimée Bibliothèque de Genève, Mss. Inventaire 228 et, en dessous, au crayon gris, Inv. 228 (229 biffé)
Etiquette à rabat avec l’inscription imprimée : MS. FRANÇAIS- CHRONIQUE DE JEAN DE COERCY, chevalier normand. HISTOIRE ANCIENNE SUR VELIN. 15me siècle. Donné en 1742 par A. Lullin
Einband:
  • Basane brune datant des Petau (fin XVIe- XVIIe siècle). Motifs estampés à froid et dorés. Au centre un médaillon doré et ovale, à entrelacs, est ceint d’un cadre délimité par 6 filets dont deux dorés avec, dans les angles, des fleurons également dorés.
  • Tranche dorée
Inhaltsangabe:
Compilation d’histoire ancienne sur la création du monde, la ville de Thèbes, la guerre de Troie, les faits de Philippe et Alexandre le Grand et l’histoire des Macchabées. L’œuvre est divisée en 6 livres : 1. Histoire de la Grèce. 2. Troie et sa destruction. 3. Histoire des Troyens échappés à la ruine de leur cité. 4. Les Assyriens. 5. Les Macédoniens. 6. Les Macchabées
Le premier volume contient les trois premiers livres (Livres 1-3)
  • F. 2 (prologue) Ou nom du Pere, du glorieux Filz, et du benoist Sainct Esperit, trois personnes en une subsustance. Moy, Jehan de Coercy, chevalier normant, plain de jours, vuyde de jeunesse, desirant l’estat de paix et de repox …–… F. 240 En laquelle benoiste et sainctefyee gloire nous vueille heriter Dieu Nostre Seigneur qui vit et regne pardurablement par tous les siecles des siecles. Amen. Explicit liber tercius
  • fol. 2-2v° prologue
  • fol. 2v°-3v° table des chapitres du 1er livre
  • fol. 4-111v° 1er livre
    • (f. 5) « De Noé et du grant deluge qui advint en son temps. Premier chappitre »
    • (f. 6) « Des trois filz Noé et comme la noblesse fut premier establie en Grece. IIe c. »
    • (f. 7v) « Du roy Ignacus qui fut le premier regnant en Grece en royal. IIe c.» (le rubricateur s’est trompé dans la numérotation du chapitre. Il s’agit en fait du chapitre III)
    • (f. 8) « Du second roy nommé Pharoneus et comme il regna. IIIIe c. »
    • (f. 10) « Du roy Apiz et de son ante et de aultres roys qui regnerent en Grece. Ve chap. »
    • (f. 11) « Du roy Abdras qui regna en Cophes et de son filz Gorgonis. VIe c. »
    • (f. 12v) « De Saturnus premier roy de Crette et de son filz Jupiter qui de son regne le degecta. VIIe c. »
    • (f. 13v) « De Jupiter et d’autres plusieurs pourquoy ilz furent dieux clamez du peuple. VIIIe c. »
    • (f. 15) « De Acrisius qui regnoit en Grece en la cité d’Arges et de Perseuz. IXe c. »
    • (f. 16) « Comme Perceuz occist la bellue et conquist sa femme. Xe c. »
    • (f. 17) « Comme Dionisius aultrement dit liber pater fut desconfit par Perceuz. XIe c. »
    • (f. 18:) « Cy commence l’istoire d’Athenes et comme elle fut premier fondee. XIIe c. »
    • (f. 19) « De Pandion, roy d’Athenes, et du roy Thezus qui vint a son secours. XIIIe c. »
    • (f. 20v) « Comme Thezus espousa la fille au roy Pandion nommee Progue. XIIIIe c. »
    • (f. 21) « Comme Thezus ama Philomene, la seur de sa femme. XVe c. »
    • (f. 22v) « Comme Thezus força ladicte Philomene et lui coupa la langue. XVIe c. »
    • (f. 24) « Comme Progue trouva sa seur qui avoit la langue couppee. XVIIe c. »
    • (f. 26v) « De la royne Progue qui occist son filz en despit de son pere. XVIIIe c. »
    • (f. 27v) « Du roy d’Athenes et de Orice sa fille. XIXe c. »
    • (f. 29) « De Cephalus et de Procriz sa femme, fille du roy Ysteus. XXe c. »
    • (f. 31) « Cy commence l’ystoire de Hercules comme il fut né et des proesses qu’il fit en Auffrique. XXIe c. »
