Vevey, Musée historique de Vevey, Inv. Nr. 1347
Creative Commons License

Description de Marina Bernasconi Reusser, octobre 2016 (sur la base de Joseph Leisibach, Die Antiphonare des Berner Münsters St. Vinzenz: eine nicht erhoffte Neuentdeckung, in „Revue d’histoire ecclésiastique suisse“, 83 (1989), p. 187-188).

Handschriftentitel: Antiphonarium Lausannense, pars aestiva de Sanctis
Entstehungsort: Berne, Saint-Vincent
Entstehungszeit: ca. 1489/1490
Beschreibstoff: parchemin
Umfang: 2 + 299 feuilles + 2
Format: ca. 590 x 400 mm
Seitennummerierung: pagination moderne au crayon, de 3 à 596 (205A, 205B), faite ultérieurement à la disparition des feuilles manquantes (voir Etat).
Lagenstruktur: 5 IV80 + III92 + 17 IV362 + (IV-1)376 + 8 IV504 + (IV-1)518 + 3 IV566 + (IV-2)574 + II(?)580 + IV596
Pour la majeure partie, il s'agit de quaternions avec des réclames horizontales sur la dernière feuille du cahier, dans l'angle inférieur droit ; présence de signatures des cahiers B-X, AA-JJ, aa-ee, dans l'angle inférieur externe, en partie disparues en raison du rognage.
Zustand:
    le volume est incomplet ; il manque une feuille, deux bifeuillets et deux cahiers complets:
  • une feuille a été arrachée entre les pp. 362 et 363 (début du cahier) entraînant une perte de texte.
  • entre les pp. 570 et 571, deux bifeuillets ont été enlevés en coupant le fil de la couture (bifeuillets centraux du cahier XXXIX).
  • il manque deux cahiers à la fin du volume.
  • De plus, plusieurs pages contenant des miniatures ont été découpées :
  • p. 1, p. 95 et p. 519 : la moitié supérieure de la page.
  • Le volume a été restauré entre août 2014 et décembre 2015 dans l'atelier d'Andrea Giovannini à Lumino, Tessin (voir Rapport de restauration, Lumino, mars 2016).
Seiteneinrichtung: 8 lignes de texte et de notation musicale.
Piqûres pour la mise en page dans les marges, exécutées sur le recto des feuilles.
Réglure à l’encre brune pour l’écriture et rouge pour la notation musicale. Justification 415 x 256 mm. UR ca. 52-54 mm.
Schrift und Hände: littera textualis par deux copistes.
Musiknotationen: notation carrée sur des portées de quatre lignes rouges.
Buchschmuck: Les miniatures sont l’œuvre d’un artiste itinérant qui a exercé son activité pour divers commanditaires à Fribourg, Berne, Sion, puis, par la suite, à Ivrée et Aoste, dans les dernières décennies du 15e siècle et les premières du 16e siècle.
On lui doit également les miniatures présentes dans les volumes I et II d’Estavayer-le-Lac.
Dans la bibliographie suisse, il est connu sous le nom de « Maître du Bréviaire de Josse de Silenen », en raison de son travail dans un bréviaire, réalisé vers 1493, pour l’évêque de Sion, Josse de Silenen. Dans la bibliographie italienne, il est connu comme le « Maître de Georges de Challant », du nom du prieur de la Collégiale St-Ours d’Aoste. L’artiste a travaillé pour Georges de Challant, jusqu’à la mort de ce dernier, en 1509, puis l’on perd sa trace.
La décoration est strictement liée au texte liturgique et est constituée de :
  • initiales rehaussées de jaune
  • rubriques et indications liturgiques en rouge
  • initiales alternativement rouges et bleues, non filigranées (p. 504, verte filigranée), au début des Répons, de quelques Antiennes et Invitatoires. Quelques-unes sont semblables à des cadelures (par ex. pp. 16, 17, 32, 200, 317, 326, 364, 379, 490, 513, 581, 582).
  • cadelures à l’encre noire, au début des Versets et des Antiennes, de la main b (Conrad Blochinger). La décoration filigranée est faite à l’encre noire, rouge, violette, verte ou est bicolore (par ex. p. 220).
  • initiales ornées :

    - une de petite taille, décorée, p. 416

    - de taille moyenne, décorées, pp. 335, 432, 469 et 503, qui introduisent des fêtes. Elles sont caractérisées par un corps constitué d’un motif végétal de feuilles d’acanthe peintes en camaïeu de marron, violet, rouge ou bleu sur fond de couleur violette, rouge ou noire rehaussé de motifs végétaux et parfois d’or. Elles sont attribuées à la main b (Conrad Blochinger). Se distingue l’initiale « i » à la p. 563, bicolore, bleu et rouge.

