Documents: 77, affichés: -49 - 0

Toutes les bibliothèque et les collections

Preview Page
Basel, Pharmazie-Historisches Museum der Universität Basel, Cod. H87
Papier · 453 pp. · 21 x 32 cm · XVIIIème siècle
Copie manuscrite du livre de pharmacopée de Burkart von Hallwyl (1535-1598)

La copie de la pharmacopée de Burkart von Hallwyl (1535-1598) constitue un recueil de médicaments et de recettes pour le traitement des problèmes quotidiens. La longueur des recettes varie de quelques phrases jusqu’à un texte très complet. Parmi celles-ci figurent des instructions pour la préparation et des listes d’ingrédients. Le manuscrit est organisé par un index alphabétique. D’après l’index, il devrait y avoir d’autres entrées. (wan)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Pharmazie-Historisches Museum der Universität Basel, Cod. H98
Papier · 64 ff. · 18 x 22.5 cm · 1571
Arzeney Buoch

Le manuscrit contient une pharmacopée et un livre de recettes. S’y trouvent de nombreuses recettes contre la « pistilienz » et d’autres maladies. Des phrases et des passages entiers des instructions pour les médicaments ont été biffées. Le livre n’est pas paginé et ne contient aucun index à la fin. (wan)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Pharmazie-Historisches Museum der Universität Basel, Cod. H137
Papier · 34 pp. · 17 x 21 cm · 1694
« Mägte Büchlin Maria Iselin » se trouve dans la liasse « Collectanea Rezepte »

Dans le « Mägte Büchlin », Maria Iselin a recueilli des recettes de cuisine. Ce volume contient la première recette connue des « läckerli » de Bâle. Les pains d'épices ont aussi eu, pendant longtemps, un caractère médical. (wan)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Pharmazie-Historisches Museum der Universität Basel, Cod. V258
Parchemin · 129 ff. · 9.5 x 15 cm · Paris · 1629-1639
Livre généalogique du pharmacien bâlois Hans Friedrich Eglinger (1608-1675)

Le livre généalogique du pharmacien bâlois Hans Friedrich Eglinger (1608-1675) permet de jeter un regard sur l’existence quotidienne d’un pharmacien du XVIIe siècle et sur ses relations. S’y trouvent en grande partie des sentences en allemand, français et latin de divers auteurs qui se rapportent à Eglinger. Elles sont aussi en partie illustrées d’une façon somptueuse. Une illustration de Jacobus Mozes à la p. 53r montre, au centre, un énorme mortier. La page de titre est rehaussée d’une peinture baroque à tempera. (wan)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Pharmazie-Historisches Museum der Universität Basel, Cod. V1895
Papier · 263 ff. · 11 x 16 cm · ca. 1612-1630
Livre généalogique Ryhiner

Le livre généalogique du pharmacien bâlois Emmanuel Ryhiner (1592-1635) permet de jeter un regard sur l’existence quotidienne d’une pharmacie du XVIIe siècle et sur les relations du pharmacien. S’y trouvent surtout des sentences en hébreu, grec ancien, français et latin, de divers auteurs qui se rapportent à Ryhiner. Elles sont en partie illustrées d’une façon somptueuse. Le feuillet du livre généalogique dédié à son camarade d'études Matthaeus Colomanus en 1612 date encore de l’époque des études de Ryhiner. L'image (242v) d’une pharmacie idéale, ouverte sur la rue, a été réalisée par le miniaturiste Johann Sixt Ringle. Elle montre un pharmacien debout devant une étagère remplie de boîtes en bois multicolores qui remet des médicaments à une dame. (wan)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A IX 7
Papier · 212 ff. · 20.5 x 14 cm · deuxième moitié du XVème siècle
Iodocus Gartner

Le volume contenant les Questions du théologien viennois Iodocus Gartner (attesté entre 1424 et 1452) était en possession d’Albertus Loeffler (milieu du XVème siècle) et faisait partie de la bibliothèque de livres enchaînés du couvent dominicain de Bâle. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A IX 22
Parchemin · 181 ff. · 20-20.5 x 12.5 cm · début du XIIIème siècle
Monastica et canonistica

Le manuscrit, d’origine inconnue et datant du début du XIIIème siècle, contient des écrits monastiques et canonistiques, parmi lesquels la règle monastique que Benoît de Nursie avait composée en 529 pour son monastère du Mont Cassin, la Regula pastoralis de Grégoire le Grand sur l’idéal du pasteur de l’âme (laïc) de la fin du VIème siècle ou la version brève d’une partie du Decretum Gratiani du XIIème siècle. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A IX 23a
Papier · 14 ff. · 16.5 x 11.5 cm · Bâle · vers 1475
Ars moriendi, allemand