    • (f. 32) « De Herculles qui espousa sa premiere femme nommee Othea. XXIIe c. »
    • (f. 33v) « Comme Hercules conquesta Dyamire sa deuxieme femme. XXIIIe c. »
    • (f. 34v) « Comme Hercules desconfit le centour et reconnu Dyamire sa femme. XXIIIIe c. »
    • (f. 35v) « Comme Hercules desconfit Cacus et Ydra le serpent. XXVe c. »
    • (f. 37) « Comme Hercules passa en Aise et apres es contrees d’Inde. XXVIe c. »
    • (f. 38) « Cy commence l’istoire du roy Vezane et de Colponis qui roy estoit de Siche. XXVIIe c. »
    • (f. 39v) « De Marpasie et de Lampheto, deux roynes des amazones. XXVIIIe c. »
    • (f. 40v) « De la royne Sinope, fille de Marpasie, royne des amazones. XXIXe c. »
    • (f. 41) « Du roy Egeus qui regnoit en Athenes et de Thezeus son filz. XXXe c. »
    • (f. 42) « Du roy Orcus, autrement Pluto nommé, qui ravist Proserpine et enprisonna Thezeus et son compaignon et comme Hercules les ala de[l]ivrer. XXXIe c. »
    • (f. 43v) « De la royne Antiope et de seurs Menalipe et Ypolite. XXXIIe c. »
    • (f. 44v) « De la grand valleur de Menalipe et Ypolite seurs. XXXIIIe c. »
    • (f. 45v) « De la royne Penthasillee, fille de Anthiope. XXXIIIIe c. »
    • (f. 46) « Cy commence l’istoire du roy Cathin, de Peleux et de Euson, ses enfans. XXXVe c. »
    • (f. 47v) « Comme Jazon ala conquester la toison d’or et de ses adventures. XXXVIe c. »
    • (f. 48v) « Comme Jazon conquist la toyson d’or par le sens de Medee. XXXVIIe c. »
    • (f. 50) « Comme Jazon enamena Medee et comme elle occist son frere. XXXVIIIe c. »
    • (f. 51) « Comme Jazon et Hercules destruire premierement la cité de Troye. XXXIXe c. »
    • (f. 52v) « Comme Hercules fut tempté de l’amour de Yollant. XLe c. »
    • (f. 53v) « De la mort Herculles et de la doulleur qu’il sentist au mourrir. XLIe c. »
    • (f. 54v) « Comme Ylus, le filz Hercules, espousa Yollant. XLIIe c. »
    • (f. 55v) « Comme Medee fit resjouenir Eson, le pere de son mari Jazon. XLIIIe c. »
    • (f. 56v) « Comme Medee fit mourrir Peleux affin qu’elle fut royne. XLIIIIe c. »
    • (f. 57v) « Comme Jazon se enamoura d’une femme nommé Crura. XLIIIIe c. » (cet intitulé de chapitre n’apparaît pas dans la table du livre. La main du rubricateur hésite d’ailleurs dans la numérotation du chapitre)
    • (f. 58v) « Comme Medee fit mourir Crura, l’amye de Jazon. XLVe c. »
    • (f. 60) « Comme Egeus, roy d’Athenes, espousa Medee qui vers lui s’estoit tiree. XLVIe c. »
    • (f. 60v) « Cy commence l’istoire du roy Minox de Crette et de Pasiphe, sa femme. XLVIIe c. »
    • (f. 62) « Comme le roy Minox mist en subgection la cité d’Athenes. XLVIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 49 dans la table, le chapitre 48 ayant pour intitulé « De la guerre qui fut entre le roy Minos et ceulx d’Athenes »)
    • (f. 63) « De la guerre qui fut entre le roy Minox et le roy Nysus. XLIXe c. » (ce chapitre est numéroté 50 dans la table)
    • (f. 64v) « De Silla qui trahit son père et livra sa cité. Le c. » (ce chapitre est numéroté 51 dans la table)
    • (f. 65v) « De la royne Pasiphe qui ayma ung tor et en conceupt ung terrible monstre. LIe c. » (ce chapitre est numéroté 52 dans la table)
    • (f. 67) « Comme le roy Minox fit par Dedalus enfermer cellui monstre. LIIe c. » (ce chapitre est numéroté 53 dans la table)
    • (f. 67v) « Comme Dedalus se partit de Crecte et comme son filz cheust en la mer. LIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 54 dans la table)
    • (f. 68v) « Comme le roy Minox poursuivit Dedalus en l’isle de Euliotha. LIIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 55 dans la table)
