Documents: 49, affichés: 41 - 49

Toutes les bibliothèque et les collections

Preview Page
Zürich, Braginsky Collection, S13
Parchemin · 1 f. · 24 x 225 cm · Venise · 1746
Megillat Esther (מגילת אסתר) / Rouleau d’Esther

Les bordures de ce rouleau d’Esther sont dominées par une arcade baroque subdivisée en quatre colonnes distinctes. Les arches sont surmontées par une balustrade soutenant des vases de fleurs, des médaillons vides, des ornements floraux et divers oiseaux, parmi lesquels un aigle à deux têtes couronnées et un paon. Les scènes du récit d’Esther sont placées au pied de chacune des dix-neuf colonnes de texte. La bordure gravée du rouleau fut dessinée par Francesco Griselini (1717-1787), un savant, artiste et éditeur italien, dont les dessins gravés dans les bordures devinrent très populaires en Italie au XVIIIème siècle. Dans ces illustrations, Griselini a voué une attention particulière aux éléments architecturaux et à la perspective spatiale. La signature imprimée de l’artiste figure en bas à gauche de chaque feuillet de parchemin. La dernière scène, placée sou la dernière arche, se rencontre rarement dans les rouleaux d’Esther illustrés. Elle dépeint le Messie chevauchant un âne, représentant le retour à Jérusalem du peuple hébreu en exil. Le texte de ce rouleau a été écrit par l’habile artiste et copiste Aryeh Leib ben Daniel. Dans sa souscription finale, qui suit les bénédictions conclusives, il informe le lecteur qu’il a écrit ce rouleau à Venise, en hiver 1746. (red)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Braginsky Collection, S17
Parchemin · 1 f. · 27.6 x 227 cm · Amsterdam · vers 1675
Megillat Esther (מגילת אסתר) / Rouleau d’Esther

Ce rouleau hollandais, richement illustré, se distingue par ses trente-huit illustrations peintes à l’encre sépia. La décoration du rouleau débute avec un arc de triomphe rappelant les arcs de triomphe romains construits pour les fêtes impériales en Europe, du XVème au XIXème siècle. Le rouleau contient aussi quelques représentations inhabituelles. L’une d’elles est Mardochée se tenant dans une pièce avec une paroi recouverte de livres. Il est représenté comme un érudit, peut-être en train de méditer sur la tradition rabbinique qui nous informe de sa remarquable connaissance de septante langues, qui lui permet de découvrir le complot contre Assuérus. L’une des autres illustrations inhabituelles est la représentation de deux nains en train de danser et de jouer des instruments pour manifester leur joie de voir la délivrance des Juifs de la destruction. (red)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Braginsky Collection, S24
Parchemin · 1 f. · 22.2 x 176 cm · Nord de l’Allemagne · vers 1750
Megillat Esther (מגילת אסתר) / Rouleau d’Esther

Cette megillah du XVIIIème siècle a été créée en Basse-Saxe et rappelle, par ce type d’art décoratif populaire et sa palette de couleurs, d’autres megillot de cette région. L’illustration la plus remarquable de ce rouleau est une représentation de la pendaison d’Haman, enchaîné et suspendu au gibet. Un serpent venimeux, symbole du mal, s’enroule autour du support. A ses pieds, un lion avec deux queues – allégorie du peuple hébreu- tient entre ses pattes un bouclier surmonté d'une couronne et assiste à l’exécution. Cette megillah de la Collection Braginsky est l’un des trois rouleaux semblables allemands à contenir des illustrations remarquables de la pendaison d’Haman. Des inscriptions sur les panneaux au début et à la fin de ce rouleau indiquent qu’il a été en possession de Berel, fils d’Abraham Neumark de Hambourg. (red)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Schweizerisches Nationalmuseum, LM 26117
Parchemin · 314 ff. · 49 x 34.5 cm · St. Katharinenthal et Hochrhein · vers 1312
Graduel de St. Katharinenthal (Thurgovie)