Les 14 feuillets ont été extraits vers la fin du XIXème siècle d’un manuscrit composite de la chartreuse de Bâle. Les 11 xylographies colorées, avec le texte manuscrit respectif, transmettent un Ars moriendi en allemand, un texte sur l’art de bien mourir très diffusé à la fin du Moyen Age. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A IX 49
Papier · 21 ff. · 21.5 x 15 cm · Paris · 1397
Konradus de Geilenhusen, Epistula concordiae

Les 21 feuillets de l’Epistula concordiae de Konrad von Gelnhausen faisaient à l’origine partie d’un manuscrit composite de contenu théologique provenant du couvent dominicain de Bâle. Le texte fut rédigé en 1397, par Heinrich Jäger d’Ulm, à Paris. Il s’agit de la réélaboration d’une proposition pour mettre fin au Grand Schisme de 1378, formulée à la demande du roi Charles V de France; Konrad von Gelnhausen propose de convoquer un concile général. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A V 41
Parchemin et papier · 94 ff. · 28.5 x 19.5 cm · Bâle (?) · vers 1370
Vitaspatrum en langue alémanique

Ce manuscrit a été réalisé vers 1370 dans la région linguistique alémanique méridionale et transmet, dans sa forme originelle, le corpus des exempla de la « Alemannische Vitaspatrum », l’un des recueils hagiographiques les plus importants. A la fin, un traité mystique a aussi été recopié, dans lequel s’insère entre autres la glose « Von dem überschalle ». L’origine du manuscrit est inconnue. (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A VI 19
Papier · 347 ff. · 30 x 21 cm · Bâle · 1460
Epistolae Pauli

Le manuscrit, datant vers 1460, contient les épîtres de Paul, selon l’ordre canonique ainsi que l’épître apocryphe aux Laodicéens. Il fut rédigé par le notaire bâlois et chancelier de la ville Jodocus Seyler (1454-1501). Seule l’épître aux Romains est richement glosée ; dans la première épître aux Corinthiens figurent seulement quelques gloses interlinéaires, puis le commentaire s’interrompt. Des nombreuses initiales certainement présentes à l’origine, il n’en reste qu’une seule figurée. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A VII 30
Parchemin et papier · 240 ff. · 21 x 14.5 cm · Bâle · seconde moitié du XVème siècle
Manuscrit composite (Henricus Arnoldi)

Le manuscrit composite, provenant de la chartreuse de Bâle, contient principalement des textes de dévotion et de spiritualité, certains manuscrits, d'autres imprimés. Le compilateur (et dans la première partie du codex également le scribe) est, pour la plus grande partie, Heinrich Arnoldi, prieur de la chartreuse de 1449 à 1480. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A VIII 36
Papier · 235 ff. · 21 x 14.5 cm · première moitié du XVème siècle
Iordanus de Quedlinburgo, Sermones de sanctis

Le manuscrit composite en allemand provient du couvent réformé en 1423 des dominicaines de St. Maria Magdalena an den Steinen à Bâle, où il fut aussi probablement, pour la majeure partie, transcrit. En plus de deux sermons, un traité et un miracle de Marie, il transmet essentiellement des légendes: celles d’Elisabeth de Thuringe, Jérôme, François, Vincent, Ignace, Julien et Basilissa, Paul de Thèbes et Antoine. (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A VIII 37
Papier · 132 ff. · 21 x 14.5 cm · XVème siècle
Devotionalia

Volume de dévotion du XVème siècle, écrit pour la plus grande partie par le chartreux Johannes Gipsmüller et en possession de la chartreuse de Bâle. Sur le verso d’un folio de parchemin inséré dans le codex en papier (f. 57), est représentée en pleine page une crucifixion avec Marie et Jean. Le volume présente en outre un recueil rare de citations bibliques latines et de proverbes allemands de Petrus Wolfer qui auraient dû être inscrits autour d’une crucifixion peinte sur l’une des parois de la chartreuse.   (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A VIII 51
Papier · 167 ff. · 14.5 x 10.5 cm · seconde moitié du XVème siècle
Livre de méditation et de prière de Margret Zschampi