    • (f. 69v) « Comme Thezeus alla en Crecte pour payer le truaige des Atheniens. LVe c. » (ce chapitre est numéroté 56 dans la table)
    • (f. 70v) « Comme Thezeus conquist Minoxtaurus par le sens Adriane. LVIe c. » (ce chapitre est numéroté 57 dans la table)
    • (f. 71v) « Comme Thezeus se partit de Crette et faulça sa foy vers Adrienne. LVIIe c. » (ce chapitre est numéroté 58 dans la table)
    • (f. 72v) « Comme le roy Bacus trouva Adrienne et l’espousa. LVIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 59 dans la table)
    • (f. 73v) « De la grant feste qui fut faicte en Athenes quant Thezeus fut revenu de Crette. LIXe c. » (ce chapitre est numéroté 60 dans la table)
    • (f. 74v) « Cy commence l’ystoire du roy Eneus et du senglier qui vint en Calidonne. LXe c. » (ce chapitre est numéroté 61 dans la table)
    • (f. 75v) « De la grant grant (ce dernier mot exponctué) guerre qui se meust entre les seigneurs pour ce senglier. LXIe c. » (ce chapitre est numéroté 62 dans la table)
    • (f. 77) « De Altee qui par ung charme fit mourir Meleager son filz. LXIIe » (ce chapitre est numéroté 63 dans la table)
    • (f. 78) « Comme Thideus se partit de Calidonne pour la suspection de Meleager. LXIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 64 dans la table)
    • (f. 79v) « Icy traicte de Athalente et de Ypomenus le jouvencel. LXIIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 65 dans la table)
    • (f. 80v) « Cy commence l’istoire de Thebes et comme la cité fut premierement par Cadmus fondee. LXVe c. » (ce chapitre est numéroté 66 dans la table)
    • (f. 81v) « De plusieurs roys qui regnerent a Thebes, de Layus et de Jocaste sa femme. LXVIe c. » (ce chapitre est numéroté 67 dans la table)
    • (f. 83) « Comme Edipus fut nourri aprez ce qu’il fut trouvé au boys. LXVIIe c. » (ce chapitre est numéroté 68 dans la table)
    • (f. 84) « Comme Edipus occist par fortune le roy Layus son pere. LXVIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 69 dans la table)
    • (f. 85v) « De Edipus qui occist le merveilleux monstre. LXIXe c. » (ce chapitre est numéroté 70 dans la table)
    • (f. 86v) « Comme Edipus espousa Jocaste sa mere. LXXe c. » (ce chapitre est numéroté 71 dans la table)
    • (f. 88) « Des famines et pestillences qui advindrent a Thebes durant ycellui mariage. LXXIe c. » (ce chapitre est numéroté 72 dans la table)
    • (f. 88v) « Comme le pechié fut congneu entre Edipus et Jocaste sa mere. LXXIIe c. » (ce chapitre est numéroté 73 dans la table)
    • (f. 90) « Comme Edipus pour celle cause fut desprisié de ses enfans. LXXIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 74 dans la table)
    • (f. 90v) « Cy commence l’istoire d’Ethiocles et Polimices freres. LXXIIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 75 dans la table)
    • (f. 91v) « Du roy Adrascus qui pour lors regnoit en Grece. LXXVe c. » (ce chapitre est numéroté 76 dans la table)
    • (f. 92v) « Comme Thideus se partit de Calidonne pour aller vers le roy Adrascus aide querir. LXXVIe c. » (ce chapitre est numéroté 77 dans la table)
    • (f. 93v) « Comme Adrascus bailla ses filles a Thideus et Polimices par mariage. LXXVIIe c. » (ce chapitre est numéroté 78 dans la table)
    • (f. 94v) « Comme Thideus alla a Thebes pour Polimices. LXXVIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 79 dans la table)
    • (f. 95) « Comme Ethiocles trahit Thideus au retour de Thebes. LXXIXe c. » (ce chapitre est numéroté 80 dans la table)
