Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 170
Creative Commons License

Notice de Paule Hochuli Dubuis, Bibliothèque de Genève, pour e-codices 2013.

Handschriftentitel: Livre de l'art de chasser aux oiseaux (De arte venandi cum avibus) de Frédéric II de Hohenstaufen (1194-1250)
Entstehungsort: Maître Brugeois de 1482 et associés. Cet enlumineur tire son nom de convention d’un exemplaire du Livre des propriétés des choses de Barthélémy l’Anglais (Londres, BL, Royal 15 E ii-iii), copié à Bruges par Jean du Riès en 1482. La date et le lieu dans le colophon ont servi à nommer l’illustrateur de ce manuscrit (voir Décoration).
Entstehungszeit: ca. 1485-1490
Beschreibstoff: Vélin (couture aux f. 112 et 210 ; trou aux f. 156 et 216)
Umfang: : (I-IV) gardes antérieures + 272 f. + (V) garde postérieure (foliotée 273)
Format: 375 x 265 mm
Seitennummerierung:
  • Foliotation à l'encre rouge, en chiffres romains, de VI à CLVII, et foliotation moderne au crayon gris de 1 à 5 puis de 62 à 273.
  • Les folios I-V qui contenaient la table des chapitres ont disparu.
  • La différence du nombre de folios entre les deux foliotations résulte de l’ajout important, à une époque indéterminée, de feuillets intercalaires en papier, probablement suite à la nouvelle reliure datant des Petau.
Lagenstruktur: Composition des cahiers d’après la foliotation d’origine en chiffres romains avec, à titre indicatif, entre parenthèses, la foliotation en chiffres arabes comprenant les feuillets intercalaires
18 quaternions : [V]-XII (1-11) ; XIII-XX (12-26) ; XXI-XXVIII (27-42) ; XXIX-XXXVI (43-56) ; XXXVII-XLIIII (57-69) ; XLV-LII (70-84) ; LIII-LX (85-99) ; LXI-LXVIII (100-113) ; LXIX-LXXVI (114-129) ; LXXVII-XXXX XX IIII (130-143) ; XXXX XX V-XXXX XX XII (144-157) ; XXXX XX XIII-C (158-171) ; CI-CVIII (172-183) ; CIX-CXVI (184-198) ; CXVII-CXXIIII (199-213) ; CXXV-CXXXII (214-229) ; CXXXIII-CXL (230-244) ; CXLI-CXLVIII (245-258) ; CXLIX-CLVI (259-271) + 1 feuillet indépendant folioté CLVII (272)
Zustand: Bon
Seiteneinrichtung: Lignes justifiantes - 2 colonnes - Cadre de justification : 230 x 155 mm (70 mm par colonne) - 33 lignes par page - Réglure à l’encre rose
Schrift und Hände:
  • Ecriture bâtarde
  • Encre noire
Buchschmuck:
  • F. 1 : Le frontispice, attribué au Maître Brugeois de 1482, représente l'empereur Frédéric II accueillant ses fauconniers.
  • Nombreux oiseaux de toutes sortes dans les marges et diverses petites scènes dans les marges inférieures représentant l'art de la fauconnerie.
  • Sur des folios intercalaires, esquisses représentant divers animaux dessinés par le peintre Jean Huber (1721-1786) qui possédait une volerie dans sa propriété genevoise à Cologny et auquel Ami Lullin avait prêté le manuscrit : au f. 71, un lion ; aux f. 135, 137, 139v, 141v et 143, un rapace ; au folio 149, un cheval (voir de la Corbière).
  • Lettres champiées
  • Rubriques
  • Lettres fourrées
Spätere Ergänzungen: Sur le contre-plat inférieur :
À l’encre, annotation de la fin du XIXe siècle : Mf. 170. Ce volume comprend 152 feuillets vélin numérotés à l’encre rouge de VI à CLVII. Le 1er feuillet en tête n’est pas numéroté. Il manque donc 4 feuillets en tête. Volume interfolié de f. blancs non numérotés. 18 août 1896. H.V.A.