Ce livre de méditation et de prière du Moyen Âge tardif doit son nom à sa première propriétaire, Margret Zschampi, dominicaine du couvent bâlois de Klingental. Il s’agit d’un manuscrit d’édification typique, en allemand, qu’il était habituel de copier et d’utiliser pour la méditation privée, à la fin du Moyen Âge, surtout dans les couvents féminins et les communautés laïques. Il fut offert par Margret Zschampi à la chartreuse de Bâle, où il trouva place dans la bibliothèque destinée aux frères laïcs. En 1590, il rejoignit la bibliothèque universitaire de Bâle avec une partie de la bibliothèque de la chartreuse. Il s’agit de l’unique manuscrit complet connu provenant du couvent des dominicaines de Klingental. (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A X 72
Papier · 277 ff. · 21-21.5 x 14.5 cm · Cologne · 1488
Petrus Siber, Lectura super Petri Lombardi libros 1 et 2 sententiarum

Les leçons de Peter Siber sur les deux premiers livres des Sentences de Pierre Lombard, dont l’exposition systématique de l’ensemble de la théologie à l’aide d’extraits soigneusement choisis des Pères et des docteurs de l’Eglise, fut souvent commentée, depuis le XIIIème siècle. Le volume fut copié en 1488 par le dominicain de Bâle Wernher von Selden, pendant ses études à Cologne. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, A XI 36
Papier · 154 ff. · 29 x 21 cm · 1429-1431
Robertus Holcoth OP, Quaestiones super quattuor libros sententiarum

Commentaire des sentences du théologien dominicain Robert Holcot (env. 1290-1349), qui discute de façon critique les problèmes théologiques rencontrés par Pierre Lombard. Robert Holcot donnait des leçons de théorie biblique à Oxford et était tenu en haute estime par ses contemporains. Le volume, à l’origine catenatus et provenant de la bibliothèque du couvent des dominicains, a été rédigé entre 1429 et 1431. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, AN VIII 45
Parchemin · 127 ff. · 16.5 x 12 cm · Italie · troisième quart du XVème siècle
Livre d'heures

Le livre d’heures fut probablement réalisé dans le troisième quart du XVème siècle dans le Nord de l’Italie. Le style des peintures et le choix des saints vénérés indiquent la région de Modène, Este et Ferrare. Les initiales historiées dans le calendrier illustrent les douze mois de l’année; au début des offices, les pages sont décorées principalement avec des scènes de la vie du Christ. Les miniatures et les initiales sont réalisées a tempera et en or. Le manuscrit est entré au XXème siècle dans la bibliothèque universitaire en provenance du Kunstmuseum de Bâle.   (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, B I 11
Parchemin · 299 ff. · 36.5 x 27 cm · Bâle (?) · vers 1460
Missale Basiliense

Missel pour le diocèse de Bâle réalisé vers 1460. Le volume richement illustré faisait partie d’une donation de la veuve Margaretha Brand († 1474) à la chartreuse de Bâle. Il fut utilisé sur l’autel de la Vierge dans le petit cloître de la chartreuse. Du point de vue artistique, le manuscrit peut être attribué audit « Vullenhoe-Gruppe ». (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, B I 12
Parchemin · 200 ff. · 35.5 x 30 cm · XI/XIIe et XIIIe siècles
Gregorius, Moralia in Iob, livres 1 à 16

Première partie d’une édition en deux volumes des Moralia in Iob de Grégoire. Il provient de la chartreuse de Bâle et fut acquis durant le concile de Bâle. La partie principale du manuscrit fut écrite au tournant du XIème au XIIème siècle ; la Tabula qui se trouve tout au début et à la fin du volume fut ajoutée au XIIIème siècle. La provenance antérieure du manuscrit est incertaine, mais semble proche de celle du second volume (B I 13a). (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, B I 13a
Parchemin · 252 ff. · 33-33.5 x 24 cm · partiellement Bâle · fin du XIIe siècle et 1463
Gregorius, Moralia in Iob, livres 17 à 35

Seconde partie d’une édition en deux volumes des Moralia in Iob de Grégoire. Le volume de la fin du XIIème siècle, orné de riches initiales, fut acquis durant le concile de Bâle pour la chartreuse de Bâle et complété, dans la chartreuse elle-même, par le copiste Heinrich von Vullenhoe. L’origine du volume est incertaine. Une note de possession arasée du couvent de S. Maria in Insula pourrait se référer au monastère prémontré de Marienwerd in Goldern ou au monastère cistercien Notre-Dame de l'Ile-de-Ré, près de La Rochelle. Le premier volume (B I 12) a probablement la même origine. (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, B IX 20
Parchemin · 216 ff. · 18 x 13.5 cm · Bâle (?) · troisième quart du XIVème siècle
« Alemannische Vitaspatrum »