    • (f. 96v) « Du roy Adrascus qui assembla grant armee pour aller a Thebes. IIII XXe c. » (ce chapitre est numéroté 81 dans la table)
    • (f. 97v) « De Eraphane qui accusa Amphiarius son mary pour ung fermail. IIII XXIe c. » (ce chapitre est numéroté 82 dans la table)
    • (f. 99) « Comme le roy Adrascus se partit d’Arges a tout son armee pour aler a Thebes et du filz Ligorgus qui fut mort. IIII XX IIe c. » (ce chapitre est numéroté 83 dans la table)
    • (f. 100) « Comme Ligorgus pardonna a une damoiselle la mort de son filz. IIII XX IIIe c. » (ce chapitre est numéroté 84 dans la table)
    • (f. 101v) « Comme Adrascus arriva devant Thebes et de sa premiere bataille. IIII XX IIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 85 dans la table)
    • (f. 102v) « De la bataille qui fut devant Thebes pour la mort d’une tigre. IIII XX Ve c. » (ce chapitre est numéroté 86 dans la table)
    • (f. 103v) « Comme Jocaste se occist par son desespoir doulloureux. IIII XX VIe c. » (ce chapitre est numéroté 87 dans la table)
    • (f. 104) « De fiere et orrible bataille ou Ethiocles et Polimices s’entreoccirent. IIII XX VIIe c. » (ce chapitre est numéroté 88 dans la table)
    • (f. 105v) « Cy commence l’istoire comme la cité de Thebes fut destruicte. IIII XX VIIIe c. » (ce chapitre est numéroté 89 dans la table)
    • (f. 106v) « De Creonces qui print Thebes apres la mort Ethiocles et Polimices. IIII XX IXe c. » (ce chapitre est numéroté 90 dans la table)
    • (f. 107) « Comme Thezeus alla au secours de Argie et Deyphile, filles Adrastus, pour destruire Thebes. IIII XX Xe c. » (ce chapitre est numéroté 91 dans la table)
    • (f. 108v) « Comme Thezeus fit assallir Thebes et comme elle fut prinse tant par les dames d’Arges que par Thezeus.IIII XX XIe c. » (ce chapitre est numéroté 92 dans la table)
    • (f. 110) « Le derrenier chappitre du premier livre qui parle de la ruyne de Thebes et des roys qui regnerent apres en Athenes. IIII XX XIIe c. » (ce chapitre est numéroté 93 dans la table)
    • (f. 111v) « Explicit liber primus. Deo gracias »
  • fol. 112-112v° feuillets blancs
  • fol. 113-113v° table des chapitres du 2e livre
  • fol. 114-114v° prologue
  • fol. 114v°-179v° 2e livre
    • (f. 114v) « De quelle ligniee yssurent ceulx de Troye. Premier chappitre »
    • (f. 115v) « De la reedification de celle cité par le roy Priant faicte. IIe c. »
    • (f. 116v) « Comme Anthenor fut envoyé en Grece pour recouvrer Exionam. IIIe c. »
    • (f. 117v) « Du conseil de Troye qui fut tenu pour faire guerre aux Grecz. IIIIe c. »
    • (f. 119) « De Paris qui alla en Grece et ravit Heleine la femme Menelaus. Ve c. »
    • (f. 120) « Comme Paris retourna a Troye et espousa Heleine. VIe c. »
    • (f. 121) « Cy commence l’istoire de la destruction de Troye et de la guerre. VIIe c. »
    • (f. 122) « Comme les Troyens envoyerent en l’isle Delphe pour avoir respons du dieu Apollo. VIIIe c. »
    • (f. 122v) « Comme les Gregeoys partirent de Grece pour passer en Frige. IXe c. »
    • (f. 123v) « Du parlement que les Gregeoys tindrent pour venir a Troye. Xe c. »
    • (f. 124v) « Comme les Gregeoys descendirent devant Troye. XIe c. »
    • (f. 125v) « De la premiere bataille qui fut faicte devant Troye. XIIe c. »
    • (f. 126v) « De la seconde bataille qui par entreux XL jours dura. XIIIe c. »
    • (f. 128) « De la IIIe bataille qui dura par XXX jours. XIIIIe c. »
    • (f. 128v) « De la IIIIe bataille en laquelle Hector fut occiz. XVe c. »
