Documents: 62, affichés: 61 - 62

Toutes les bibliothèque et les collections

Preview Page
Utopia, armarium codicum bibliophilorum, cod. 6 (JUD040)
Parchemin · IV + 476 + IV ff. · 23.7 x 19 cm · Espagne (Castille ?) · 1e moitié du XIVe siècle
Bible avec Masorah Magna et Masorah Parva

Bible séfarade en hébreu, réalisée au cours de la première moitié du XIVe siècle, en Espagne, vraisemblablement en Castille. Le manuscrit s’ouvre et s’achève par des listes massorétiques (ff. IIr-IXv et 463v à 466v), encadrées de bordures enluminées, constituant des « pages tapis ». Le texte biblique, copié sur une ou sur deux colonnes, est accompagné de la grande et de la petite Massores (règles de la tradition rabbinique concernant la lecture et l’accentuation des textes sacrés), inscrites en lettres minuscules dans les marges et dans l’entrecolonne du texte. Ces éléments micrographiques s’animent parfois dans les marges inférieures des feuillets (environ 70 occurrences), ou sur les quatre côtés des feuillets (par ex. ff. 42r-43r, 461v-463r), où ils forment de magnifiques figures géométriques et des entrelacs. Les premiers livres bibliques sont introduits par des titres réalisés en or bruni et inscrits sur des fonds champies, rose et bleu, parcourus de rinceaux blancs (f. 1v/Gn, 33v/Ex, 59v/Nb, 77v/Dt, 102v/Js, 125v/Jg). D’après une note de possession (f. 467v), datée de 1367 (?), cette Bible hébraïque a probablement appartenu à David ha-Cohen Coutinho – membre d’une famille de marranos portugais. Au XVe siècle, elle appartient à Moses Abulafia avant d’être vendue par sa veuve comme le montre le contrat de vente daté et signé en 1526 à Salonique, qui est placé au début du livre (f. Ir). La Bible se retrouve au XVIe siècle dans les mains du talmudiste et rabbin de Salonique, Abraham di Boton (f. 467v). Puis sa présence est attestée au XIXe siècle à Alexandrie, dans la synagogue Zaradel (R. Gottheil, « Some Hebrew Manuscripts in Cairo », Jewish Quarterly Review 17, 1905, p. 648). Passée sur le marché de l’art, la Bible appartient depuis 1996 à une collection privée. (rou)

En ligne depuis: 14.12.2017

Preview Page
Utopia, armarium codicum bibliophilorum, Cod. 7
Papier · 476 pp. · 20 x 29 cm · 1562-1669
Cudesch da Estems (Registre des estimations cadastrales et fiscales) 1562-1669

Liste du patrimoine des habitants des communes de Bergün, Filisur, Latsch et Stuls, inventorié par le notaire public, chancelier, puis plus tard « landamman » et ensuite curé, Tumesch Zeuth; renouvelée environ chaque 10 ans, d’abord en allemand, puis vers la fin en romanche. Sa signification n’est pas claire : elle servait peut-être à l’origine comme base pour le financement du rachat à l’évêque de Coire en 1537, plus tard comme moyen de répartition des entrées des communes, entre autres des magistrats de la Valteline, des pensions, des taxes douanières sur les biens et les routes, etc. Le plus ancien manuscrit connu de Bergün. Appartient à Werner Dübendorfer de Eglisau. Le volume avec la continuation, qui allait probablement jusqu'en 1799, a disparu. (fal)

En ligne depuis: 14.12.2017

Documents: 62, affichés: 61 - 62