Documents: 54, affichés: -49 - 0

Toutes les bibliothèque et les collections

Preview Page
Aarau, Aargauer Kantonsbibliothek, MsWett 4
Parchemin · 112 ff. · 16 x 11.5 cm · second moitié du XIIIème s.
Richardus de Sancto Victore; Hugo de Sancto Victore; Augustinus; De canone mystici libaminis; Ps.-Bernardus Claraevallensis

Ce manuscrit composite, écrit en minuscule gothique précoce, datant de la seconde moitié du XIIème s., se compose de 5 parties : il contient entre autres le Beniamin minor de Richard de Saint-Victor, plusieurs écrits de Hugo de Saint-Victor, le De sermone domini in monte secundum Matthaeum d’Augustin et le De cognitione humanae conditionis de Bernard de Clairvaux. Sur la dernière page sont notées des recettes et des bénédictions. (red)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Aarau, Aargauer Kantonsbibliothek, MsWettF 13
Parchemin · 104 ff. · 26.5 x 19 cm · seconde moitié du XIIème s.; XVIIème s.
Epistolare OCist

Livre liturgique (Epistolare Cisterciense), qui peut être daté assez précisément de 1173, aussi bien au point de vue paléographique qu’en raison de la succession des fêtes imposées. Le volume de lettres est le second plus ancien manuscrit parmi les codices de Wettingen ; selon toute probabilité, il a été remis au monastère de Wettingen, en 1227, à l’occasion de la nouvelle fondation, en tant que cadeau du monastère de Salem, qui était sa maison-mère. (mul)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Aarau, Aargauer Kantonsbibliothek, MsWettFm 2
Parchemin · 187 ff. · 61 x 41 cm · Cologne · 1330-1335
Graduale oesa, Proprium de tempore, pars aestivalis

Deuxième des trois volumes dudit Graduel de Wettingen, réalisé à Cologne pour un couvent d’Ermites de Saint Augustin et parvenu depuis Zürich au couvent cistercien de Wettingen, après la Réforme. Les initiales du deuxième volume sont l’oeuvre du maître du Graduel le jeune. (sau)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Appenzell, Landesarchiv Appenzell Innerrhoden, E.10.02.01.01
Parchemin · 86 + 7 + 2 ff. · 28 x 21 cm · 1585
Silbernes Landbuch

Le Silbernes Landbuch (Code de 1585), composé de 86 feuilles de parchemin, contient les statuts de l’ensemble du territoire d’Appenzell. Il s’agit d’un recueil de textes juridiques plus anciens, complété, à une époque plus récente, par de nouveaux statuts. A la suite de la division d’Appenzell, survenue en 1597, le livre des statuts est devenu la propriété du canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures et resta en vigueur jusqu’au XIXème s. La riche décoration, constituée de miniatures et d’initiales, témoigne de la grande valeur accordée à ce volume. (fre)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Appenzell, Landesarchiv Appenzell Innerrhoden, M.03.02/PfAA A 2.1
Parchemin · 158 ff. · 32 x 22 cm · vers 1160
Le missel d’Appenzell

Ce missel représente le plus ancien document conservé jusqu’à nos jours dans le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures et se trouve en possession de la paroisse de Saint-Maurice d’Appenzell. Il a probablement été réalisé pour une église située dans le diocèse de Constance, mais son origine exacte reste pourtant inconnue. L’importance du missel pour l’histoire du territoire d’Appenzell vient aussi du fait qu’il contient la seule copie connue de l’acte de fondation de la paroisse d’Appenzell en 1071. Le volume contient des parties séparées (calendrier, graduel, séquentiaire, sacramentaire, lectionnaire). Le calendrier est richement pourvu en fêtes des saints, dont aucune n’a été rubriquée en tant que fête patronale. (fre)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Appenzell, Landesarchiv Appenzell Innerrhoden, M.03.02/PfAA A 2.3
Papier · 265 ff. · 30 x 22 cm · 1466
Sermones de tempore et de sanctis

