Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 176
Creative Commons License

Notice de Paule Hochuli Dubuis, Bibliothèque de Genève, pour e-codices 2014.

Handschriftentitel: Ovide moralisé
Auteur anonyme. Hyppolite Aubert et Bernard Gagnebin attribuent cette traduction du latin en français à Chrétien Legouais, se fondant sur l'indication se trouvant en tête de la table du volume: Ci conmencent [sic] les rubriches d'Ovide le grant, dit Methamorphoseos, translaté de latin en françoys par Chrestien Le Gouays, de Saincte more vers Troyes. Elle a également été attribuée à tort à Philippe de Vitri. Elle serait en fait imputable à un anonyme bourguignon, selon Cornelis de Boer, ou plutôt un homme du Centre-Ouest, qui travaillait entre 1291 et 1328 (Voir Dictionnaire des lettres françaises, Le Moyen Age, 1992, p. 1093)
Entstehungsort: atelier parisien (voir Décoration)
Entstehungszeit: 1380-1390
Beschreibstoff: Parchemin (trous aux f. 19, 40, 51, 53, 61, 103, 122, 259, 262, 348, 384 ; rapiéçage aux f. 59v, 349 ; couture aux f. 62, 91, 98, 106, 111, 144, 203, 258, 284, 306, 321, 322, 325, 330, 336, 341, 369, 377, 378, 381, 390
Umfang: (I-III) gardes antérieures + 396 f. + (IV-VI) gardes postérieure (la garde VI foliotée 399)
Format: 420 x 296 mm
Seitennummerierung:
  • 2 foliotations : la première à l’encre rouge, en chiffres romains de I à CCC IIIIXX XII, ne comprend pas la table des matières en tête du volume; la seconde, en chiffres arabes, à l’encre rouge de 1 à 4, correspond à la table des matières, et se poursuit au crayon gris de 5 à 396.
  • Le feuillet folioté 1 en chiffres romains correspond au folio 5 en chiffres arabes.
Lagenstruktur:
Zustand: Bon
Seiteneinrichtung: Justification 300 x 185 mm. (2 colonnes : 300 x 85 mm/colonne) - 46 lignes par page - Tracé de réglure à la mine de plomb - Piqures
Schrift und Hände:
Buchschmuck: Les enluminures de ce manuscrit ont été peintes dans un atelier parisien. Selon Gagnebin, deux artistes ont participé à la décoration: le Maître du Rational des divins offices de Guillaume Durand, évêque de Mende, nom attribué à cet enlumineur d'après un manuscrit décoré pour Charles V, daté de 1374 (Paris, BnF, Ms. français 437), et le Maître du Roman de la Rose du duc de Berry (Paris, BnF, Ms. français 380).- Quinze vignettes historiées débutent chacun des quinze livres des "Métamorphoses".- Chaque vignette est prolongée par des antennes avec des rinceaux et des feuilles de vignes. Les vignettes historiées n'ont pas de rapport direct avec le texte. Elles représentent les dieux de la mythologie, partiellement selon l'ordre donné par Pierre Bersuire dans son Ovidius Moralizatus (livre XV du Reductorium morale), lui-même inspiré par le troisième chant de l’épopée néo-latine Africa de Pétrarque.
  • Au f. 168, un espace réservé à une miniature est demeuré vide. Au centre de l’encadrement doré, à l’encre rouge Du pere Theseus qui li donna du venym a boire par le conseil Medee
  • Lettres champiées
  • Initiales fleuries
  • Baguettes
  • Antennes avec feuilles de vigne
  • Rubriques
  • Lettres fourrées
  • Titre courant
Spätere Ergänzungen: contre plat supérieur : ex-libris imprimé d’Alexandre Petau
Contre-plat inférieur : étiquette imprimée : « ms français. les metamorphoses d'ovide traduites en français par cretien de gouais De Saincte More vers Troye sur velin. 14me ou 15me siècle. Donné en 1742 par A. Lullin »
et en dessous, à l’encre rouge : « Ms. fr. 176 Bibl. publ. de Genève.- Les métamorphoses d’Ovide. Vol. de 396 feuillets velin, intacts (sauf les 2 coins du f. VI XX XIX rognés et le coin inférieur des fol. VI XX XX et CCC XXI rogné).
