Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 77
Creative Commons License

Notice de Paule Hochuli Dubuis, Bibliothèque de Genève, pour e-codices 2010.

Handschriftentitel: Histoire romaine de Tite-Live
Entstehungsort: atelier parisien (voir Décoration)
Entstehungszeit: Début XVᵉ siècle.
Beschreibstoff: Parchemin
Umfang: (I-II) gardes antérieures + 450 fol. + (III-IV) gardes postérieures
Format: 455 x 320 mm
Seitennummerierung: Foliotation moderne au crayon gris.
Lagenstruktur: 55 quaternions (f. 1-8v, 9-16v, 17-24v, 25-32v, 33-40v, 41-48v, 49-56v, 57-64v, 65-72v, 73-80v, 81-88v, 89-96v, 97-104v, 105-112v, 113-120v, 121-128v, 129-136v, 137-144v, 145-152v, 153-160v, 161-168v, 169-176v, 181-188v, 189-196v, 197-204v, 205-212v, 213-220v, 221-228v, 229-236v, 237-244v, 245-252v, 253-260v, 261-268v, 269-276v, 277-284v, 285-292v, 293-300v, 301-308r, 309-316v, 317-324v, 325-332v, 333-340v, 341-348v, 349-356v, 357-364v, 365-372v, 373-380v, 381-388v, 389-396v, 397-404v, 405-412v, 413-420v, 421-428v, 429-436v, 437-444v + 1 binion (f. 177-180v) + 1 ternion (f. 445-450).
Zustand: Bon.
Seiteneinrichtung: 2 colonnes – Justification : 315 mm x 203/205 mm (92 mm/colonne) - 60 lignes par page - Réglure à l’encre noire  - Réclames.
Schrift und Hände: Littera gothica textualis
Buchschmuck:
  • Enluminures
    Ce manuscrit est l’œuvre de plusieurs artistes ayant travaillé pour le duc de Berry.

    Millard Meiss attribue les miniatures en partie à l’atelier du Maître des Cleres femmes du duc de Berry. L’enluminure au f. 46v serait l’œuvre du Maître Orosius.

    Charles Sterling qualifie l’exécution de ces miniatures « dans la manière du maître de Bedford » ou d’un artiste proche de lui.

    Trois frontispices, chacun au début du premier livre des trois décades. Les frontispices occupent la moitié supérieure du folio (192 mm x 203/205 mm)

    Frontispices et textes sont entourés d’un bandeau formé de feuilles alternées, roses ou bleues, sur un fond d’or bruni (fol. 9r), d’un bandeau formé de fleurs bleues dont les tiges forment des volutes (f. 181r) et d’un bandeau d’or bruni à décor fleurdelisé (f. 330r).

    Des marges richement enluminées de feuilles de vignes et agrémentées de personnages semi-grotesques, comme des centaures, chimères ou anges (f. 330r) et de divers oiseaux (f. 181r et 330r), entourent le texte.

    F. 9: le frontispice de la 1ère décade. se dégage sur un fond d’or bruni, formé de quatre compartiments quadrilobés aux couleurs bleu, blanc, vert et rouge, eux-mêmes entourés d’un filet bleu ou rose.
    Thèmes : Pierre Bersuire présente son ouvrage au roi de France assis sur un trône drapé d’étoffe rouge ; Faustulus découvre auprès d’une fontaine Romulus et Rémus allaités par une louve; Romulus promulgue les lois et les ordonnances de Rome; combat de cavalerie entre Fabiens et Véiens sous les murs de Rome.

    F. 181: le frontispice de la 2ème décade. se dégage sur un fond d’or bruni. Il est formé de quatre compartiments polylobés marqués d’un trait blanc, eux-mêmes entourés d’un filet rose et bleu.
    Thèmes : l’auteur dans son cabinet ; Asdrubal est assassiné par un barbare à qui on enfonce une épée dans le dos ; Hannon (?), riche carthaginois, reçoit une députation de Rome; combat entre la cavalerie d’Annibal et la cavalerie romaine.