Ce manuscrit en parchemin, peut-être produit à Bâle, transmet les récits des vies dites « Alemannische Vitaspatrum », dans la disposition d’un certain Peter der Mul. Le manuscrit, datant du troisième quart du XIVème siècle, appartient à la bibliothèque des frères laïcs de la chartreuse de Bâle ; la datation exclut cependant une réalisation dans la chartreuse même.  (stu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, B IX 36
Parchemin · 290 ff. · 16.5 x 11-11.5 cm · Bâle · 1479
Statuts de la chartreuse

Le manuscrit, achevé en 1479 par Johannes Gipsmüller, contient les Consuetudines Ordinis Cartusiensis rassemblées et approuvées par le pape Innocent, les « usi » des moines chartreux, ainsi que les décisions et les prescriptions des Statuta antiqua et des Statuta nova approuvés à la suite du chapitre général. Au début du volume est reliée une représentation du martyre de sainte Barbe.  (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, B V 14
Parchemin · 64 ff. · 28.5 x 24 cm · Lorsch · IXème siècle
Iohannes Cassianus : Collationes Patrum, pars II

Comme le B V 13, avec lequel il constitue une unité, ce manuscrit fut produit à Lorsch au IXème siècle et rejoignit plus tard la chartreuse de Bâle. Il contient la seconde partie des Collationes Patrum de Jean Cassien (360/365-432/435), les dialogues de Cassien avec les Pères du désert. En comparaison avec le B V 13, il contient relativement peu de corrections ou d’annotations. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, B X 1
Parchemin · 103 ff. · 17.5-18 x 13 cm · première moitié du XIIIème siècle
Thomas de Chabham: Summa poenitentialis

Le manuscrit, qui présente en de nombreux endroits des rubans de soie cousus décoratifs, rejoignit la chartreuse de Bâle au XVème siècle, en tant que don de Johannes Obrest, chapelain de Saint-Martin à Bâle. Il contient, en plus de quelques brefs textes pour le soin des âmes et à caractère médical, la Summa poenitentialis du théologien anglais et doyen de Salisbury Thomas de Chabham (env. 1160-1233/36). (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, C I 1
Parchemin · 343 ff. · 44 x 27 cm · Bologne · seconde moitié du XIIIème siècle
Digestum vetus cum glossa

Manuscrit juridique à l’origine en possession du jurisconsulte bâlois Arnold Zum Luft (1453-1517). Il fut réalisé dans la seconde moitié du XIIIème siècle à Bologne et contient le Digestum vetus, la première partie de la tradition tardo-gothique du droit en vigueur, avec les gloses de Franciscus Accursius. Le manuscrit présente une numération à la fois arabe et romaine, parfois vigésimale.  (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, C I 2
Parchemin · 300 ff. · 44-44.5 x 27.5 cm · Bologne · seconde moitié du XIVe siècle
Digestum novum cum glossa

Comme le C I 1, ce manuscrit, également juridique de Bologne du XIVème siècle, appartenait à Arnold Zum Luft (1453-1517). Il contient le Digestum novum avec les gloses d’Accurse, ainsi que la quatrième et dernière partie du corpus du Digeste avec la littérature juridique romaine. Le manuscrit est richement décoré, avec un titre enluminé et des initiales figurées. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, C I 16
Parchemin · 96 ff. · 38.5 x 26 cm · XIVème siècle
Iohannes Andreae, Super librum sextum decretalium

Le manuscrit en parchemin du XIVème siècle contient les commentaires du jurisconsulte et canoniste Giovanni d’Andrea (env. 1270-1348) au Liber Sextus Decretalium Bonifacii, qui constitue la troisième partie du Corpus iuris canonici. Le volume entra en possession de la chartreuse de Bâle durant le concile (1431-1449). (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, C I 21
Papier · 355 ff. · 40-41 x 28.5-29 cm · 1439
Dominicus de S. Geminiano, Lectura super VI, pars 1

Manuscrit canonistique contenant la Lectura super librum sextum Decretalium de Domenico da San Gimignano. Il fut rédigé à Bâle en 1439 par Johannes Berwenstein pour Peter Zum Luft, enseignant auprès de l’université du concile, et qui, plus tard, légua sa vaste collection de livres à son neveu Arnold Zum Luft. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, C II 1
Papier · 309 ff. · 41 x 28.5 cm · second quart du XVème siècle
Iohannes de Imola, Lectura super Clementinas

