Documents: 59, affichés: 41 - 59

Toutes les bibliothèque et les collections

Preview Page
Müstair, Benediktinerinnenkloster St. Johann, I Nr. 48b
Papier · 27 ff. · 10.6 x 16 cm · XVème siècle
Rorate caeli

Petit livre de dévotion du XVe siècle constitué de 27 feuillets. Il contient les textes pour la liturgie des heures. A ceux-ci s'ajoutent les litanies pour tous les saints, intitulées « Letania in der Vasten », dans lesquelles est dressée la liste de près de cent saints. Suivent d'autres intercessions pour les pauvres, les prisonniers, les malades, les pèlerins, les morts. A la fin, se trouvent des louanges et des prières de supplication ainsi qu'une prière pour l'adoration de la sainte Croix. (ack)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
Porrentruy, Archives cantonales jurassiennes, 187 J 35e
Parchemin · 189 ff. · 24.5 x 17 cm · diocèse de Besançon · 1ère moitié du XIVe siècle
Bréviaire de Besançon

Le bréviaire, qui contient uniquement la partie hivernale, date de la première moitié du XIVème siècle. Il provient du diocèse de Besançon (auquel Porrentruy était rattaché) comme l’indiquent certains saints apparaissant dans les litanies, tels que saint Ferréol ou saint Germain, les répons des dimanches de l’Avent, ainsi que le Triduum pascal. (gle)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
Schaffhausen, Konzernarchiv Georg Fischer AG, GFA 1/144.32
Papier · [4] + 218 pp. · 18 x 10.5 cm · 1743-1820
Album de souvenirs de Christoph Fischer - Gedenk und Stamm-Buch, worinnen gute Freunde und Gönner mich, Christoph Fischer, von Schaffhausen, mit ihren beliebigen inscriptionen, sinnreichen Anbildungen, curiosen Gemählden und andern denkwürdigen Sprüchen be-ehren wollen. Angefangen den 18ten Iulij 1743.

Cet album relié en cuir contient environ 35 dédicaces et dessins de personnes avec lesquelles le chaudronnier et marchand de vins de Schaffhouse Christoph Fischer (1691-1770) a maintenu des contacts au cours de sa vie. A partir des notes rédigées en latin, allemand, français et anglais, il est possible de reconstituer deux voyages de Fischer à Londres, période à laquelle remontent la majeure partie des dédicaces : de 1747 à 1750 via Genève, Lyon, Paris vers Londres et en 1758 via Strasbourg, Francfort, Amsterdam vers Londres. Certaines notes sont dues à des membres de la famille schaffhousoise Schalch, avec laquelle Fischer était apparenté. Parmi celles-ci, il y a une aquarelle non datée de l’artiste Johann Jakob Schalch (1723-1789) (p. 122), qui vivait à Londres et à La Haye entre 1754 et 1773. Après la mort de Fischer, l’album est poursuivi comme en témoignent des notes datant de 1773 (p. 65) et 1820 (p. 215). Plusieurs pages de parchemin ont été reliées dans le manuscrit en papier (pp. 1-2, 19-20, 47-48, 115-116, 181-182) et, dans un second temps, quelques feuillets en papier ont été collés (pp. 39a-b, 55a-b, 147a-b), sur lesquels des images ont été collées (p. 43, p. 125, p. 127). Les notes ne sont pas organisées chronologiquement et elles alternent avec de nombreuses pages blanches. (egg)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
Schaffhausen, Konzernarchiv Georg Fischer AG, GFA 1/144.35
Papier · [2] + 178 pp. · 19.5 x 12 cm · 1791-1841
Album de souvenirs de Johann Conrad Fischer