    F. 330: le frontispice de la 3ème décade. se dégage sur un fond d’or bruni. Il est formé de quatre compartiments constitués d’éléments architecturaux, des colonnes et des voûtes.
    Thèmes : l’auteur dans son cabinet ; des Romains reçoivent des ambassadeurs du roi Attale et des Rhodiens (?) ; les Romains assiègent une cité ; un combat de cavalerie entre Romains et l’armée de Philippe V de Macédoine.

  • 26 miniatures de 89/110 mm x la largeur d’une colonne :
    F. 27r : conseil des Romains pour l’établissement de la République
    F. 46v : Quintus Fabius juge le différend entre patriciens et plébéiens au sujet de la distribution des terres
    F. 68r : Gaius Canuléius, tribun du peuple, propose au sénat une loi relative au mariage entre patriciens et plébéiens
    F. 86r : les Véiens se donnent un roi
    F. 103r : des Romains délibèrent dans leur ville
    F. 116v : un consul (L. Sextius ?) délibère avec deux personnes à l’intérieur de la ville de Rome
    F. 130v : les Romains combattent les Privernates et les Anciates
    F. 144v : Herennius Pontius, chef des Samnites, reçoit ses ambassadeurs à leur retour de Rome
    F. 161r : les Romains soumettent les Eques
    F. 197r : le consul Flaminius (?) reçoit un messager
    F. 212r : victoire d’Hannibal sur les Romains à la bataille de Cannes
    F. 226r : reddition de la ville de Locres qui s’était ralliée aux Carthaginois
    F. 238v : sacre d’un évêque
    F. 252r : les Romains assiègent la ville de Capoue entre les mains d’Hannibal
    F. 269r : bataille du lac Trasimème entre Hannibal et le consul Flaminius
    F. 285v : les Romains défont l’armée des carthaginois Hannon et Magon
    F. 301r : Scipion quitte la Sicile pour l’Afrique
    F. 313r : délibérations entre Scipion et Syphax, roi de Numidie
    F. 343r : des Romains adorent des dieux
    F. 354r : Caton
    F. 369r : combat de cavalerie mené par Scipion contre les Lusitaniens
    F. 381v : un consul reçoit une députation
    F. 391v : des Romains reçoivent une députation réclamant la paix
    F. 406v : « Aminander », roi d’Acarnanie exilé en Etolie, reçoit un message de ses anciens sujets et ses partisans reçoivent en retour sa réponse
    F. 424r : les Romains combattent et soumettent les Liguriens
    F. 439r : des Romains reçoivent un messager venant d’Espagne qui apporte des nouvelles de rébellions parmi les Celtibériens
  • Lettres initiales fleuries se prolongeant sous forme d'antennes constituées de feuilles de vigne auxquelles se raccrochent aux fol. 3r et 177r un dragon ailé - Lettres fourrées - Rubriques - Titre courant peint soit en bleu soit en rouge - Signes de paragraphe sous forme de lettres champiées – Bouts de ligne dans les tables.
Einband: Reliure maroquin rouge, aux armes d’Alexandre Peteau, genre Le Gascon - Tranche dorée.
Inhaltsangabe:
  • F. 1r-3r : >La descleration des mos qui n’ont point de propre françois< Il s’agit d’un glossaire commentant certains mots du vocabulaire utilisé dans l’Antiquité romaine
  • F. 3r-7r : Table des chapitres de la 1ère décade
  • F. 7v-8v : "Blanc"
  • F. 9r-27r : 1er livre de la 1ère décade
  • F. 27r-46r : 2e livre de la 1ère décade
  • F. 46v-68r : 3e livre de la 1ère décade