Ce manuscrit du second quart du XVème siècle contient la Lectura super Clementinas de Giovanni da Imola et provient de la riche bibliothèque du juriste bâlois Arnold Zum Luft (1453-1517). Le volume, à l’origine catenatus, contient des initiales de la même main qui a travaillé dans le C I 21. (flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Basel, Universitätsbibliothek, F VI 28
Papier · 306 ff. · 21 x 14.5 cm · première moitié du XVe siècle
Aristotelica

Le volume contient deux commentaires des Libri physicorum d‘Aristote, dont les auteurs sont Friedrich von Nürnberg et Johannes Buridanus. Albrecht Löffler de Rheinfelden les écrivit en 1439 durant ses études à l’université d’Heidelberg. Plus tard, il entra dans l’ordre des dominicains et laissa le manuscrit au couvent des dominicains de Bâle, où il fut intégré dans la bibliothèque aux ouvrages enchaînés. (gam/flr)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Bern, Burgerbibliothek, Cod. AA 91
Papier · 181 ff. · 31 x 21.5 cm · 1467
Wolfram von Eschenbach: Parzival, all.

Ledit « Berner Parzival » constitue le dernier témoin textuel manuscrit daté du poème chevaleresque sur le Saint Graal de Wolfram von Eschenbach. Rédigé entre 1200 et 1210, il est également illustré. Le manuscrit a probablement été commandité en 1467 par le marchand bernois Jörg Friburger au copiste Johann Stemhein de Constance. Ce dernier a modernisé le texte de son modèle au point de vue stylistique et rédactionnel afin de l’adapter au goût d’un public urbain de la fin du Moyen-Âge. De plus, il a fourni des indications pour les illustrations, qu’un peintre a exécutées un peu plus tard en réalisant 20 dessins à la plume colorés. La suite de l’histoire de ce manuscrit qui compte aujourd’hui 180 pages est inconnue ; il doit cependant être parvenu en possession de la bibliothèque de la ville de Berne, dans les premières années du XIXème siècle, puisque sa présence y est attestée au plus tard en 1816. (mit)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 37
Papier · 112 ff. · 29 x 20 cm · XIVe siècle (1360-1370)
Giovanni Boccaccio, Comedia delle ninfe fiorentine (Ameto)

Œuvre de jeunesse de Boccace (vers 1341), la Comedia delle ninfe fiorentine, ou Ameto, rapporte la transformation du fruste berger Ameto en homme vertueux, après avoir entendu les récits de sept nymphes, allégories des vertus. Elle adopte la forme du prosimètre – alternance de prose et de vers – que la mise en page sur une colonne de ce manuscrit révèle immédiatement. Copié sur papier, non filigrané, ce manuscrit s’ouvre par une unique initiale peinte à l’aquarelle, renfermant les armes de la famille Almerici (f. 2r), propriétaire et probable commanditaire de cette copie. (rou)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 95
Parchemin · I + 118 + I ff. · 22.5 x 14.5 cm · fin du XIIIe – début du XIVe siècle
Jean de Thuin, Roman de Jules César

Ce manuscrit constitue l’un des quatre témoins connus (sans compter un fragment) du Roman de Jules César dû à Jean de Thuin, un poème d’environ 9'500 alexandrins, qui est une adaptation du poème épique de la Pharsale de Lucain. Le début et la fin du texte du Roman manquent dans ce manuscrit, où les principales divisions du poème sont signalées par l’insertion d’initiales alternativement bleu ou rouge, placées en tête de chaque laisse, et accompagnées de filigranes réalisés dans la couleur opposée. (rou)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 97
Parchemin · 83 ff. · 21.5 x 15 cm · Italie (peut-être Bologne) · XIIIe siècle
Iohannes Damascenus, De fide orthodoxa (traduit en latin par Burgundius Pisanus)

Ce manuscrit d’origine italienne, remontant au XIIIe siècle, contient les quatre premiers livres de l’ouvrage rédigé en grec par Jean Damascène, De fide orthodoxa. Comme le rappelle le titre du manuscrit (fol. 1r), ce texte a été traduit en latin à la demande du pape Eugène III (1145-1153) par le juriste pisan et traducteur prolifique Burgundio de Pise (Burgundius Pisanus). De nombreuses gloses marginales, pour la plupart contemporaines de la copie du manuscrit, parsèment le texte. (rou)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 120
Parchemin · 36 ff. · 25.4 x 14.5 cm · Sicile · XIe ou XIe-XIIe siècle
Origenes, Commentarii in Canticum Canticorum (traduit en latin par Rufinus Aquileiensis)