Etiquette à rabat, imprimée : 170. MS. FRANÇAIS SUR VELIN-L’ART DE LA CHASSE AUX OISEAUX traduction de l’ouvrage latin composé par l’Empereur FREDERIC II dans le 12me siècle - 14me siècle (corrigé à la main en 15me siècle). Donné en 1742 par A. Lullin. Cf l'autre 169. Ce manuscrit a appartenu à Louis XII roi de France
Au crayon gris, Ms.fr. 170
Einband: Ais recouverts de veau brun, de la fin du XVIe- XVIIᵉ siècle, de la même facture que les reliures portant les armes des Petau - Filet doré en encadrement sur le plat - Nervure sur le dos
Inhaltsangabe:
Traité de fauconnerie. Ce manuscrit contient les deux premiers livres (voir Origine du manuscrit). Le premier traite de l’anatomie et de la physiologie des oiseaux ; le deuxième enseigne la façon dont on dresse les oiseaux de chasse.
  • F. 1 (prologue): La doctrine du saige es proverbes est telle car il enseigne que l'omme ait fiance en Nostre Seigneur de tout son cuer et qu'il ne se appuye pas a son sens mais en toutes ses voyes pense a Dieu, et il adreschera ses fais et ses diz et le fera bien instruit quant il aura trouvee sapience, laquelle luy sera arbre de vye quant il l'aura attainte et, s'il la tient perseveramment, il sera glorieux et bien instruit pardurablement car toute sapience vient de Dieu et demeure avec luy tousjours …–… F. 272 Et ces choses souffissent qui sont dittes du tiroir du chappel et des autres choses en present etc.
  • f. 2 « Le proheme du principal acteur »
  • f. 4 « Cy devise comment le art de chassier aux oyseaulx est plus dignes des ars des autres chasses »
  • f. 7 « De la generalle division des oyseaux qui sont divisez en aquaticques, terrestres et moyens »
  • f. 11 « De la division qui est entre les oyseaux de proye et ceulx qui ne sont pas de proye »
  • f. 12v « Cy parolle en quantes manieres les oyseaux aquaticques acquierent leur viande quant et combien »
  • f. 16 « Cy parolle de l’yssue des oyseaulx pour pasturer qui yssent des eaues »
  • f. 18v « Cy parolle de l’ordre des oyseaulx aquaticques comment ilz yssent pour pasturer »
  • f. 20 « Cy parolle du repair des oyseaux aquaticques aux lieux des eaues »
  • f. 20v « Cy parolle de la demeure que font les oyseaulx aquaticques es eaues aussy bien en dormant comme en veillant »
  • f. 22v « Cy parolle des oyseaulx terrestres par quantes manieres ilz acquierent leurs viandes quant et quelles et pourquoy les notues yssent pour la proye de la nuyt »
  • f. 27v « De la manière de l’yssue des oyseaux terrestres aux pasquiers et de leur repaire et de leur estat »
  • f. 29v « Cy parolle des oyseaux moyens par quelles manieres ilz acquierent leurs viandes quant et quelles »
  • f. 31 « Cy parolles des diversitez, des viandes desquelz usent les oyseaux moyens »
  • f. 31v « Ci parolle de la manière de l’yssue des moyens oyseaux aux pasquiers et comment ilz demeurent aux lieux des pasquiers »
  • f. 31v « Cy parolle de leur retour »
  • f. 33 « Cy parolle du trespas des oyseaulx »
  • f. 33v « Quelz oyseaux trespassent et quant »
  • f. 35v « Cy parolle pourquoy trespassent les oyseaux »
  • f. 37v « Cy parolle de la maniere que les oyseaulx ont de eulx appareillier pour trespasser »
  • f. 39 « Cy parolle du tempz de l’an et des qualitez des tempz qui sont convenables au trespas des oyseaux »
  • f. 41v « Cy parolle de l’ordre du trespas des oyseaux selon ce que les uns passent premiers et les autres derreniers et de l’ordre qu’ilz tiennent en volant »
  • f. 43v « Cy parolle des lieux ausquelz les oyseaux trespassent et auxquelz ilz descendent en trespassant »
  • f. 45 « Cy parolle des membres des oyseaux »
  • f. 49 « Cy parolle des yeulx des oyseaulx »
  • f. 49v « Cy parolle des oreilles »
  • f. 51 « Cy parolle des narines »