    • (f. 129v) « Comme Palamedes eust tout le gouvernement de l’ost de Grece. XVIe c. »
    • (f. 130v) « De la Ve bataille qui par IX jours dura. XVIIe c. »
    • (f. 131v) « Comme Achilles fut amoureux de Polixene la fille au roy Priant. XVIIIe c. »
    • (f. 132v) « De la VIe bataille en laquelle mourut Palamedes et Deyphebus. XIXe c. »
    • (f. 133) « Comme Agamenon refut estably sur l’ost des Grecz gouverneur. XXe c. »
    • (f. 134) « De la VIIIe bataille qui par II jours d’espace dura. XXIe c. »
    • (f. 135) « De la IXe bataille qui moult fiere fut et dura II jours dura. XXIIe c. »
    • (f. 136) « De la Xe bataille qui dura VI jours en laquelle Troyllus fut occiz. XXIIIe c. »
    • (f. 137) « De la XIe bataille qui a ung jour naturel a grant force ce passa. XXIIIIe c. »
    • (f. 137v) « Comme Paris occist Achille en ung temple par trahison. XXVe c. »
    • (f. 139) « Comme les Grecz envoyerent querir Pirrus, le filz Achilles, et de la XIIe bataille. XXVIe c. »
    • (f. 140) « De la royne Panthasilee qui vint au secours de Troye et de la XIIIe bataille. XXVIIe c. »
    • (f. 141v) « De la XIIIIe bataille qui dura plusieurs jours en laquelle la royne Panthasillee mourut. XXVIIIe c. »
    • (f. 142v) « Cy commence l’istoire comme la cité fut trahie et livree aux ennemiz. XXIXe c. »
    • (f. 144) « Comme les trahites assemblere le conseil de Troye pour trahir la cité. XXXe c. »
    • (f. 145) « Du sacrifice que les Troyens firent, de quoy ilz se esbahirent. XXXIe c. »
    • (f. 145v) « Comme le Paladion fut emblé et baillé aux Gregeoys. XXXIIe c. »
    • (f. 146v) « Du faulx serment que les Grectz firent et des feux par ou ilz passoient. XXXIIIe c. »
    • (f. 147v) « Du cheval de fut qui fut fait en recompenssassement du Paladion. XXXIIIIe c. »
    • (f. 148) « Comme les Gregeoys refuserent a recueillir la royne Heleine. XXXVe c. »
    • (f. 149) « Comme la cité de Troye fut prise et de l’occision qui y fut faicte. XXXVIe c. »
    • (f. 150) « Comme Troye fut arse et le peuple destruict et occiz. XXXVIIe c. »
    • (f. 151) « Comme les Grecz se partirent de Troye et comme Pirrus occist Polixene, fille au roy Priant. XXXVIIIe c. »
    • (f. 152) « Cy commence l’istoire comme les Gregeoys retournerent chascun en sa contree et comment il leur advint. XXXIXe c. »
    • (f. 153) « Comme Ulixes se retrayst a Ismaron pour la souspeçon de la mort Thalamon. XLe c. »
    • (f. 153v) « De la trahison que Ulixes fit a Palamedes. XLIe c. »
    • (f. 154v) « Comme Ulixes tua Palamedes dedans le fons d’ung puis selon aucuns acteurs. XLIIe c. »
    • (f. 155v) « Du tourment que les Grecz eurent en mer. XLIIIe c. »
    • (f. 156) « Du roy Naulus et Ayaulx son filz, comme ilz trahirent les chevalliers de Grece. XLIIIIe c. »
    • (f. 157v) « De Dyomedes qui fut par sa femme refusez de rentrer en ses possessions. XLVe c. »
    • (f. 158v) « Comment Climestra fit occire son mary Agamenon. XLVIe c. »
    • (f. 159) « De Demophon et du roy Athamas qui par leurs femmes furent chassiez de leurs terres. XLVIIe c. »
    • (f. 160v) « Comme Orrestes, le filz Agamenon, vengea la mort son père. XLVIIIe »
    • (f. 161v) « Comment le roy Menelaus cuida faire mourir Orrestes son nepveu. XLIXe »
    • (f. 163) « Des grandes fortunes que Ulixes trouva sur la mer et comment il alla en l’isle de Cecille. Le c. »
    • (f. 164) « Comme Ulixes alla par fortune es isles de Lay. LIe c. »
    • (f. 165) « Comme Ulixes passa par le plus hault de la mer en lieux inhabitables. LIIe c. »