  • F. 68r-86r : 4e livre de la 1ère décade
  • F. 86r-102v : 5e livre de la 1ère décade
  • F. 102v-116v : 6e livre de la 1ère décade
  • F. 116v-130v : 7e livre de la 1ère décade
  • F. 130v-144v : 8e livre de la 1ère décade
  • F. 144v-161r : 9e livre de la 1ère décade
  • F. 161r-176v : 10e livre de la 1ère décade
  • F. 177r-180r : Table des chapitres de la 2e décade. (en réalité la 3e décade, la seconde étant perdue)
  • F. 180v : Blanc
  • F. 181r-196v : 1er livre de la 2e décade
  • F. 196v-212r : 2e livre de la 2e décade
  • F. 212r-226r : 3e livre de la 2e décade
  • F. 226r-238v : 4e livre de la 2e décade
  • F. 238v-252r : 5e livre de la 2e décade
  • F. 252r-268v : 6e livre de la 2e décade
  • F. 268v-285r : 7e livre de la 2e décade
  • F. 285r-301r : 8e livre de la 2e décade
  • F. 301r-313r : 9e livre de la 2e décade
  • F. 313r-327r : 10e livre de la 2e décade
  • F. 327r-329v : Table des chapitres de la 3e décade. (4e décade)
  • F. 330r-343r : 1er livre de la 3e décade
  • F. 343r-354r : 2e livre de la 3e décade
  • F. 354r-368v : 3e livre de la 3e décade
  • F. 369r-381v : 4e livre de la 3e décade
  • F. 381v-391v : 5e livre de la 3e décade
  • F. 391v-406v : 6e livre de la 3e décade
  • F. 406v-423v : 7e livre de la 3e décade
  • F. 424r-439r : 8e livre de la 3e décade
  • F. 439r-448v : 9e livre de la 3e décade
  • F. 449r : feuillet de garde coupé dont il ne reste qu’un seul onglet. Au recto de l’onglet, des fioritures correspondant à l’extrémité de la première lettre de chaque ligne d’écriture ; au verso, quelques traits de fin de ligne et les lettres « e » et « n » .
  • F. 450r : feuillet de garde. Le texte, qui s’étirait à l’origine sur les ¾ du folio, a été gratté. Ne demeure en haut du folio que le mot abrégé « dessusd. » 
  • Explicit :
    Fol. 448v  : >Cy fenist le IXe livre de la tierce decade de Titus Livius<
  • Editions modernes
    • Le Tite-Live de Charles V. Manuscrit de la Bibliothèque Sainte-Geneviève. Édition sur microfilm. Notice de Denise Hillard, Paris, 1969.
    • Titus Livius, Ab urbe condita I.-9. Ein mittellateinischer Kommentar und sechs romanische Übersetzungen und Kürzungen aus dem Mittelalter aus den Handschriften, herausgegeben von Curt J. Wittlin, Tübingen, Niemeyer (Romanische Paralleltexte, 2), 1970, 90 p.
    • Tesnière, Marie-Hélène, Le livre IX des "Décades" de Tite-Live traduites par Pierre Bersuire, suivi du commentaire de Nicolas Trivet. Édition critique, diplôme d'archiviste paléographe, École nationale des chartes, 1977. — Résumé dans Positions des thèses de l'École des chartes, 1977, p. 143-148. Thèse consultable aux Archives nationales à Paris sous la cote AB XXVIII 672.
Entstehung der Handschrift: C’est à la demande de Jean II de France, dit Jean le Bon, roi de France (1350-1364), que le dominicain Pierre Bersuire, alors prieur de l’abbaye Saint-Eloi de Paris, entreprit entre 1354 et 1356 la traduction en français des décades I, III et IV de l’Ab Urbe condita de Tite-Live.
Provenienz der Handschrift:
  • Au f. 448v  on lit clairement à l’aide de la lampe de Wood: « Ce livre est au duc de Berry » suivi de la signature « Jehan » avec le paraphe qui la singularise.