Miniatures aux fol. I, XXIV v°, LIII, LXIX, CXIII v°, CXXX, CLIII, CLXIV, CLXXIII, CXCVII, CCXVI, CCXXIX, CCLXI, CCLXXXVIII v°, CCCXIV, CCCLI.
Reliure veau XVIIe siècle, aux armes Petau.
Genève, 13 octobre 1902. H. V. Aubert, directeur de la Bibl. publ. de Genève »
Einband: : Ais recouverts de veau brun, du XVIIᵉ siècle, aux armes et devise d'Alexandre Petau
Inhaltsangabe:
F. 5: Se l’escripture ne ment tout est pour nostre enseignement quant quil a es livres escript, soient bien ou mal li escript - F. 396 : Explicit les fables d’Ovide avec les exposicions et les alegories. Et hic finis.
  • f. 1v ex-libris de Gilbert de Bourbon, comte de Montpensier
  • f. 2-3v table des matières : Ci conmencent [sic] les rubriches d'Ovide le grant dit Methamorphoseos, translaté de latin en françoys par Chrestien Le Gouays, de Saincte more vers Troyes
  • f. 4 feuillet blanc
  • f. 5 >Ci commence le premier livre d’Ovide Methamorphoseos<
  • f. 28v >Cy commence le second livre, et premier de la maison du soleil et de la mort Pheton<
  • f. 56v >Cy commence le tiers livre d’Ovide, comment Agenor envoie Cadmus, son filz, querir Europe, sa fille, ravie par Jupiter en fourme de torel<
  • f. 73 >Le IIIIe livre. Comme Dircés, roy [sic] de Babiloine, fu mué en poisson<
  • f. 117v >Cy comence le Ve livre d’Ovide. Comment Perseus s’en va o grant compaignie avec sa femme<
  • f. 133v >Explicit le Ve livre<
  • f. 134 >Cy commence le VIe livre. Comme Pallas et Araigné escrivent ensemble de miex textre et comme Araingné fu muee en yraigne<
  • f. 156v >Cy fenist le VIe livre d’Ovide<
  • f. 156v >Cy commence le septiesme livre d’Ovide. Comment Jason et ses compaignons envoiez par le roy Pelye alerent en l’ille de Colchos ou Jason conquist la toyson d’or<
  • f. 177 >Explicit le VIIe livre d’Ovide<
  • f. 177 >Cy commence le VIIIe livre d’Ovide. De Nysus qui ot coupé la teste par Cilla sa fille pour l’amour de Minos<
  • f. 201 >Ci commence le IXe livre d’Ovide. Du content d’entre Hercules et Achelous pour Dyanire, fille au roy de Calidone<
  • f. 220 >Cy fenist le IXe livre<
  • f. 220 >Cy commence le Xe livre. Comment Orpheus espousa Erudice, comme le serpent la mordi ou talon dont elle morut, et ala Orpheus harper devant enfer tant qu’elle li fu rendue<
  • f. 242v >Explicit le Xe livre d’Ovide<
  • f. 243 >Cy commence le XIe livre d’Ovide. De la mort Orpheus et comment il descendi en enfer, et fu mort toutesvoies par les brus de Cytonie [Ciconie] pour ce qu’il amoit mieulx les hommes que les femmes etc.<
  • f. 265v >Cy commence le XIIe livre d’Ovide. Comment Heatus, filz du roy Priant, roy de Troye la grant, qui fu mué en cyne et apres comment Paris ravy Elaine et de la commutacion des Grieux contre les Troyens<
  • f. 292v >Cy commence le XIIIe livre d’Ovide et comment Ajaux et Ulixes contendoient ensamble par devant les barons de Grece qui aroit les armes Archilles et finablement les ot Ulixes<
  • f. 318 >Cy commence le XIIIIe livre d’Ovide. Comment Glaucus ala a Cirré [Circé] l’enchanterresse quist remede de l’amour Scilla<
  • f. 355 >Cy commence le XVe et dernier livre d’Ovide. Et comment Numa Ponpilius fu envoié querir en estrange contree pour venir gouverner Romme<