Ce manuscrit, copié en Sicile normande, contient le Commentaire du Cantique des Cantiques d’Origène dans la version traduite du grec vers le latin par Rufin d’Aquilée (vers 345-vers 411) comprenant les 4 premiers livres sur les 10 que le texte d’Origène devait compter à l’origine. Il est précédé par un prologue de saint Jérôme, et suivi d’une courte prière de Grégoire de Nazianze, également traduite en latin par Rufin d’Aquilée. Le commentaire d’Origène qui fait de l’Epoux le Christ, et de l’Epouse l’Eglise, mais aussi l’âme individuelle, a influencé des siècles durant les interprétations spirituelles du Cantique des Cantiques (rou)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 728-3
Papier · 1 f. · 6.5 x 17.6 cm · nord-ouest de l’Inde · XIXe siècle
Śrīyogarāja, Guhyaṣoḍhā

Ce texte intitulé Guhyaṣoḍhā , écrit par Śrīyogarāja (dont le nom signifie « Glorieux roi du yoga », un titre honorifique plutôt qu’un véritable nom), est en partie basé sur un très ancien texte tantrique nommé Rudrayāmal. Guhya[kālī]ṣoḍhā / Guhyaṣoḍha signifie un texte contenant une séquence de mantras qu’un tāntrika doit réciter pour se « purifier » et le mantra qui précède la récitation du « mantra de base » (root-mantra) de la déité. Ce texte se situe à la rencontre de l’hindouisme et du bouddhisme. (ser)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, B-29.8
Papier · 4 pp. · 24 x 31.1 cm · c. 1818
Ludwig van Beethoven, Missa solemnis op. 123, Gloria (esquisse). Partition autographe

Selon Beethoven, il s’agit de son « œuvre la plus accomplie ». Elle célèbre l’intronisation au siège archiépiscopal d’Olmütz, en 1818, de l’archiduc Rodolphe, son élève et son protecteur. La Messe a été commencée en 1818 et terminée trois ans après cette cérémonie et envoyée au cardinal-archiduc le 19 mars 1823. La Messe en ré veut exprimer et communiquer un état d’âme, une Stimmung religieuse, ce sont les propres mots du compositeur. Ecrite pour grand orchestre, elle comprend cinq rythmes (Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus Dei). Les divisions du Gloria, imposées par le sens du texte, forment une sonate en une partie : allegro en ré, Gratias en si bémol, et retour à l’allegro ; puis le larghetto et, comme troisième mouvement, l’allegro, Quoniam, la fugue, In gloria Dei Patris, avec retour cyclique au thème du Gloria dans le ton principal. La musique commente le texte : acclamation royale, gratitude émue, Toute-puissance divine ; puis, en contraste : prière, cri et murmure des suppliants d’ici-bas (misere nobis). Acheté à Sotheby’s, Londres, 4 février 1952. (bib)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, H-71.2
Papier · 1 f. · 28.6 x 26.4 cm · non daté
Victor Hugo, Oh ! N'insultez jamais une femme qui tombe, autographe signé

Ce célèbre poème, vraisemblablement composé le 6 septembre 1835, est inclus dans le recueil Les chants du crépuscule paru la même année. Hugo y dénonce la condition des prostituées par le registre pathétique : il nous invite en effet à compatir, plutôt que mépriser celles tombées dans la « fange ». Ce lexique symbolique est détourné de son sens culpabilisant, désignant habituellement la souillure morale, pour exprimer le courage de celles qui ont lutté longtemps sous la fatalité du « fardeau » de misère avant d’y succomber. Loin d’un manichéisme moralisateur, Hugo partage la faute populairement attribuée à ces femmes autant « à toi, riche ! à ton or », pointant du doigt l’injustice d’un système social coupé de toute répartition des richesses, qu’« à nous », chaque citoyen, dont le regard ne se nourrit pas assez de charité. Le manuscrit présente une petite variante du texte imprimé, puisqu’on y lit : « s’y retenir longtemps de leurs mains épuisées », au lieu de « s’y cramponner longtemps ». (giv)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, H-71.4
Papier · 4 pp. · 28.2 x 21.8 cm · non daté
Victor Hugo, Ô madame ! pourquoi ce chagrin qui vous suit, autographe signé