    • (f. 165v) « Des estranges isles et diverses gens que Ulixes trouva. LIIIe c. »
    • (f. 166v) « Comme Ulixes eschappa par art magique des gens Thelanion. LIIIIe c. »
    • (f. 167v) « Comme Ulixes retourna avecques Penelope sa femme. LVe c. »
    • (f. 169) « Comme Ulixes mist en prison Thelemacus son filz. XLVIe c. » (le rubricateur s’est trompé d’une dizaine dans la numérotation du chapitre. Il s’agit en fait du chapitre 56)
    • (f. 170) « De Thelogonus, le filz Ulixes, qui par fortune occist son père. LVIIe c. »
    • (f. 171) « Comme Thelemacus regna aprez Ulixes son père. LVIIIe c. »
    • (f. 172) « De Pirrus qui arriva en Grece ou il trouva de grandes fortunes. LIXe »
    • (f. 173) « Comme Penelipus occist en trahison Menelipus et Plistenes en une forest. LXe c. »
    • (f. 174) « Comme Thetis accorda Pirrus et Alatastus son père. LXIe c. »
    • (f. 175) « Comment Pirrus embla a Orrestes sa femme et la tint par sa force. LXIIe c. »
    • (f. 176v) « Cy commence l’istoire comme Orrestes occist Pirrus en l’isle Delphe. LXIIIe c. »
    • (f. 177v) « Comme Landomatha et Achilles son frere, filz de Hector, de Troye retournerent en Frige pour conquester leur terre. LXIIIIe c. »
    • (f. 178v) « S’ensuit le derrenier chappitre qui dit de Heleine, femme du roy Menon qui ala querir a Troye les os de son mary. LXVe c. »
  • [fol. 179bis] : feuillet blanc
  • fol. 180-180v° table des chapitres du 3e livre
  • fol. 181-181v° prologue
  • fol. 181v°-240 troisième livre
    • (f. 181v) « De Helenus, filz du roy Priant qui s’en alla en Macedonne. Premier chappitre »
    • (f. 182v) « Comme les Troyens fonderent premier Venise et la peuplerent d’eux mesmes. IIe c. »
    • (f. 183v) « De Anthenor qui se trouva avec ceulx qui fonderent Venise. IIIe c. »
    • (f. 184v) « Du jeune Priant qui se partit de Venise et en Pavonye alla ou il fonda Sychambre. IIIIe c. »
    • (f. 186) « Comme ceulx de Sycambre refurerent (sic) le tribut au Rommains. Ve c. »
    • (f. 186v) « Comme ceulx de Sycambre peuplerent Germanye. VIe c. »
    • (f. 188) « Comme Francio et Turcus alerent es parties d’Europe pour querir habitacion. VIIe c. »
    • (f. 188v) « De ceulx de Germanie comme ilz entrerent en Gaulle pour y habiter. VIIIe c. »
    • (f. 190) « Cy commence l’istoire de Eneas comme il se partit de Troye et de la vision que lors lui advint. IXe c. »
    • (f. 191) « De la grant fortune qui survint a Eneas quant il fut party de Frige. Xe c. »
    • (f. 192) « Du roy Bellus et de Dido sa fille qui estoient en la cité de Thir. XIe c »
    • (f. 193) « Comment Dido s’en ala en Libe et la fonda la cité de Cartaige. XIIe c. »
    • (f. 194) « Du roy Jobar qui voult avoir Dido par mariage a femme. XIIIe c. »
    • (f. 195) « Comme Eneas arriva en Libe a tout la moindre part de ses nefz. XIIIIe c. »
    • (f. 196) « Comme Eneas entra en Cartaige et ala au temple Juno. XVe c. »
    • (f. 197) « Comme Nysus et Erialus trouverent Eneas au temple Juno. XVIe c. »
    • (f. 198) « Comme les Troyens allerent vers la royne Dido pour grace requerir. XVIIe c. »
    • (f. 199) « Comme Eneas racompta a Dido comme Troye avoit esté par les Grecz destruicte. XVIIIe c. »
    • (f. 200) « Comme Eneas presenta a Dido des riches joyaulx qu’il avoit aporté de Troye. XIXe c. »
    • (f. 201v) « Comme la royne Dido et Eneas se entreacointerent en une forest. XXe c. »
    • (f. 202v) « Comme Eneas se partit de Dido et comme elle se occist pour lui. XXIe c. »
    • (f. 204) « Comme Eneas arriva en Cecille par le voulloir du vent. XXIIe c. »