Le volume Sermones de tempore et de Sanctis réunit des sermons pour les dimanches et les jours de fête, transcrits jusqu’en 1466 par le primissarius Michael Kuhn à Hundwil, d’après ce que l’on peut déduire de l’annotation sur la dernière page. Le volume se trouve aujourd’hui en possession de la paroisse de Saint-Maurice d’Appenzell. (fre)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Appenzell, Landesarchiv Appenzell Innerrhoden, M.03.02/PfAA B 6.1.01.01f
Parchemin · 80 ff. · 42 x 33 cm · 1566
Obituaire

L’obituaire de la paroisse de Saint-Maurice d’Appenzell a été commencé après le grand incendie du village en 1560 et se substitue à un exemplaire plus ancien brûlé. Dans le prologue, sous la forme d’un poème, sont mentionnés l’époque de la rédaction, le copiste et le commanditaire de l’œuvre. Les indications sur les fondations annuelles, avant l’incendie, ont été reconstituées de mémoire ; les suivantes ont été ajoutées jusqu’en 1650. (fre)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Bern, Burgerbibliothek, Cod. 165
Parchemin · 219 ff. · 32.5 x 24.5 cm · France: Tours, Abbaye de Saint-Martin OSB · second quart du IXème s.
Vergilius: Bucolica, Georgica, Aeneis / Scholia Turonensia

Magnifique édition complète des œuvres de Virgile (Bucoliques, Géorgiques, Enéide), offerte en cadeau par le lévite Berno au monastère bénédictin de Saint-Martin de Tours (annotation et invective contre les voleurs au f. 1v). Le texte de Virgile est entremêlé de nombreux commentaires (scholies) de l’Antiquité tardive de Servius et de Donat, qui sont transmis, sous cette forme, presqu’exclusivement par les manuscrits de la bibliothèque Bongarsiana. Le Cod. 165 n’offre cependant pas les authentiques Scholia Bernensia comme les Cod. 167 et Cod. 172, mais un recueil de divers scholiastes manifestement réalisé à Tours, d‘où leur nom de Scholia Turonensia. (mit)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Bern, Burgerbibliothek, Cod. 167
Parchemin · 214 ff. · 32 x 23-23.5 cm · France: Auxerre ou Bretagne · seconde moitié du IXème s.
Vergilius: Bucolica, Georgica, Aeneis / Scholia Bernensia

Edition complète des œuvres de Virgile (Bucoliques, Géorgiques, Enéide) en lien avec Auxerre. Le manuscrit contient au début de nombreux paratextes sur Virgile, tels que les Vies, les Argumenta etc.; à partir du f. 6v la colonne intérieure est réservée au texte de Virgile et la colonne extérieure aux scholies. Le texte de Virgile est entremêlé de nombreux commentaires de l’Antiquité tardive (scholies) de Servius et de Donat, qui sont transmis, sous cette forme, presqu’exclusivement par les manuscrits de la bibliothèque Bongarsiana. Le Cod. 167 offre les authentiques Scholia Bernensia, mais seulement la colonne de gauche, non celle de droite, du Cod. 172 ; la question est disputée de savoir s’il a été copié à partir de ce dernier. (mit)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Bern, Burgerbibliothek, Cod. 172
Parchemin · 151 ff. · 31-31.5 x 27.5-28 cm · France: Fleury. Autour de Paris (Saint-Denis?) (Bischoff) · second tiers du IXème s.
Vergilius: Bucolica, Georgica, Aeneis / Scholia Bernensia

Edition complète des oeuvres de Virgile, provenant de Fleury. Le manuscrit ne contient que les Bucoliques, les Géorgiques ainsi que les cinq premiers livres de l’Enéide, la seconde partie, avec les livres VI à XII se trouve aujourd’hui à Paris (Bibliothèque Nationale, lat. 7929). Il contient au début ladite Vie de Donat (Vita Donatiana) et divers textes un peu plus tardifs. Elle a été soigneusement réalisée au point de vue calligraphique et la colonne centrale est entourée, à gauche et à droite, de colonnes réservées aux scholies. Le Cod. 172 est le principal témoin des scholies (=commentaire) de Servius et de Donat, qui sont transmises, sous cette forme, presqu’exclusivement par les manuscrits de la bibliothèque Bongarsiana. (mit)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Bern, Burgerbibliothek, Cod. 756.72
Parchemin · 1 f. · 13 x 31 cm · 1580-1590
Document notarial en français (renforce de la reliure du Cod. 172)