Le graduel provient du couvent des dominicaines de Katharinenthal et représente l’une des plus importantes œuvres d’art d’époque gothique en Suisse. Réalisé vers 1312 dans le couvent même, il fut probablement décoré dans la région du lac de Constance. Il contient plus de 80 initiales filigranées, plus de 60 initiales enluminées historiées et 5 initiales I dont le corps se compose de plusieurs médaillons historiés. Des deux dernières initiales I, dont les médaillons ont été découpés et vendus séparément, l’on connaît quelques éléments aujourd’hui dispersés dans divers musées ou bibliothèques. En plus des initiales, sont représentées, dans les frises végétales, de nombreuses dominicaines agenouillées et orantes ou d’autres donateurs laïcs (par ex. 3v, 18v, 90r, 159v, 161r etc.). Jusqu’au XIXème siècle, il fut utilisé dans le couvent ; vers 1820, il fut cédé à un antiquaire de Constance, Franz Joseph Aloys Castell (1796-1844). Après 1860, il appartint à des collectionneurs anglais Sir William Amherst of Hackney et Sir Charles Dyson Perrins (1864-1958). A la mort de ce dernier, sa bibliothèque fut mise en vente par Sotheby et le manuscrit acquis par la Confédération suisse avec le soutien de la Fondation Gottfried Keller et du canton de Thurgovie. (ber)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Schweizerisches Nationalmuseum, LM 29329.1
Parchemin · 1 f. · 14 x 16.7 cm · St. Katharinenthal et Hochrhein · vers 1312
Fragment avec le Christ et Jean l’Evangéliste du graduel de St. Katharinenthal (Thurgovie)

Fragment provenant du f. 158a verso du graduel de St. Katharinenthal, extrait au XIXème siècle et dont les enluminures furent vendues séparément. Dans l’initiale A est représenté le Christ en train de bénir et Jean l’Evangéliste qui appuie sa tête sur ses genoux ; à leurs pieds un dominicain en prière est agenouillé et, dans la frise latérale, une dominicaine. Au-dessous de l’initiale (aujourd’hui à Zürich, Musée national suisse, LM 29329.2), il y avait un cadre dans lequel est peinte la Vierge de l’Apocalypse accompagnée de Jean l’Evangéliste, tandis que, sous deux arcades, deux dominicaines agenouillées prient. A l’origine figurait aussi sur le même folio une initiale V (aujourd’hui, à Vienne, Graphische Sammlung Albertina, Inv. Nr. 32434) avec une représentation très élaborée de la Maiestas Domini et du Jugement dernier. Le fragment appartient à la Confédération suisse, à la Fondation Gottfried Keller et au canton de Thurgovie. (ber)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Schweizerisches Nationalmuseum, LM 29329.2
Parchemin · 1 f. · 11 x 8.5 cm · St. Katharinenthal et Hochrhein · vers 1312
Fragment avec la Vierge de l’Apocalypse et Jean l’Evangéliste du graduel de St. Katharinenthal (Thurgovie)

Fragment provenant du f. 158a verso du graduel de St. Katharinenthal, extrait au XIXème siècle et dont les enluminures furent vendues séparément. Il représente la Vierge de l’Apocalypse accompagnée de Jean l’Evangéliste, tandis que sous deux arcades, deux dominicaines agenouillées prient. Le cadre était placé sous une initiale A (aujourd’hui à Zürich, Musée national suisse, LM 29329.1) dans laquelle figurait le Christ en train de bénir et Jean l’Evangéliste qui appuie sa tête sur ses genoux ; à leurs pieds un dominicain en prière est agenouillé et, dans la frise latérale, une dominicaine. A l’origine figurait aussi sur le même folio une initiale V (aujourd’hui, à Vienne, Graphische Sammlung Albertina, Inv. Nr. 32434) avec une représentation très élaborée de la Maiestas Domini et du Jugement dernier. Le fragment appartient à la Confédération suisse, à la Fondation Gottfried Keller et au canton de Thurgovie.  (ber)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Schweizerisches Nationalmuseum, LM 45751
Parchemin · 1 f. · ∅ 7 cm · St. Katharinenthal et Hochrhein · vers 1312
Fragment avec la crucifixion du graduel de St. Katharinenthal (Thurgovie)