    • (f. 205) « Icy dit pourquoy Eneas fonda en l’isle de Cecille une cité. XXIIIe c. »
    • (f. 206) « Comme Eneas arriva en l’isle de Euliota ou il trouva ung temple. XXIIIIe c. »
    • (f. 207) « Comme Eneas arriva aux terres d’Itallie sur le fleuve du Timbre. XXVe c. »
    • (f. 208) « De la descripcion du pays d’Ytalie et du roy latin. XXVIe c. »
    • (f. 208v) « Comme Eneas envoya ses messaiges devers le roy latin. XXVIIe c. »
    • (f. 210) « Du roy Latin qui donna place a Eneas pour soy logier en sa terre d’Ytalie. XXVIIIe c. »
    • (f. 211) « Cy commence l’istoire de Turnus, filz au roy Clavius, qui fut contre Eneas. XXIXe c. »
    • (f. 212) « D’une grant meslee qui advint adoncq entre Turnus et Eneas pour ung serf privé. XXXe c. »
    • (f. 213) « Du roy Enander qui fonda la cité de Palance. XXXIe c. »
    • (f. 213v) « Comme Eneas ala querir secours au roy Enander. XXXIIe c. »
    • (f. 215) « Des alyances que Turnus fit pour guerroyer Eneas. XXXIIIe c. »
    • (f. 215v) « Comme Turnus ala devant la place que Eneas avoit emparee. XXXIIIIe c. »
    • (f. 216v) « Comme Nisus et Erialus yssirent secretement de la place pour pour (sic) aller haster Eneas. XXXVe c. »
    • (f. 217v) « Comme Nisus et Erialus moururent l’ung pour l’autre. XXXVIe c. »
    • (f. 218v) « Comme Turnus fit assaillir la place qu’il avoit bastie sur ses gens. XXXVIIe c. »
    • (f. 219v) « De la premiere bataille qui fut entre Turnus et Eneas. XXXVIIIe c. »
    • (f. 220v) « Comme Turnus entra en une nef aprez ung deable qui le decepvoit. XXXIXe c. »
    • (f. 221v) « De Pallax, le fils Enander qui mourrut en celle bataille. XLe c. »
    • (f. 222v) « Comme les corps des mors furent enterrez aprez la bataille. XLIe c. »
    • (f. 223v) « Du conseil que le roy Latin tint apres celle bataille. XLIIe c. »
    • (f. 224) « De la deuxziesme bataille qui fut devant Laurence et de royne Camille. XLIIIe c. »
    • (f. 225v) « Comme Turnus et Eneas devoient combatre corps a corps. XLIIIIe c. »
    • (f. 226v) « De la IIIe bataille et comme la royne Amatha se pendit. XLVe c. »
    • (f. 227v) « Comme Eneas combatit a Turnus corps a corps et l’occist en champ. XLVIe c. »
    • (f. 228v) « Comme Eneas espousa Lavine et comme il mourrut. XLVIIe c. »
    • (f. 229v) « De Ascanius, le filz Eneas, et de plusieurs autres de celle lignee. XLVIIIe c. »
    • (f. 230v) « Comme Remus et Remullus furent nez et miz sur la rive d’une eaue. XLIXe c. »
    • (f. 231v) « De la fondacion de Romme et par qui fut premierement fondee. Le c. »
    • (f. 232v) « De Neuma Pompillius et de plusieurs aultres qui regnerent a Romme. LIe c. »
    • (f. 234) « Cy commence l’istoire de Brutus qui conquist plusieurs terres. LIIe c. »
    • (f. 234v) « Comme Brutus print par agaict le roy Pandrasus. LIIIe c. »
    • (f. 235v) « Comment Brutus espousa Ignogent, fille du roy Pandrasus. LIIIIe c. »
    • (f. 236v) « Comme Brutus et Cormee se acompaignierent sur mer. LVe c. »
    • (f. 237v) « Comme Brutus descendist en l’isle d’Albion et comme il la conquist. LVIe c. »
    • (f. 238) « Des trois filz de Brutus et de plusieurs aultres qui tindrent celle terre. LVIIe c. »
    • (f. 239) « Comme les Angloys conquirent celle ysle et pour eulx fut puis nommee Angleterre. LVIIIe c. »
    • (f. 240) « Explicit liber tercius »
  • f. 240v-241v feuillets blancs
Entstehung der Handschrift:
  • Cette compilation de récits mythologiques, bibliques et légendaires, écrite entre 1416 et 1422, est intitulée la Bouquechardière, du nom du fief de Jean de Courcy.