Le fragment a probablement été retiré du Cod. 172‬‬, lors de la restauration de la reliure précédente ; il provient vraisemblablement de l’étude de Pierre Daniel à Orléans, comme l’atteste son nom présent dans le document. (mit)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 12
Parchemin · I + 319 ff. · 33.5 x 25 cm · Italie (Florence?) · début du XVème siècle
Augustin, Cité de Dieu, traduction en langue vulgaire attribuée à Jacopo Passavanti

Du De civitate Dei d’Augustin, une imposante oeuvre apologétique en vingt-deux livres, il n’existe qu’une seule traduction médiévale en italien, composée entre la fin du XIVème et les premières années du XVème siècle. La traduction en langue vulgaire de cette oeuvre a été, de façon conventionnelle, attribuée au dominicain florentin Jacopo Passavanti (env. 1302-1357), mais cette attribution ne repose sur aucun fondement. Le frontispice du manuscrit est richement illustré avec des rinceaux sur quatre côtés et des initiales avec des motifs végétaux au début du chaque livre. (ber)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 36
Papier · I + 107 + I ff. · 29.1 x 21 cm · Rheinfranken · premier quart du XVème siècle.
Psautier en haut-allemand protomoderne avec des Cantica

Psautier, écrit sur deux colonnes, dans une bâtarde avec des initiales fleuronnées du premier quart du XVème siècle (Wetzel), précédé de deux tableaux astrologiques encore ajoutés au XVème siècle sur la page de garde antérieure (f. 1r) (Wetzel). Le texte du psautier en dialecte francique rhénan (de Hesse?) est étroitement apparenté à celui du psautier de Göttingen, de la Niedersächsische Staats- und Universitätsbibliothek, Cod. Ms. theol. 214, du début du XVème siècle. Wetzel suppose l’existence d‘au moins un modèle commun. La traduction fait donc partie du Schöndorfs 9. Gruppe, Untergruppe c) constitué autour de München, Bayerische Staatsbibliothek, Cgm 182 respectivement du psautier Walters 18. (kun)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 66
Papier · 24 pp. · 16.2 x 9.7 cm · milieu du XVIIIe siècle
Doktor Fausts Dreifacher Höllenzwang

Au début du dix-septième siècle fut publié un livre de magie noire attribué au Faust mythique, connu sous le nom de Höllenzwang. La bibliothèque de Weimar contenait un manuscrit de cet ouvrage dont Goethe avait pris connaissance. C’est un manuscrit semblable que Martin Bodmer put acquérir en 1949. Ce document, difficilment datable, est écrit en signe cabalistiques, censés, d’après la glose écrite en allemand, renfermer une série de formules magiques à l’usage des exorcistes, pour susciter, notamment, les sept esprits du mal. (red)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 106
Parchemin · 2 ff. · 16.2 x 24.4-25 cm; 16 x 13.5 cm · probablement Constantinople · s. XI
Fragments d’un lectionnaire du Nouveau Testament

Deux fragments contigus d’un même folio, appartenant autrefois à un lectionnaire de luxe du Nouveau Testament, copié au XIe siècle probablement à Constantinople. Ces deux morceaux ont également servi de support à de nombreux dessins maladroits, graffiti et exercices de calculs postérieurs. (and)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 149
Parchemin · III + 64 + II ff. · 31.3 x 20.5 cm · France · XVIème siècle
Diego de San Pedro, Carcel de amor

Le manuscrit contient la traduction française de l’oeuvre de Diego de San Pedro (1437-1498) Carcel de amor, par François Dassy, qui se base également sur la traduction italienne de Lelio Manfredi, achevée en 1513. Diego de San Pedro est un poète et narrateur espagnol de la pré-renaissance, peut-être d’origine hébraïque et converti au christianisme. Le Carcel de amor, une de ses deux nouvelles connues, est un récit sentimental centré sur le thème de la domination des passions amoureuses par la raison; il fut imprimé pour la première fois à Séville en 1492 et traduit en diverses langues. Il est illustré par 19 vignettes pour la plupart entourées par un cadre architectural et dans lesquelles les personnages sont représentés en costume d’époque. Le codex a peut-être été exécuté pour Charles III de Bourbon-Montpensier (Charles de Bourbon) – son armoirie est en effet figurée au f. 1v – entre 1521 et 1527. Avant de faire partie de la collection de Martin Bodmer, il appartenait à la famille Demidow, au comte Alexis de Golowkin et à Sir Thomas Phillipps. (ber)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 165
Parchemin · 54 ff. · 25.8 x 16.4 cm · France · XIIème siècle
Vergilius, Aeneis (I-VI)