  • f. 57v « Cy parolle des esles des oyseaux »
  • f. 61 « Cy parolle du doz des oyseaux »
  • f. 61 « Cy parolle des rains »
  • f. 61 « De la queue »
  • f. 61 « Cy parolle du paroint »
  • f. 61v « Cy parolle du pyz »
  • f. 62 « Cy parolle des costez »
  • f. 62v « Cy parolle des cuisses des jambes et des piez »
  • f. 66 « Cy parolle des doiz des piez »
  • f. 70 « Des ongles »
  • f. 70v « Des membres officiaux de par dedens »
  • f. 74 « Cy parolle de la canne du polmon»
  • f. 74v « Cy endroit parolle du polmon »
  • f. 74v « Cy parolle du dyaframe »
  • f. 74v « De l’ysophague »
  • f. 76 « Cy parolle de l’estomac »
  • f. 76 « Cy parolle du foye »
  • f. 76 « Cy parolle du roignon »
  • f. 76v « Cy parolle des tesmoings et de la matrix »
  • f. 76v « Du plumage des oyseaux »
  • f. 77v « De la coulour des plumages »
  • f. 81 « Cy parolle des plumes »
  • f. 81v « Cy parolle de la loise »
  • f. 83 « Des pennes des esles et de la queue »
  • f. 83v « Cy parolle du nombre des pennes des esles »
  • f. 85 « Du siege et de l’ordre des plus grans pennes des esles »
  • f. 86v « Cy parolle du nombre des pennes de la queue »
  • f. 88 « Du siege et de la fourme des pennes de la queue »
  • f. 90 « Ce que le roy y adjousta »
  • f. 90v « De la maniere du vol des oyseaulx »
  • f. 94 « Yci parle le roy meismes »
  • f. 102v « Des choses par lesqueles les oyseaux se bataillent et deffendent »
  • f. 106 « De la manière de la deffence des oyseaux »
  • f. 108 « De la mutacion du plumaige que font les oyseaux generalement chacun an »
  • f. 112v « Cy commence le prologue du second livre »
  • f. 114v « Cy declaire quel chose est oyseau de proye et pourquoy il est dit de proye »
  • f. 118 « Cy demonstre pourquoy la femelle est plus grande que le masle »
  • f. 120v « Cy parolle de quelz oyseaux de proye les hommes usent »
  • f. 122 « Cy parolle de la combinacion des oyseaux de proye quant ilz veulent faire poucins »
  • f. 122v « Esquelz regions et esquelz lieux ilz font leurs nydz »
  • f. 124v « Cy parolle des ottoirs »
  • f. 126v « Cy parolle des oeufz »
  • f. 126v « Cy parolle de couver les oeufz »
  • f. 126v « Des plumes des bourres et des pennes des poucins »
  • f. 128 « Cy parolle comment la mere paist ses pouchins »
  • f. 128v « Cy parolle comment la mere enseigne ses pouchins a chassier aux oyseaux »
  • f. 128v « Cy parolle comment la mere leur donne congié et pourquoy »
  • f. 130 « Cy parolle du lieu qu’ilz eslisent jusque a tant qu’ilz demeurent es religions (sic) »
  • f. 130 « Cy parolle comment ilz yssent pour prendre et pour acquerir leur viande »
  • f. 130-130v « Cy parolle du trespas des oyseaux de proye, pourquoy ilz trespassent et de leur maniere de trespasser »
  • f. 130v « Du tempz de l’an et des qualitez du tempz »
  • f. 130v « Cy parolle le roy Mauffroy »
  • f. 132 « Des lieux ou ilz trespassent »
  • f. 132 « De leur retour »
  • f. 132v « Comment on congnoit les bons faucons »
  • f. 133 « Cy parolle des gerfaux »
  • f. 133v « Du plumage des gerfaus »
  • f. 134 « Du plumaige qui fait plus a loer es gerfaulx »
  • f. 134 « Cy dit des sacres »
  • f. 134v « Du plumaige des sacres »
  • f. 134v « Cy parolle des gentilz pelerins »
  • f. 138v « Cy parolle des pelerins bruns »
  • f. 140 « De la desconvenable proporcion des membres des pelerins »
  • f. 140v « Cy parolle des faucons gentilz »
  • f. 142 « Des faucons lanniers »
  • f. 142v « Cy parolle des espreviers »
  • f. 142v « De la difference des faucons nyais et ramaiges »
  • f. 144 « Des manieres parquoy on a les faucons nyais »
  • f. 144v « De la manière d’aller au nid »
  • f. 146 « De l’appareil du lieu ouquel ilz sont nourriz »