Ce manuscrit en papier, relié en cuir avec des gravures dorées (les chiffres de l’année 1791 sont placés aux quatre coins du livre), est l’album de souvenirs de Johann Conrad Fischer (1773-1854), chaudronnier, fondeur, entrepreneur et homme politique de Schaffhouse. De sa fabrique d’acier moulé, fondée en 1802, est issue l’entreprise actuelle Georg Fischer SA. L’album contient des dédicaces et des dessins d’environ 70 personnes avec lesquelles Fischer a été en contact au cours de sa vie, dont l’enseignant de mathématiques Melchior Hurter (1735-1811) (p. 1), le professeur Johann Georg Müller (1759-1819) (p. 49), le médecin zurichois Johann Balthasar Zwingli (1764-1817) (p. 164), l’écrivain Heinrich Zschokke (1771-1848) (p. 175), le grand-oncle de Fischer Lorenz Spengler (1720-1807), administrateur du cabinet royal de curiosités à Copenhague (p. 43), et le fils de ce dernier, Johann Conrad Spengler (1767-1839) (p. 105). La majeure partie de ces notes, en allemand, français, anglais et danois, datent de ses années de compagnonnage en tant que membre de la corporation des chaudronniers entre 1792-1795, alors qu’il voyage par Francfort, Chemnitz, Dresde vers Copenhague, et plus tard vers Londres. Viennent ensuite quelques notes isolées allant jusqu’en 1841. Les notes ne sont pas ordonnées chronologiquement et alternent avec des pages collées (p. 3a-b, 48a, 111a-d) et de nombreuses pages blanches. La numérotation des pages remonte à l’époque de la constitution de l’album. (egg)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
Schaffhausen, Stadtbibliothek, Ministerialbibliothek, Min. 2
Parchemin · 261 ff. · 36 x 25.5 cm · Schaffhouse · 1080-1096
Bibliorum sacrorum pars secunda

Partie de la bible complète en quatre tomes, consignée dans l'inventaire des livres du monastère de Tous-les-Saints datant vers 1100 (Min. 17, f. 306v), dont trois sont conservés (Min. 2, Min. 3, Min. 4). Celui-ci contient Samuel, le livre des Rois, les Chroniques. Le manuscrit est rédigé sur deux colonnes par une seule main, avec de nombreuses corrections. L'initiale de la page de l'incipit (f. 7v), correspondant à 24 lignes du texte, le F de la page initiale (f. 10v) correspondant à 22 lignes et les initiales à entrelacs au début de chaque livre et des prologues, sont réalisées à la plume avec de l'encre rouge ; elles se présentent sur des fonds bleu et vert pâle qui se distinguent des couleurs soutenues dans les Min. 3 et Min. 4. Les traces d'usure et de décoloration des ff. 1r et 261v laissent supposer que le manuscrit est resté sans reliure jusqu'au XVe siècle, quand il reçut sa reliure actuelle. Celle-ci se compose d'ais de bois recouverts d'un cuir de Cordoue marron dans lequel sont imprimés des motifs végétaux ou animaux ; les mêmes motifs décorent aussi la plaque perforée des deux bossettes centrales. (spe)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
Schaffhausen, Stadtbibliothek, Ministerialbibliothek, Min. 3
Parchemin · 284 ff. · 36 x 26 cm · Schaffhouse · 1080-1096
Bibliorum sacrorum pars tertia

Partie de la bible complète en quatre tomes, consignée dans l'inventaire des livres du monastère de Tous-les-Saints datant vers 1100 (Min. 17, f. 306v), dont trois sont conservés (Min. 2, Min. 3, Min. 4). Celui-ci contient les livres poétiques (Proverbes jusqu'au Siracide), Tobias, Judith, Esther, Esdras, les Macchabées. Le manuscrit est rédigé sur deux colonnes par une seule main, avec de nombreuses corrections contemporaines. Des annotations marginales plus tardives et des gloses de diverses mains témoignent d'un usage intensif du manuscrit jusqu'au XVIe siècle. L'initiale P correspondant à 15 lignes dans la page initiale décorée (f. 7v) et les initiales à entrelacs au début de chaque livre et des prologues sont réalisées à la plume avec une encre rouge. Tout comme le Min. 4, les fonds des lettres présentent un vert et un bleu soutenu qui se distingue des couleurs plus pâles du Min. 2. La reliure romane, avec des lignes décoratives et deux fermoirs, date du XIIe siècle. (spe)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
Schaffhausen, Stadtbibliothek, Ministerialbibliothek, Min. 104
Parchemin · 149 ff. · 21.5 x 16.5 cm · Schaffhouse · 1080-1096
Hieronymus, Athanasius, Rufinus