Les seize vers composant ce passage forment la sixième et dernière partie du poème « Dans l'église de *** », inclus dans le recueil Les chants du crépuscule de 1835. Riche de plusieurs thèmes s’entremêlant, le poème oppose la probité d’une femme en prière au cœur d’une église désertée aux jouisseurs de la ville, nihilistes courant « d'ivresses en ivresses ». Hugo surprend cette âme chaste en plein malheur, implorant l’aide du Seigneur pour la sauver d’une tristesse envahissante. Dans cette dernière partie (VI), l’écrivain enrichit son soutien chrétien (Votre âme qui bientôt fuira peut-être ailleurs / Vers les régions pures, / Et vous emportera plus loin que nos douleurs, Plus loin que nos murmures !) d’un dernier quatrain angélique et serein : Soyez comme l'oiseau, posé pour un instant / Sur des rameaux trop frêles, / Qui sent ployer la branche et qui chante pourtant, / Sachant qu'il a des ailes ! (giv)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, L-37.1
Papier · 4 pp. · 25 x 19.9 cm · Washington · 10 juillet 1848
Abraham Lincoln, Lettre à son associé et disciple William H. Herndon, manuscrit autographe signé

Dans cette lettre à son jeune associé William H. Herndon (1818-1891), demeuré à la tête de leur étude d’avocats de Chicago, le député whig Abraham Lincoln, sur le point de perdre son mandat au Congrès, livre une leçon de philosophie politique. Fatigué par des mois de batailles politiques contre la « guerre mexicaine », blessé par des propos « exceedingly painful » tenus par son ami (qu’il décrit comme « a labourious, studious young man »), le futur président américain délivre son enseignement « so Lincolnian » : « The way for a young man to rise is to improve himself every way he can, never supecting that every body wishes to hinder him ». (duc)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, M-5.1
Papier · 4 pp. · 20 x 30.5 cm · Paris · 21 janvier 1628
François de Malherbe, Lettre à son cousin François de Malherbe, manuscrit autographe signé

Alors que le cardinal de Richelieu a mis le siège autour La Rochelle, par terre et mer, depuis septembre 1627, le poète François de Malherbe, très proche du pouvoir, rapporte à son cousin normand les décisions et orientations du conseil royal afin d’apaiser ses inquiétudes. A ses yeux, nul souci à se faire : le roi d’Angleterre n’est qu’un monarque de second rang, incapable de se mesurer militairement à la France pour soutenir les Huguenots de La Rochelle. Quant au péril réformé, il vivrait ses heures dernières, Malherbe estimant « que la Huguenoterie court fortune par toute l’Europe d’estre voisine de sa fin ». (duc)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, R-28.3
Papier · 2 pp. · 20 x 15 cm · not dated
Arthur Rimbaud, Jeunesse II-IV, manuscrit autographe

Ce manuscrit autographe d’Arthur Rimbaud (1854-1891) contient un fragment d’un poème. Composées sur le recto d’un feuillet, trois sections sont numérotées en chiffres romains, de II à IV et dotées d’un titre, à l’exception de la dernière (IV). Bien que l’ensemble soit rédigé en prose, l’appellation « sonnet » (II) pourrait provenir de la forme de l’extrait en question, présenté en quatorze lignes. Le premier paragraphe comprend le signe +, qu’il est difficile d’interpréter et qui laisse suggérer que Rimbaud souhaitait le retravailler. La numérotation laisse supposer que ces trois parties forment un tout homogène, avec la section Dimanche (I, manuscrit de la BNF), constituant ainsi le poème Jeunesse. Des inscriptions allographes postérieures à 1886 sont visibles : dans le coin supérieur gauche figure l’annotation Illuminations qui témoigne de la volonté de rattacher ces passages au recueil poétique éponyme, dont l’édition originale date de 1886. Le poème Jeunesse comportant les quatre sections est publié pour la première fois par Vanier en 1895, à la suite des Poésies complètes, comme complément aux Illuminations. (exq)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Genève, Bibliothèque de Genève, Comites Latentes 173
Papier · VI + 173 + VI ff. · 21.7-21.9 x 15-15.5 cm · Velletri · entre 1565 et 1599
Sefer Ḥokhmat Nashim

Le manuscrit de type juridique intitulé Sefer Ḥokhmat Nashim appartient à un genre de littérature vernaculaire à l’intention des femmes, très répandu dans les communautés ashkénazes et italiennes dès la Renaissance. Ce manuel de prescriptions en judéo-italien aurait été recopié par le célèbre kabbaliste et prêcheur italien Mordekhai ben Judah Dato pendant la seconde moitié du XVIe siècle. (iss)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Genève, Bibliothèque de Genève, Comites Latentes 278
Papier · III + 1 + II f. · 25.7 x 17-18 cm · XIIe siècle
Kitab al-Hidaya ila Faraiḍ al-Qulub