  • f. 153 « Des voyes et des heures convenables pour donner a mengier »
  • f. 154 « Des heures convenables a eulx donner a mengier »
  • f. 154v « Des lieux esquelz on doit prendre les faucons quant ilz sont nourriz »
  • f. 156 « Cy parolle de l’esbloyssement des oyseaulx »
  • f. 158 « Comment on fait les gez »
  • f. 162 « De la longe, comment elle est loyee et a quoy elle est prouffitable »
  • f. 162v « Du touret, comment il est fait et dequel prouffit il est »
  • f. 164 « De la camponelle »
  • f. 164 « Comment on doit porter l’oisel sus la main »
  • f. 165 « De la manière quant on a les faucons ramages »
  • f. 166v « Cy parolle des lieux esquelz ilz sont prins »
  • f. 168v « De la ciliacion des faucons »
  • f. 170 « Des manieres de tenir les faucons et de porter sus sa main »
  • f. 170v « Des fauconniers quelz y doivent estre »
  • f. 174v « De l’intencion que doit avoir le fauconier pour tenir et adebonnairir les faucons »
  • f. 177v « De adebonnarir les faucons »
  • f. 182v « Des sieges sus quoy les faucons sont a mettre quant on les met jus des mains »
  • f. 186 « De divers sedilles et de perches »
  • f. 191v « Du debas et mal repos des faucons »
  • f. 195 « De l’adebonnarissement des faucons ciliiés »
  • f. 197 « Ici parolle le roy »
  • f. 197v « De adebonnairir les faucons pou a pou quant ilz encommencent a estre deciliez »
  • f. 201 « De l’abonnarissement des faucons desciliez du tout en tout comment ilz sont desciliez et en quel tempz »
  • f. 207 « Cy parolle des debas des faucons et de leurs manieres »
  • f. 212 « De diverses causes des debas du faucon »
  • f. 214 « Des signes des debas »
  • f. 214v « Du secours des mauvaiz repoz et des debas »
  • f. 222v « Des faucons desciliez, comment ilz sont mis a la perche »
  • f. 228 « De l’adebonnarissement des faucons desciliez qui est a faire sus la main en la maison et sans chappel »
  • f. 228v « De l’adebonnarissement des faucons sus la main a l’air franc »
  • f. 230 « Comment on doit entrer et yssir par les portes a tout le faucon »
  • f. 230v « Ausquelz lieux le faucon doit estre portez premierement hors »
  • f. 230v « De reporter le faucon de dehors en la maison »
  • f. 232 « Dont le faucon raportez de dehors en la maison s’effroye et debat plus legierement »
  • f. 232v « Des remedes contre les maulx repos et debas des faucons »
  • f. 234v « Cy parolle du baing »
  • f. 240 « De l’adebonnarissement des faucons dehors la maison du fauconnier a cheval et des temps convenables a eulx adebonnairir »
  • f. 241 « Du fauconnier a cheval quel il doit estre et quelles choses il doit porter la dehors aux champz avec luy »
  • f. 243 « De porter les faucons sauvaiges de region en autre, des vens et lieux convenables eulx porter »
  • f. 247v « Cy parolle des lieux »
  • f. 250 « Des effroiz et des debas que fait le faucon sus la main es sieges et perches, et des sieges de ceulx »
  • f. 250v « Des remedes contre les debas des faucons sus la main siege et perche »
  • f. 251v « Des signes des faucons mal portez »
  • f. 253v « De l’adebonnarissement des faucons fait par le chappel et de quelz gens le chappeau fut trouvez »
  • f. 254v « De ceulx qui trouverent le chappel en commencement »
  • f. 254v « De la forme du chappel et de quelle matiere il est faiz et comment il est fais »
  • f. 259 « Du lieu ouquel doit estre mis le chappeau et de l’euvre du fauconnier en le mettant »
  • f. 261 « Des effroiz et des debas et des deffences que fait le faucon a mettre le chappelet apres la mise, comment ilz sont secourus de ces choses »
Entstehung der Handschrift:
  • Frédéric de Hohenstauffen a écrit ce traité en latin dans les années 1240 pour initier son fils Manfred (1232-1266) à la chasse aux oiseaux.