Exemplaire, figurant dans l'inventaire des manuscrits de la bibliothèque du monastère de Tous-les-Saints datant vers 1100 et contenant sept textes hagiographiques auxquels fut ajoutée plus tard une Vita Longini (f. 143v). Le manuscrit est écrit en pleine page, sans décoration, mis à part de rares initiales à entrelacs. La teinte jaunie des ff. 1r et 145v laisse supposer que le manuscrit est resté sans reliure, comme de nombreux autres, jusque dans la seconde moitié du XVe siècle, lorsqu'il reçut une reliure en cuir avec bossettes de métal et un fermoir. Pour les pages de garde (ff. I et 146) ont été utilisés des fragments d'un obituaire du monastère de Tous-les-Saints du XIVe siècle, comme dans Min.19, Min. 20, Min. 24, Min. 40, Min. 53 et Min. 55. (spe)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
Schaffhausen, Stadtbibliothek, Ministerialbibliothek, Min. 107
Parchemin · 151 ff. · 26 x 20 cm · Schaffhouse · 1080-1096
Vitas Patrum

Exemplaire contenant des extraits des livres 3 à 6 des Vitas Patrum (Palladius Helenopolitanus, Evagrius Ponticus, etc.), transcrits par plusieurs mains, en grande partie inexpérimentées, sur un parchemin grossier avec des trous et des raccommodages. Le manuscrit figure dans l'inventaire des manuscrits de la bibliothèque du monastère de Tous-les-Saints datant vers 1100 (Min. 17, f. 306v). Il est dépourvu de décoration, mis à part deux initiales à entrelacs dessinées en rouge sur un fond bleu pâle et vert (f. 3r). La décoloration des ff. 1r et 148v laisse supposer que le manuscrit est resté sans reliure, jusque dans la seconde moitié du XVe siècle, où il reçut une reliure en cuir jaune avec des lignes décoratives. Pour les contre-gardes ont été utilisés deux documents respectivement de 1414 (devant) et de 1413 (derrière); le filigrane de la page de garde (f. I, 149) est datable de 1455. (spe)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsarchiv (Abtei Pfäfers), Cod. Fab. XXIV
Papier · 190 ff. · 33.5 x 20 cm · fin du XVIe – début du XVIIe siècle
Hans Ardüser

Les registres d’Ardüser débutent en l’an 1572 et finissent en 1614. La chronique constitue une source importante de la vie politique et sociale dans la région autrefois nommée « Alt Fry Rätien ». La « Rätische Chronik » de Hans Ardüser fut découverte dans les années 70 du XIXe siècle par le directeur du lycée cantonal des Grisons J. Bott et donnée à imprimer. Une grande partie de la Chronique est composée de comptes rendus des événements politiques de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle. Dans son ouvrage, Ardüser rapporte aussi des délits, l’exécution des sorcières et, entre autres, des événements météorologiques exceptionnels avec leurs conséquences malheureuses sur les récoltes. A partir des éléments autobiographiques présents dans la « Rätische Chronik », il semble qu’Ardüser est un lecteur cultivé. On peut déduire que sa connaissance de ces divers thèmes lui vint des sources écrites comme les registres paroissiaux, les bulletins d’informations qui circulaient alors, les écrits officiels, et de ses contacts personnels avec des fonctionnaires, des mercenaires rentrant au pays, ou des commerçants de passage. (jan)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 768
Parchemin · 112 (113) pp. · 22–22.5 x 17.5–18.5 cm · Saint-Gall (?) · Xème / XIème siècle
Planctus beati Galli; commentaire de Boèce, Opuscula sacra; Boèce, Opuscula sacra; Pseudo Bède, De septem miraculis mundi

Le codex contient, aux pp. 59111, les Opuscula sacra de Boèce, soit I. De trinitate (pp. 5970), II. De divinitate (Utrum pater et filius et spiritus sanctus; pp. 7072), III. De hebdomadibus (Quomodo substantiae; pp. 7277), IV. De fide catholica (pp. 7784), V. Contra Eutychen et Nestorium (pp. 84111), en partie avec gloses. Il est probable que certaines parties ont été ajoutées au XI/XIIe siècle. Aux pp. 46, avant le commentaire sur les Opuscula sacra, dont les parties I-III et V sont attribuées à Johannes Scotus Aurigena ou à Rémi d'Auxerre, figure, probablement écrit par une main du XIIIe siècle, le Planctus beati Galli, inc. Quis dabit cineres, une plainte sur le vol du trésor de l'église de Saint-Gall par l'évêque de Constance. A la p. 112, le De septem miraculis mundi du Pseudo Bède le Vénérable. Le manuscrit, en grande partie sans décor, contient, à la p. 26, une décoration ichtyomorphe et, à la p. 59, une initiale I qui s'étend sur 8 lignes du texte. (sno)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 852
Parchemin · 208 pp. · 23.5–24 x 16.5–17 cm · XIIème siècle
Cicero, De inventione; Rhetorica ad Herennium