  • f. 396 >Explicit les fables d’Ovide avec les exposicions et les alegories.< >Et hic finis<
Provenienz der Handschrift:
  • f. 1v : Ce present livre, nommé Ovide De methamorfose, est au comte de Montpencier daulphin d’Auvergne. Gilbert [Gilbert de Bourbon, 1443-1496]
  • Charles de Bourbon, dit le Connétable, comte de Montpensier, fils de Gilbert (1490-1527). Le manuscrit correspond au n°133 de l'inventaire des meubles du château d'Aigueperse, résidence des Bourbons-Montpensier, dressé en 1507
  • Collection Petau (n° 185)
  • Ami Lullin (1720)
Erwerb der Handschrift: Bibliothèque de Genève (1756, legs Ami Lullin)
Édition moderne
  • Ovide moralisé, poème du commencement du quatorzième siècle publié d’après tous les manuscrits connus par Cornelis de Boer, Verhandelingen der Koninglijke Akademie van Wetenshappen, Afdeeling letterkunde, Nieuwe Reeks, Amsterdam, Johannes Müller, 1915-1938, vol. I-V, les vol. III et IV avec la collaboration de Mlles G. de Boer et J. Th. Van’t Sant.
Bibliographie:
  • Paule Demat, « Fabula: trois études de mythographie antique et médiévale » dans Publications romanes et françaises, 122, Genève, 1973.
  • Gaston Paris, « Chrétien Legouais et autres traducteurs ou imitateurs d'Ovide » dans Histoire littéraire de la France, t. XXIX (1885), p. 455-525.
  • Nouvelles études sur l’Ovide moralisé réunies et présentées par Marylène Possamaï-Perez, Paris, 2009.
  • Dictionnaire des Lettres françaises. Le Moyen Age. La Pochothèque, 1992, p. 1093-1094.
  • C. Lord, « Three Manuscripts of the Ovide Moralisé », dans The Art Bulletin, t. 57 (1975), p. 161-175.
  • J. Engels, Etudes sur l’Ovide moralisé, Groningue, 1943.
  • Robert Levine, « Exploiting Ovide : Medieval Allegorizations of the Metamorphoses », dans Medioevo Romanzo, t. 14, 1989, p. 197-213.
Bibliographie générale:
  • Hippolyte Aubert, Notices sur les manuscrits Petau, Paris, 1911, p. 141-144.
  • De la Rose. Texte, Image, Fortune. Etudes publiées par Catherine Bel et Herman Braet, Louvain, 2006, p. 152, 162, 172, 178.
  • F. Branciforti. « Piramus et Tisbé. Introduzione-Testo critico- Traduzione e note » dans Biblioteca dell’Archivum romanicum, 1959, série 1, vol. 57, p. 92.
  • Marion Duclos, Les métamorphoses d’Ovide moralisées, Ms. fr. 176. Travail de séminaire du département d’histoire de l’art médiéval, Faculté des lettres de Genève, 2006.
  • Bernard Gagnebin, L'enluminure de Charlemagne à François Ier, Genève, 1976, p. 76-77.
  • Anne-Marie Legare, « Splendeurs de la miniature en Hainaut », dans Le livre des Echecs amoureux, Paris, 1991, p. 80-95.
  • Erwin Panofsky, Renaissance and Renascences in Western Art, Stockholm, 1960 (traduction française La Renaissance et ses avant-courriers dans l’art d’Occident, Flammarion, 1976, p. 112-113).
  • Jean Senebier, Catalogue raisonné des manuscrits, Genève, 1779, p. 429-431.
  • Scriptorium, t. XVII, 1963, p. 359, n°653, t. XLVI, 1992, B 128, t. LII, 1998, B 224, t. LIX, 2005, B 561.
  • « Inventaire des meubles du château d’Aigueperse- (M.Vc. VII) » dans Le Cabinet historique, t. 9, 1863, p. 297-317.
  • Notices IRHT (déposées au département des manuscrits de la BGE).