Le manuscrit, d’origine française et datant du XIIème siècle, contient les livres I-VI de l’Enéide de Virgile avec les Argumenta attribués au pseudo-Ovide. Parmi les illustres propriétaires de ce codex figurent Charles de Montesquieu (1689-1755), qui a laissé son ex-libris au f. 1r, et sir Thomas Phillipps. C’est à ce dernier que Martin Bodmer l’a acheté pour sa collection. (ber)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 172
Parchemin · 194 ff. · 20 x 13 cm · Naples · vers 1490
Anthologia latina

Manuscrit humanistique italien de la fin de la Renaissance, contenant des extraits de diverses oeuvres d’auteurs latins et grecs, parmi lesquels Pline, Cicéron, Silius Italicus, Plaute, Tite-Live, Horace, Salluste, Plutarque, Sénèque et d’autres. Pellegrin reprend de Tammaro de Marinis l'attribution de l’écriture au copiste Gian Marco Cinico, actif pour les rois de Naples, entre 1458 et 1494. Les différentes parties sont introduites par des initiales en or avec un décor de bianchi girari, seulement partiellement dessiné (ff. 1v, 4v, 20r, 22r, 50r, 186v). Certains de ces bianchi girari sont épargnés sur fond bleu, rouge, vert ou noir, d’autres colorés en rose, vert ou bleu sur fond noir ou doré. Les rameaux de vigne sont peuplés de putti et d’animaux tels que des lapins, des cerfs, des papillons et des oiseaux. Dans les divers cadres, les putti sont représentés en train de s’adonner à la chasse ou à d’autres activités ludiques (par ex. ff. 55r, 79r, 139r, 169r). (ber)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 182
Parchemin · 81 ff. · 29 x 21.5 cm · Allemagne (Tegernsee?) · XI-XIIème siècles
Adnotationes super Lucanum

Le manuscrit contient les Adnotationes super Lucanum précédées de la Vita Lucani attribuée à Vacca, un commentateur antique que certains situent durant le VIème siècle. Il provient peut-être de la bibliothèque de l’Abbaye bénédictine de Tegernsee en Bavière et appartint ensuite à la bibliothèque des princes Oettingen-Wallerstein. Il constitue l’un des cinq témoins – le codex Wallersteinensis I.2 - sur lesquels se fonde l’édition de ce texte par Johannes Endt, publiée en 1909 et encore aujourd’hui considérée comme une édition de référence. (ber)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 184
Parchemin · (1) + 54 + (2) ff. · 19.5 x 11.5 cm · Florence · s. XV, ca. 1482-1485
Maximus Planudes, Vita Aesopi

Exemplaire de luxe de la Vie d’Ésope, mi historique, mi légendaire, composée par Maxime Planude vers 1300. Ces folios constituaient autrefois la première partie d’un manuscrit des Fables d’Ésope, aujourd’hui principalement conservé à New York, écrit à Florence entre 1482 et 1485 par Démétrios Damilas, copiste majeur de la cour des Médicis, pour le jeune fils de Laurent le Magnifique, Pierre II Médicis, alors âgé de 10-12 ans. Dans le splendide frontispice, on a reconnu les portraits de Planude et de Pierre II. (and)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 187
Parchemin · 597 ff. · 18.3 x 15 cm · France · moitié/seconde moitié du XIIIème siècle
La Bible Rothschild