    - de grande taille, historiées, qui introduisent les fêtes principales. De ces miniatures présentes à l’origine, il n’en reste que trois. Celles qui ont été découpées se trouvaient à la p. 1 (Annonciation), p. 95 (Visitation), p. 519 (Commune sanctorum) et peut-être également sur une page découpée après la p. 362 avec la Dedicatio ecclesiae.

  • Les miniatures conservées sont :

    - p. 207: O(rtus conclusus) Assomption de la Vierge. Fond carré de couleur gris-marron imitant une corniche à moulures concentriques avec des rehauts dorés ; l’initiale est constituée d’éléments végétaux bleus et rouges au milieu desquels apparaissent des visages polycéphales. A l’intérieur de ce cadre, un paysage de roches où un groupe en prière, devant un sarcophage ouvert, assiste à l’assomption de la Vierge vers les cieux bleus et rouges desquels jaillissent des rayons d’or.

    - p. 271 C(orde et voce) Vierge en gloire. Fond carré de couleur gris-marron avec des rehauts dorés ; l’initiale est constituée de deux bandes roses et bleues qui s’entrecroisent à gauche pour former un motif géométrique. A l’intérieur de ce cadre, la Vierge se tient debout sur une demi-lune, vêtue de bleu et portant les cheveux longs. De sa main droite, elle soutient l’enfant Jésus et de la main gauche, elle relève son manteau. Elle est entourée de rayons dorés.

    - p. 397 G (loria tibi trinitas) Toussaint. L'initiale est appliquée sur un fond beige qui représente un intérieur ; le corps bleu de la lettre se détache de l’ensemble. Un groupe de saints, avec au centre la Vierge, est placé derrière une enceinte de bois dans laquelle sont sculptées des statues. Des rayons dorés descendent des cieux rouges et bleus. Parmi les saints, on reconnaît, à droite, un moine.