Le codex, qui n'a probablement pas été réalisé à Saint-Gall, contient deux oeuvres rhétoriques importantes: le De inventione de Cicéron (pp. 3107) et la Rhetorica ad Herennium (pp. 107205). Cette dernière est ici divisée en six livres au lieu de quatre. Le codex contient de nombreuses gloses de différentes mains du XIIe jusqu'à la fin du XVe ou au début du XVIe siècle. (sno)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 865
Parchemin · 204 pp. · 19.5–20.5 x 10.5–12 cm · XIIème siècle
Publius Papinius Statius, Thébaïde

Le codex contient l'oeuvre la plus connue du poète latin Publius Papinius Statius (Stace), son poème épique sur la guerre des Sept contre Thèbes (Thébaïde), avec les argumenta métriques des livres II-IV. Manquent deux fascicules avec les livres IV, V. 578 –VII, V. 30 (entre p. 75 et 76) ainsi qu'un bifeuillet avec le livre IX, 671–751 et le livre X, 5–84 (entre p. 128 et 129, et entre 132 et 133). Les débuts des livres et des argumenta métriques (p. 3, 21, 40, 58/59, 92, 112, 132, 173) sont introduits par des initiales, en partie bicolores (rouge/vert). Figurent aussi des gloses marginales et interlinéaires, pour la plus grande partie des XIIe et XIIIe siècles. Aux pp. 196197, probablement de la même main, le Planctus Oedipodis, inc. Diri patris infasuta pignora (plainte d'Oedipe sur la mort de ses fils). Le récit comprend 21 strophes rimées de quatre lignes, dont la première est surmontée de neumes sur une portée de quatre lignes. Cette forme de notation musicale plaide contre une origine du manuscrit de Saint-Gall. (sno)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 897
Parchemin · 80 pp. · 13.5 x 9–9.5 cm · XIIème / XIIème siècle
Simmaque, Epistolae; correspondance apocryphe entre Sénèque et Paul

Le codex contient, aux pp. 273, 153 lettres de l'homme politique de l'Antiquité tardive Quintus Aurelius Simmacus (Simmaque) († 402/403), ainsi qu'une lettre du lib. IX, 10, des lettres du lib. IV, 44, du lib. V, 18, du lib. VI, 40, du lib. VII, 36, du lib. I et 4 du lib. II. Selon la numérotation de l'édition MGH Auct. Ant. 6,1, il s'agit des lettres suivantes: IX, 142 (20); IV, 16 (17), 57 (58) – 60 (61), 63 (64), 66 (67) f., 69 (70), 72 (73); V, 3–5, 8, 13, 19 (18), 21 (20), 23 (22), 29 (27) f., 34 (32), 36 (34), 38 (36), 41 (39), 44 (42) – 47 (45), 49 (47) – 51 (49), 53 (51), 55 (53), 57 (55) – 60 (58), 65 (64), 67 (65) f., 68 (66), 70 (68) f., 73 (71), 75 (73), 77 (75) – 80 (78), 84 (82) f., 89 (87), 91 (89) f., 96 (94); VI, 3, 13, 17 (18), 22 (23), 28 (29), 31 (32), 45 (46), 47 (48), 55 (56), 60 (61) f., 65 (66), 72 (73) – 74 (75), 78 (79) – 80 (81); VII, 2f., 9, 11, 16, 19, 21f., 22, 25, 33, 44, 47, 49, 51–54, 56, 60f., 66f., 71–73, 78, 80, 85, 88 (87), 92 (91) – 94 (93), 98 (97) f., 102 (101), 105, 107, 109, 114, 117; I, 28 (22), 31 (25) – 34 (28), 36 (30) – 77 (71), 79 (73) f., 82 (76) – 84 (78), 86 (80), 88 (82), 90 (84) – 93 (87), 96 (90), 99 (93) f., 105 (99), 107 (101); II, 1, 3, 6, 8. Chaque lettre débute par une initiale rouge, habituellement sur deux lignes. Le manuscrit s'achève, aux pp. 7379, avec la correspondance fictive entre le philosophe romain Sénèque et l'apôtre Paul. (sno)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 955
Papier · 354 pp. · 21 x 14.5 cm · région du Rhin Supérieur/Francs rhénans (?) · XVe siècle, plutôt première moitié
Recueil d'écrits ecclésiastiques avec de nombreux textes spirituels et théologiques et des sermons