Ce rare fragment judéo-arabe est issu du Kitab al-Hidaya ila Faraiḍ al-Qulub ou le Livre de l’orientation aux devoirs des cœurs par Baḥya ben Joseph Ibn Paquda (seconde moitié du XIe siècle). L'œuvre est d’une importance fondamentale car elle établit le premier système d’éthique juive. La tradition manuscrite de cette œuvre en judéo-arabe est très lacunaire car peu de témoins ont survécu à ce jour. (iss)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 2
Parchemin · (I-III) + 474 + (IV-V) ff. · 39 x 29 cm · c. 1330
Guyart des Moulins, Bible Historiale

La Bible Historiale est la bible traduite en français et en prose par Guyart des Moulins à la fin du XIIIe siècle. Présentée sous la forme d’une Histoire sainte, elle marie la Vulgate de Jérôme et l'Historia Scholastica de Petrus Comestor. Elle fut rapidement complétée par le second tome de la Bible du XIIIe siècle. Largement diffusée aux XIVe et XVe siècles, on en recense actuellement 144 exemplaires complets ou fragmentaires. (hoc)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 168
Parchemin · I + 165 + I ff. · 41 x 28.5 cm · fin du XVe siècle
Livres du roy Modus et de la royne Ratio

Cette œuvre contient deux traités : le Livre des deduis, un manuel de chasse et le Songe de Pestilence, un récit allégorique rapportant le combat des Vertus et des Vices. L’exemplaire genevois est attribué à l’enlumineur connu sous le nom du Maître de Robert Gaguin. (hoc)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Mariastein, Benediktinerkloster, ehem. zbs S 429
Parchemin · I + 321 + I ff. · 9 x 6 cm · XVe siècle (après 1461)
Horae Diurnae [Ad Usum Monialium Ordinis Praedicatorum]

Le petit livre, écrit par une seule main, au milieu du XVe siècle, fut en usage dans le couvent des dominicaines de Schönsteinbach en Haute-Alsace pour la récitation des heures mineures. Il contient des textes du Proprium de tempore et du Commune Sanctorum. Dans la dernière partie, incomplète, se trouve l’Ordinarium. L’abbé de Saint-Pierre dans la Forêt Noire, Philipp Jakob Steyrer, a acquis le volume en 1781; c’est par son entremise qu’il parvint au monastère de Mariastein. (sck)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Mariastein, Benediktinerkloster, ehem. zbs S 508
Parchemin · 50 ff. · 16 x 12 cm · XVe siècle (première moitié)
Obsequiale [Ad Usum Monialium Ordinis Praedicatorum]

Le petit livre avec une notation musicale et trois initiales ornées contient les textes pour l’office des morts, les sept psaumes pénitentiels et des prières pour les dominicaines défuntes, probablement dans un couvent de Colmar. D’après l’écriture, il date de la première moitié du XVe siècle. Le livre appartenait à la soeur Martha Gosslerin. Il fut acquis en 1781 par Philipp Jakob Steyrer, abbé de Saint-Pierre dans la Forêt Noire ; c’est à travers lui qu’il parvint au monastère de Mariastein. (sck)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Mariastein, Benediktinerkloster, ehem. zbs S I 177
Papier · 243 + III ff. · 29,5 / 21,2 cm · XVe siècle (I: après le milieu; II: 1465/66)
Florilegium Sacrum et Profanum

Ce recueil d’écrits du milieu du XVe siècle provient du couvent des ermites de saint Augustin à Bâle. Depuis 1470, quelques frères occupèrent le lieu de pèlerinage de Mariastein. Le volume fut probablement oublié là et retrouvé par les moines de Beinwil quand ceux-ci reprirent la garde du lieu de pèlerinage en 1636. Il contient des écrits à caractère religieux (saint Bonaventure), profane (Cicéron, Salluste), historique (le pape Pie II Piccolomini) et rhétorique (Laurentius d’Aquileja). L’augustin Matthias Glaser de Breisach à Bâle écrivit la seconde partie du volume contenant la Rhetorica en 1465/66. A l’intérieur de la couverture antérieure se trouve un fragment de parchemin avec des indications concernant le contenu du volume. (sck)

En ligne depuis: 26.09.2017

Documents: 77, affichés: -49 - 0