  • Bibliographie sur le miniaturiste :
    - Vallet Alessandra, Il miniatore di Giorgio di Challant. L’arte e la vita di un artista itinerante nella regione alpina occidentale alla fine del Medioevo, Aosta, 1999, pp. 26-37. - Jörger Albert, Der Miniaturist des Breviers des Jost von Silenen. Ein anonymer Buchmaler um 1500 und seine Werke in Freiburg, Bern, Sitten, Ivrea und Aosta, Sion, 2001. - Jörg Albert, « Ein wandernder Buchmaler um 1500: der anonyme Meister der Breviers der Jost von Silenen und seine Werke in Freiburg, Bern, Sitten, Ivrea und Aosta », in Kunst + Architektur in der Schweiz, 58 (2007), pp. 45-52.
Einband: composée de deux plats en bois de hêtre (620 x 405 mm). Les plats sont recouverts d’une pièce de cuir de couleur gris/jaunâtre. Cette couverture déborde sur les tranches. Il s’agit probablement d’une réparation ou d’une protection, puisque, au-dessous, il y a déjà une couverture complète en cuir de porc. (cf. Andrea Giovannini, Rapport de restauration, pp. 12-15). Chaque plat était muni de 5 parties métalliques en laiton repoussé et finement travaillé. Sur le plat supérieur, deux pièces externes et le cabochon central ont été conservés ; sur le plat inférieur, toutes les pièces ont été conservées, mais celle du centre est partiellement endommagée. Les deux lanières des fermoirs partent du plat supérieur vers le plat inférieur. Au centre du plat supérieur, se trouve une étiquette en papier portant le numéro "31", et, en haut, est inscrit lisiblement en orange le numéro "1347".
Inhaltsangabe:
Le contenu du manuscrit correspond à celui du manuscrit Estavayer-le-Lac vol. II.
  • 1. pp. 1-518 Proprium de Sanctis, pars aestiva, Annunt. B.M.V. (25 mars) – Caterina virg. (25 nov.) (p. 1) [Ave Maria gracia] plena dominus tecum …–… (p. 517) Prudens et vigilans virgo regio coniuncta est dei filio. >P< Magnificat. Conradus Blochinger kathedralis.
    Pour les particularités du contenu, voir Estavayer-le-Lac vol. II.
  • 2. pp. 519-596 Commune sanctorum (p. 519) [Q]ui sunt isti …–… (p. 596) In natali unius virginis non martiris) celi enar >A(ntiphona)< [[Pulchra es ] … (interruprion due à la chute de feuillets).
    Pour les particularités du contenu, voir Estavayer-le-Lac vol. II.
Entstehung der Handschrift: ce volume fait partie d'un antiphonaire en trois volumes, réalisé en double exemplaire, pour la liturgie du Chapitre collégial Saint-Vincent, fondé en 1484/85, dans la ville de Berne.
Provenienz der Handschrift: Suite à l'introduction de la Réforme à Berne, les six volumes de cet ensemble ont été dispersés. Ce volume, ainsi qu’un autre (Inv. Nr. 1346), tous deux conservés au Musée historique de Vevey, sont parvenus à Vevey dans des circonstances encore non élucidées.
Erwerb der Handschrift: un document de 1808 atteste du dépôt de ces deux volumes par le Conseil municipal de la Commune de Vevey à la Bibliothèque publique. Le document précise que les antiphonaires, auparavant conservés aux Archives de la Ville, sont déjà amputés de plusieurs initiales décorées et miniatures. Les antiphonaires entrent dans les collections du Musée Jenisch (section Musée historique du Vieux-Vevey) en 1897, lors de la fondation du musée.
Bibliographie:
  • Trésors d’art religieux en Pays de Vaud. Musée Historique de l’Ancien-Evêché, Lausanne 1892, p. 73-74.
  • Trésors des musées vaudois, Lausanne 1984, p. 162.
  • Leisibach Joseph, Die Antiphonare des Berner Münsters St. Vinzenz: eine nicht erhoffte Neuentdeckung, in „Revue d’histoire ecclésiastique suisse“, 83 (1989), 177-200 (descrizione p. 185-187).
  • Leisibach Joseph, Konrad Blochinger, ein Walliser Kalligraph und Illuminist an der Wende des Mittelalters, tiré à part de Vallesia, Sion 1989, t. 44, p. 211-221.
  • Liturgica friburgensia : des livres pour Dieu, catalogue de l’exposition à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg, rédigé par Joseph Leisibach et Michel Dousse Fribourg, 1993, pp. 62-67.
  • Vallet Alessandra, Il miniatore di Giorgio di Challant. L’arte e la vita di un artista itinerante nella regione alpina occidentale alla fine del Medioevo, Aosta, 1999, pp. 26-37.
  • Vallet Alessandra, Miniatore di Giorgio di Challant. Antifonario di Berna (Vevey II), 1489-1490, in Corti e città. Arte del Quattrocento nelle Alpi occidentali, a cura di E. Pagella, E. Rossetti Brezzi, E. Castelnuovo, Torino-Milano 2006, p. 434.
  • Vallet Alessandra, Miniatori e miniature, protagonisti in itinere della fioritura artistica nell'occidente delle Alpi. L'esempio del Miniatore di Giorgio di Challant, in: Entre l'Empire et la mer. Traditions locales et échanges artistiques (Moyen Age-Renaissance). Actes du colloque de 3e cycle romand de Lettres, Lausanne-Genève, 22/23 mars, 19/20 avril, 24/25 mai 2002, sous la dir. de M. Natale et S. Romano, Roma, 2007, p. 56.
  • Vallet Alessandra, "Et fut accomply ledit Missal...". Un capolavoro riscoperto e alcuni spunti di indagine sull'opera del Miniatore di Giorgio di Challant, in: Georges de Challant, priore illuminato. Atti delle giornate di celebrazione del V centenario della morte, 1509 – 2009, a cura di R. Bordon, O. Borettaz, M.-R. Colliard, V. M. Vallet, Aosta 2011, pp. 121-149, 303.