Ce recueil manuscrit provient vraisemblablement de la région des Francs rhénans ou du Rhin Supérieur et parvint en 1699 dans l'abbaye de Saint-Gall, probablement depuis le couvent des Clarisses de Fribourg-en-Brisgau (comme le Cod. Sang. 985). Il contient un grand nombre de sermons divers et de textes mystiques et ascétiques, surtout des XIIIe et XIVe siècles. Parmi ceux-ci se trouvent par exemple le traité Von der Minne (p. 719) attribué à Johannes Hiltalingen de Bâle, ladite "sünde-Version" de l'œuvre du Pseudo-Albert Paradisus animae (p. 6268 et p. 195196), dix sermons transmis sous le nom de Berthold von Regensburg (p. 70104), l'interprétation du Notre Père Adonay, gewaltiger herre (p. 109192) ou l'allégorie Es ist ein hoher Berg (p. 211250) attribuée à Johannes Tauler. (smu)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1002
Papier · 483 pp. · 15 x 11 cm · XVème siècle
Humbertus de Romanis, De tribus votis substantialibus religionis en allemand. Jan van Ruusbroec, Brulocht dans la tradition de l'Allemagne du Sud

Le manuscrit, qui présente, à la p. 3, deux notes de propriété de la communauté féminine de Saint-Georges sur Saint-Gall (probablement aux alentours de 1500), contient deux textes spirituels du XIIIe et du XVIe siècle. Il s'agit d'une transposition en allemand de l'introduction du maître général dominicain Humbert de Romans († 1277) à la règle de son ordre (pp. 5295) et de l'oeuvre Die geistliche Hochzeit (Brulocht) du théologien flamand Jan von Ruusbroec († 1381) dans une version de l’Allemagne du Sud (pp. 296482). (smu)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1014
Papier · 370 pp. · 14.5 x 11 cm · nord de la Bavière (?) · vers 1500
Recueil de traités théologiques et mystiques et de sermons dans l'esprit du mystique et prédicateur dominicain Johannes Tauler

Ce manuscrit au contenu mystique et théologique, qui provient peut-être du nord de la Bavière et qui fut complété dans la région du lac de Constance, appartenait vers 1500 à la communauté spirituelle des franciscaines de l'ermitage inférieur (untere Klause) de Saint-Léonard, à l'ouest de la ville de Saint-Gall, supprimé à l'introduction de la Réforme. Le volume contient plus de trente sermons, traités et extraits de traités d'influence dominicaine, la plupart du temps anonymes. Parmi ceux-ci figurent la lettre ouverte Von wahrer Andacht d'Eberhard Mardach (p. 83116), un sermon de Johannes Tauler (p. 129156), le traité Liebhabung Gottes an den Feiertagen de Thomas Peuntner de l'an 1434 (p. 232237), des extraits de l'Auslegung der zehn Gebote de Marquard von Lindau (p. 238245), le début d'un prologue et trois chapitres de la Theologia deutsch (aussi nommée Der Frankfurter; p. 287297), transmise anonymement et publiée intégralement, pour la première fois, par Martin Luther en 1518, ainsi que des extraits d'une version allemande du Der Minnebaum (Arbor amoris; p. 323331) qui s'écarte fortement de celle des autres manuscrits. (smu)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1276
Parchemin et papier · 12 + 57 pp. · 33.5 x 23 cm · Joseph Leodegar Bartholomäus Tschudi (décoration du livre, peut-être aussi copie) pour l'abbaye de Saint-Gall · 1738
Armorial des vaincus tombés à la bataille de Sempach du côté austro-habsbourgeois; peinture de la bataille de Sempach 1386