Fragment avec une représentation de la crucifixion provenant d’une initiale I, composé de plusieurs médaillons, qui décorait le f. 87a du graduel de St. Katharinenthal. Au XIXème siècle, le folio fut extrait du graduel et les médaillons furent vendus séparément. Des 9 ou 10 médaillons qui constituaient à l’origine le corps de la lettre I, sont connus aujourd’hui, en plus de celui-ci, l’un avec la cène (Zürich, Musée national suisse, Inv. LM 71410), la capture du Christ (Nürenberg, Germanisches Nationalmuseum Museum, Inv. Mm. 34 kl), le Christ devant Pilate (Zürich, Musée national suisse, LM 55087), le couronnement d’épines (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 15932), le transport de la croix (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 14312) et la déposition de Jésus (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 15933). Le fragment appartient à la Confédération suisse, à la Fondation Gottfried Keller et au canton de Thurgovie.  (ber)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Schweizerisches Nationalmuseum, LM 55087
Parchemin · 1 f. · 7 x 7.4 cm · St. Katharinenthal et Hochrhein · vers 1312
Fragment avec le Christ devant Pilate du graduel de St. Katharinenthal (Thurgovie)

Fragment avec la représentation du Christ devant Pilate provenant d’une initiale I, composée de plusieurs médaillons, qui décorait le f. 87a du graduel de St. Katharinenthal. Au XIXème siècle, le folio fut extrait du graduel et les médaillons furent vendus séparément. Des 9 ou 10 médaillons qui constituaient à l’origine le corps de la lettre I, sont connus aujourd’hui, en plus de celui-ci, l’un avec la cène (Zürich, Musée national suisse, LM 71410), la capture du Christ (Nürenberg, Germanisches Nationalmuseum Museum, Inv. Mm. 34 kl), le couronnement d’épines (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 15932), le transport de la croix (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 14312), la crucifixion (Zürich, Musée national suisse, LM 45751) et la déposition de Jésus (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 15933). Le fragment appartient à la Confédération suisse, à la Fondation Gottfried Keller et au canton de Thurgovie.  (ber)

En ligne depuis: 22.03.2017

Preview Page
Zürich, Schweizerisches Nationalmuseum, LM 71410
Parchemin · 1 f. · 7 x 7.4 cm · St. Katharinenthal et Hochrhein · vers 1312
Fragment avec la Cène du graduel St. Katharinenthal (Thurgovie)

Fragment avec la représentation de la cène provenant d’une initiale I, composée de plusieurs médaillons, qui décorait le f. 87a du graduel de St. Katharinenthal. Au XIXème siècle, le folio fut extrait du graduel et les médaillons furent vendus séparément. Des 9 ou 10 médaillons qui constituaient à l’origine le corps de la lettre I, sont connus aujourd’hui, en plus de celui-ci, l’un avec la capture du Christ (Nürenberg, Germanisches Nationalmuseum Museum, Inv. Mm. 34 kl), le Christ devant Pilate (Zürich, Musée national suisse, LM 55087), le couronnement d’épines (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 15932), le transport de la croix (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 14312), la crucifixion (Zürich, Musée national suisse, LM 45751) et la déposition de Jésus (Frankfurt am Main, Städelsches Kunstinstitut, Inv. Nr. 15933). Le fragment appartient à la Confédération suisse, à la Fondation Gottfried Keller et au canton de Thurgovie.  (ber)

En ligne depuis: 22.03.2017

Documents: 49, affichés: 41 - 49