  • L’œuvre comporte 6 livres conservée dans 5 manuscrits complets et un fragment (Bologne, Biblioteca universitaria, ms. lat. 717 ; Paris, Bibliothèque Mazarine, ms 3716 ; Nantes, Musée Dobrée, ms 19, Valence, Biblioteca universitaria, ms 601 ; Rennes, Bibliothèque municipale, ms 227 ; Oxford, Bodleian Library, Digby, 152.
  • Une seconde rédaction concerne les seuls livres 1 et 2 remaniés par Manfred, dont les ajouts sont signalés par Rex ou Manfredus rex. Il subsiste deux manuscrits de cette seconde rédaction (Rome, Biblioteca Apostolica Vaticana, Palatini latini 1071 ; Wien, Österreichische Nationalbibliothek 10948.
  • Ce traité a été traduit en français à la demande de Jean II, seigneur de Dampierre (Paris, BnF, ms. fr. 12400). Cette traduction en dialecte franc-comtois, achevée en 1310, a été faite d’après le manuscrit latin conservé à la Biblioteca Apostolica Vaticana (Palatini latini 1071), contenant les additions dues à Manfred de Hohenstauffen. La version française ne comprend donc que les deux premiers livres du traité.
  • La traduction française est conservée dans trois autres manuscrits : Harvard University (Cambridge. Mass), Houghton Library, ms. f. Typ. 12 ; Stuttgart, Würtembergische Landesbibliothek , Codex HB, XI 34a ; Bibliothèque de Genève , Ms. fr. 170.
    Le manuscrit de Genève a été copié sur celui de Paris (BnF, ms. fr. 12400), puis il a servi de modèle à celui de Stuttgart.
  • Une rédaction française plus tardive, de ca. 1470, ne contient que le livre 2 (Paris, BnF. Ms fr. 1296).
Provenienz der Handschrift:
  • Le manuscrit de Genève a été copié à la demande de Louis de Bruges (ca. 1427-1492), seigneur de Gruuthuse, sur le manuscrit ayant fait partie de la bibliothèque de Marie de Bourgogne et conservé aujourd’hui à Paris (BnF, ms. fr. 12400).
  • Louis de Bruges appartenait au Conseil de régence instauré pour gouverner la Flandre sous la minorité de Philippe le Beau, fils de Marie de Bourgogne décédée en 1482. L’inventaire des biens de Marie de Bourgogne, établi lors de la suppression de ce Conseil le 14 juin 1485, comptait 22 manuscrits de luxe, enluminés et portés sur l’histoire de l’Antiquité, la chasse et les aventures chevaleresques. Parmi ceux-ci figuraient deux traités cynégétiques, Le livre de la chasse de Gaston Phœbus, conservé aujourd’hui à Dresde (SLUB, ms. O.61). et le Livre de l’art de chasser aux oiseaux de l’empereur Frédéric II conservé à Paris (BnF, ms. fr. 12400) Louis de Bruges fit réaliser deux copies de chacun de ces textes, aujourd’hui conservés à l’université de Harvard (Cambridge (MA), Houghton Libr. Typ. 129 et 130), et Genève, (BGE Mss fr. 169 et 170) (voir Hanno Wijsman, 2007).
  • Le manuscrit est passé ensuite dans la bibliothèque de Louis XII qui a fait recouvrir le blason de Louis de Bruges par ses propres armes, d'azur à trois fleurs de lys. On reconnaît encore par transparence l’ex-libris de Louis de Bruges, soit deux mortiers, montés sur des affûts, lançant des bombes. Cet emblème flanquait son blason et l’on peut encore discerner sur des banderoles flottantes quelques-unes des lettres des devises de Louis de Bruges « Plus est en vous » et « Meer es in w. ».
  • La bibliothèque de Louis de Bruges, qui comptait près de 200 manuscrits répertoriés, passa presque entièrement à Louis XII.