Ce manuscrit relié s'intitule « Schlacht-, Nammen-, Schilt- und Waappen-Buoch von denen noch bewusten Graffen, Freyen, Edlen, Ritter und Knechten, welche mit Hertzog Leopoldo II. von Oesterreich auff St. Cirilli den 9.ten Tag Iulij 1386 vor Sempach umbgekommen und erschlagen worden ». L'abbé de Saint-Gall Joseph von Rudolphi (1717−1740) avait commandité cette copie en 1738, parce qu'après l'étude du Chronicon Helveticum, la grande œuvre historique de l'érudit glaronnais Aegidius Tschudi (1505−1572), et de sa copie, qu'il avait faite réaliser pour son abbaye peu de temps avant d'après l'exemplaire du château de Gräpplang près de Flums (Cod. Sang. 1213−1220), il avait constaté certaines inexactitudes par rapport à une copie plus ancienne du « Wappenbuchs von Sempach ». Sur un bifeuillet de parchemin (p. 6−7) est transmise, comme une sorte de frontispice, une peinture en couleur du déroulement de la bataille, semblable à celle de la chapelle commémorative de la bataille de Sempach et qui, selon le catalogue des manuscrits de Franz Weidmann (Cod. Sang. 1405, p. 2002) « von einem gar alten Kupferstich getreülich abgemalet worden ». Joseph Leodegar Bartholomäus Tschudi (1708−1772), un descendant d'Aegidius Tschudi, est visiblement l'auteur de la décoration du livre (p. V1). Après des remarques introductives, le portrait du duc Léopold III (p. 34) inaugure le riche apparat décoratif des armoiries du volume. (smu)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1365
Parchemin · 110 pp. · 16 x 12 cm · commandité par l'abbé Otmar Kunz · 1574
Livre de prières privé de l'abbé de Saint-Gall Otmar Kunz

Le petit livre de prières de l'abbé Otmar Kunz (1564-1577), qui présente une riche ornementation sur quelques pages (fleurs, entrelacs, animaux), fut écrit et décoré en 1574 par un artiste inconnu. Les deux miniatures en pleine page sont les plus dignes de mention. A la p. 4, l'abbé est représenté en habits de fête, agenouillé dans un paysage avec une cité, des collines et des arbres, et au-dessus de lui, se trouve le Père avec le globe terrestre, la main levée en signe de bénédiction. A la p. 10, l'abbé de Saint-Gall, vêtu d'une simple tunique, est agenouillé avec Marie et Jean au pied du Christ sur la croix. Le livre de prières contient (depuis la p. 11) les cinq psaumes dits de la Passion (Ps 22, 31, 55, 69, 109). A ceux-ci s'ajoutent les 15 psaumes du graduel, les vigiles des morts et les sept psaumes pénitentiels avec les litanies de tous les saints. Après la mort de l'abbé Otmar, un copiste portant les initiales FVF a ajouté une prière (pp. 105109); il s'agit peut-être du frère Ulpianus Fischer d'Überlingen, entré au monastère de Saint-Gall en 1583. Le livre de prières de l'abbé d'alors appartenait en 1594 au moine saint-gallois Georg Spengler, natif de Wil († 1609). En 1599, le codex reçut son actuelle reliure avec des impressions à froid. (smu)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1767
Parchemin · IV + 556 pp. · 55.5–56 x 39.5–40 cm · vers 1500/1520
Graduale de tempore

Le Graduale de tempore a été commandité par le prince-abbé Franz Gaisberg (1504-1529, armoiries p. 1) et enluminé par l'artiste Augusta Nikolaus Bertschi (initiales, miniatures et bordures avec entrelacs et animaux). La banderole à la p. 55, qui se termine avec etc. 156, fournit une (fausse) indication sur la datation (1506 ou 1516 ?). Les chants pour la messe présentent une notation musicale carrée sur une portée à cinq lignes. Le codex constitue le plus grand manuscrit de la bibliothèque abbatiale de Saint-Gall. A l'origine, il était encore plus grand, mais les pages ont été fortement découpées à l'occasion d'une nouvelle reliure, comme on peut le voir d'après la marge inférieure repliée de la p. 1 ou d'après la bordure découpée de la p. 444. La reliure se compose de lourdes ferrures sur un fond de velours rouge. (sno)

En ligne depuis: 22.06.2017

Documents: 59, affichés: 41 - 59