  • Le folio 449r, correspondant à la page de garde du manuscrit, ne présente plus qu’un seul onglet orné de quelques fioritures et lettres sur 14 lignes d’écriture. Selon Hippolyte Aubert, ce folio mutilé correspondrait à l’ex-libris du duc de Berry et aurait été écrit de la propre main de son secrétaire Nicolas Flamel, comme dans un autre exemplaire de Tite-Live ayant également appartenu au duc et conservé à la Bibliothèque nationale à Paris (BnF français 263). Cependant, le manuscrit conservé à la Bibliothèque de Genève ne figure pas dans les inventaires du duc qui possédait au moins quatre exemplaires de l’Histoires romaine (Voir Jules Guiffrey).
  • Au f. 9r : armoiries d’Aymar de Poitiers, comte de Saint-Vallier, grand-père de Diane de Poitiers. Ces armoiries, d’azur à six besants d’argent au chef d’or, ont été peintes par-dessus un blason plus ancien qui a été soigneusement gratté.
  • Collection Petau (n°180). Ami Lullin (1720). Legs Ami Lullin à la Bibliothèque de Genève (1756).
Bibliographie :
  • Paul Chavy, Traducteurs d’autrefois : Moyen Age et Renaissance, dictionnaire des traducteurs et de la littérature traduite en ancien et moyen français 842-1600, Paris-Genève, 1988, T105.
  • Gustave Brunet, La reliure ancienne et moderne, Paris 1884, pl. 110
  • Léopold Delisle, Le Cabinet des manuscrits, t. III (1881), p. 170-193
  • Frédéric Duval, « Le glossaire de traduction, instrument privilégié de la transmission du savoir : les Decades de Tite-Live par Pierre Bersuire », dans P. Nobel (éd.), La transmission des savoirs au Moyen Age et à la Renaissance, t. I : du XIIᵉ au XVᵉ siècle, Besançon, 2005, p. 43-64.
  • Frédéric Duval et Françoise Vielliard, Miroir des classiques n°17, Editions en ligne de l’Ecole nationale des Chartes (Étude et description approfondies de tous les témoins, manuscrits et imprimés, de la traduction par Pierre Bersuire ainsi que de ses remaniements ; voir site http://elec.enc.sorbonne.fr/miroir/
  • Jules Guiffrey, Inventaires de Jean, duc de Berry (1401-1416), t. 1 (1894), p. 226, 238, 240-241, 329-330, t. 2, p. 338.
  • Charles Samaran et Jacques Monfrin, "Pierre Bersuire prieur de Saint-Eloi de Paris (1290 ?-1362", dans Histoire littéraire de la France, t. 39, (1962), p. 259-450.
Bibliographie générale :
  • Hippolyte Aubert, Notices sur les manuscrits Petau, Paris, 1911, p. 83-89.
  • Bernard Gagnebin, L'enluminure de Charlemagne à François Ier, Genève, 1976, p. 80-83.
  • Bernard Gagnebin, «Le Tite-Live du duc de Berry» dans Genava, n.s. 7, 1959, p. 193-214.
  • Millard Meiss, French Painting in the time of Jean de Berry : the late fourteenth century and the patronage of the duke, 2 vol., Londres, 1967-1969, vol. 1 p. 242, 252, 310, 354.
  • Millard Meiss, French Painting in the time of Jean de Berry : The Boucicaut Master, Londres, 1968, p. 56, 142, fig. 438, 440.
  • Beat Matthias von Scarpatetti, Catalogue des manuscrits datés en Suisse en écriture latine du début du Moyen Age jusqu’en 1550, Zurich, 1983, t. 2, p. 210.
  • Jean Senebier, Catalogue raisonné des manuscrits, Genève, 1779, p. 343-345.
  • Charles Sterling, La peinture médiévale à Paris, 1300-1500, Paris, 2 vol. 1987-1990, p. 304.