  • Collection Petau (n°171)
  • Ami Lullin (1720)
Erwerb der Handschrift: Bibliothèque de Genève (1756), legs Ami Lullin
Edition
  • Gustaf Holmer, Traduction en vieux français du De arte venandi cum avibus de l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen, Ed. critique du 2e livre d’après Paris , BnF ms. fr. 12400, Stochholm, 1960 (Studia Romanica Holmiensia, 4)
  • Anne Paulus, Baudouin Van den Abeele (trad.), Frédéric II de Hohenstaufen, "L'art de chasser avec les oiseaux". Le traité de fauconnerie "De arte venandi cum avibus", Nogent-le-Roi, 2000
  • Anna Laura Trombetti Budriesi, Federico II di Svevia. De arte venandi cum avibus, Bari, 2000
  • Carl Arnold Willemsen, Friderici Romanorum Imperatoris Secundi De arte venandi cum avibus, Leipzig, 1942
Bibliographie
  • Matthieu de la Corbière, « La fauconnerie dans le comté de Genève à la fin du Moyen Âge », dans Mémoires et documents publiés par l’Académie salésienne, Annecy, t. 114 (2007), p. 91-122
  • Dictionnaire des lettres françaises. Le Moyen Age. La Pochothèque. 1992, p. 473
  • Gunnar Tilander, « Etude sur les traductions en vieux français du traité de fauconnerie de l’empereur Frédéric II » dans Zeitschrift für romanische Philologie, volume 46, 1926, p. 211-290
Bibliographie générale
  • Hippolyte Aubert, Notices sur les manuscrits Petau, Paris, 1911, p. 135-137
  • La Librairie des ducs de Bourgogne. Manuscrits conservés à la Bibliothèque royale de Belgique, éd. par Bernard Bousmanne, Frédérique Johan et Céline van Hoorebeeck, 2 vol., Turnhout, 2000, vol. 2, p. 40
  • Kaiser Friedrich II (1194-1250). Welt und Kultur des Mittelmeerraums, hrsg. von Mamoun Fansa & Karen Ermete. Verlag Philipp von Zabern, Mainz am Rhein s.d. [2008], p. 452
  • Bernard Gagnebin, L'enluminure de Charlemagne à François Ier, Genève, 1976, p. 167-169
  • Ilona Hans-Colla, Pascal Schandel, avec la collaboration de Hanno Wijsman, Manuscrits enluminés des anciens Pays-Bas méridionaux, vol. I, Louis de Bruges, Paris-Leuven, 2009, p. 200
  • Philip Hofer, «A newly discovered manuscript of Frederick Hohenstaufen's "Art of Falconry"», dans Harvard Library Bulletin, vol. VII, n°1, 1953
  • Beat Matthias von Scarpatetti, Katalog der datierten Handschriften in der Schweiz in lateinischer Schrift vom Anfang des Mittelalters bis 1550, Dietikon-Zürich, 1983, Band 2, n°616
  • Scriptorium, t. 17, 1963, p. 370, n°715, t. 62, 2008, B 487
  • Jean Senebier, Catalogue raisonné des manuscrits, Genève, 1779, p. 426-427
  • Maurits Smeyers, L’Art de la Miniature flamande du VIIIe au XVIe siècle, Tournai, 1998, p. 411, 416 (n° 115)
  • Baudouin Van den Abeele, Texte et image dans les manuscrits de chasse médiévaux, BnF, 2013, p. 36-39
  • Dorothea Walz, Falkenbuch Friedrich II, Graz, Akademische Druck-und Verlagsanstalt, 1994 , p. 25-26
  • Hanno Wijsman, « Politique et bibliophilie pendant la révolte des villes flamandes des années 1482-1492 : relations entre les bibliothèques de Philippe de Clèves et de Louis de Bruges et la Librairie des ducs de Bourgogne » dans Entre la ville, la noblesse et l’Etat : Philippe de Clèves (1456-1528), homme politique et bibliophile, sous la dir. de Jelle Haemers [et al.], Turnhout, Brepols, 2007, p. 245-277
  • Hanno Wijsman, Luxury Bound Illustrated manuscript Production and Noble and Princely Book Ownership in the Burgundian Netherlands (1400-1550), Brepols, 2010, p. 366