  • L’auteur s’inspire de plusieurs œuvres. « Il prend pour cadre la Chronique dite de Baudoin d’Avesne ou Trésor de Sapience et le remplit avec l’Histoire ancienne jusqu’à César, le Manuel d’histoire de Philippe VI de Valois. Il puise aussi à d’autres sources comme l’Ovide moralisé » (voir Dictionnaire des lettres françaises. Le Moyen Age, p. 764).
  • 35 manuscrits répertoriés
Provenienz der Handschrift:
  • Armoiries au bas de chacune des peintures frontispice. Aubert attribue le blason « d’azur à une bande d’or, accompagnée en chef d’une tête de lion arrachée du même, lampassée de gueules et couronnée d’argent, à la bordure dentelée de gueules » à la famille du Périer, originaire de Lyon. Gagnebin, de Chancel et Avril et Reynaud avancent le nom de Louis du Périer
  • Collection Petau (n°25)
  • Ami Lullin (1720)
Erwerb der Handschrift: Bibliothèque de Genève (1756, legs Ami Lullin)
Bibliographie:
  • Dictionnaire des lettres françaises. Le Moyen Age. La Pochothèque, 1992, p. 764.
  • Isabelle Delaunay, Jean-Baptiste Lebigue et al., L’enluminure en France au temps de Jean Fouquet, Paris, 2003, p. 56-59.
  • Claudia Rabel, « Artiste et clientèle à la fin du Moyen Age : les manuscrits profane du Maître de l’échevinage de Rouen » dans Revue de l’art, 84, 1989, p. 48-60.
Bibliographie générale:
  • Hippolyte Aubert, Notices sur les manuscrits Petau conservés à la bibliothèque de Genève, Paris 1911, p. 69-73.
  • François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peinture en France, 1440-1520, Paris, 1993, p. 358-360.
  • Béatrice de Chancel, «Les manuscrits de la Bouquechardière de Jean de Courcy» dans Revue d’histoire des textes, éd. du C.N.R.S, t. XVII, 1987, p. 219-290 et dans Positions des thèses, Ecole nationale des Chartes, 1986.
  • Frédéric Elsig, « Dossier lyonnais » dans Quand la peinture était dans les livres. Mélanges en l’honneur de François Avril, Paris, 2007, p. 89-97.
  • Nicole Fontannaz, Les Chroniques de la Bouquechardière de Jean de Courcy, Genève, BPU Ms. Fr. 70/1-70/2, travail de mémoire de licence, Université de Lausanne, Faculté des Lettres, Section d’Histoire d l’art, décembre 2007.
  • Bernard Gagnebin, L’enluminure de Charlemagne à François Ier. Genève, 1976, p. 135-137.
  • Marc-René Jung, La légende de Troie en France au Moyen Age, Bâle, 1996, p. 631-634.
  • Beat Matthias von Scarpatetti, Katalog der datierten Handschriften in der Schweiz in lateinischer Schrift vom Anfang des Mittelalters bis 1550, Dietikon-Zürich, 1983, Band 2. n°611.
  • Scriptorium, t. 49, 1995, B 420.
  • Jean Senebier, Catalogue raisonné des manuscrits, Genève, 1779, p. 332-334.
  • Notices IRHT (déposées au département des manuscrits de la BGE).