Exemplaire de ladite Bible parisienne, dans laquelle l’ensemble du texte est copié dans un seul volume de dimension modeste, sur deux colonnes, en caractères réduits. Ce codex fut réalisé dans le centre ou l’est de la France, vers la moitié ou la seconde moitié du XIIIème siècle. La présence de 82 initiales historiées et de 66 initiales ornées le rendent spécial et témoignent d’un certain luxe. Il faut aussi signaler particulièrement le fait que le texte biblique révèle des traces de corrections soignées et que les psaumes sont divisés en sections plus petites, selon un schéma qui exclut une commande émanant d’un monastère, mais renvoie plutôt à un commanditaire laïc ou à un religieux séculier. L’on peut déduire d’une inscription arasée qu’en 1338, il appartenait au monastère des célestins de Notre-Dame de Ternes (Limoges), peut-être offert par leur fondateur, Roger le Fort, fils du seigneur de Ternes et, par la suite, archevêque de Bourges en 1343. Avant de rejoindre la collection Bodmer, il fit partie de la collection du baron Edmond de Rotschild (1845-1934), d’où vient son nom de „Bible Rotschild“. (ber)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, E-4.1
Papier · 12 ff. · 33 x 21 cm · 1920
Albert Einstein, Éther et théorie de la relativité, autographe

A l’occasion de son entrée en fonction comme professeur invité, pendant plusieurs semaines, auprès de la Reichs-Universität de Leyde, le 5 mai 1920, Albert Einstein a tenu une leçon intitulée « Aether und Relativitätstheorie ». Cet écrit, de sa propre main, contient de nombreuses corrections et passages supprimés. Cette leçon fut encore publiée la même année. Les concepts exposés dans cette leçon se retrouvent aussi dans les réflexions ultérieures d’Einstein. (fri)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, G-72.1
Papier · 66 ff. · 22 x 18 cm · [1810]
Jacob et Wilhelm Grimm, manuscrit composite contentant 45 contes et une légende (autographe, sans signature)

Le 25 octobre et le 15 décembre 1810, Jacob Grimm envoya le présent manuscrit à Clemens Brentano. Il s’agit de la plus ancienne version manuscrite des Kinder- und Hausmärchen, car les frères Grimm avaient résolument détruit les écrits préparatoires de leur édition des contes, probablement pour empêcher une comparaison entre les versions manuscrites et la version imprimée considérablement retravaillée et rendue plus littéraire (première édition 1812). Selon l’analyse de Heinz Rölleke (Rölleke Heinz (Hg.), Die älteste Märchensammlung der Brüder Grimm. Synopse der handschriftlichen Urfassung von 1810 und der Erstdrucke von 1812, Cologny-Genève 1975) 25 contes furent écrits par Jacob, 14 par Wilhelm Grimm (en partie avec des ajouts de son frère) et 7 sont attribués à quatre autres auteurs. Martin Bodmer acquit ce manuscrit en 1953 auprès de Mary A. Benjamin, New York. (fri)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, H-51.4
Papier · 1 f. · 32.5 x 21 cm · 1843 / (20.01.1756)
Friedrich Hölderlin, Der Frühling, manuscrit autographe

Friedrich Hölderlin (1770-1843) apposa, au terme de ce poème autographe en deux strophes de quatre vers, intitulé Der Frühling, la signature « Mit Unterthänigkeit Scardanelli » ainsi que la date du 20 janvier 1756. Hölderlin, malade psychiquement depuis env. 1802, signait ses oeuvres avec des noms fantaisistes, parmi lesquels Scardanelli, et y ajoutait des dates inventées. Dans ce poème, la date fut corrigée par une autre main en 1843, attestant ainsi qu’il fut écrit peu avant la mort d’Hölderlin. (fri)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, H-51.5
Papier · 1 f. · 32.3 x 20.5 cm · 12.6.1842 / (15.11.1759)
Friedrich Hölderlin, Der Herbst, manuscrit autographe

Friedrich Hölderlin (1770-1843) apposa, au terme de ce poème autographe en trois strophes de quatre vers, intitulé Der Herbst, la date du 15 novembre 1759. Hölderlin, malade psychiquement depuis env. 1802, signait ses oeuvres avec des noms fantaisistes, parmi lesquels Scardanelli, et y ajoutait des dates inventées. Au début de la feuille, on peut lire, écrite par une autre main la mention, « Autographie v Hölderlin » et la correction « Tübingen d 12 Juli 1842 ». (fri)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, H-51.6
Papier · 1 f. · 32.5 x 20.5 cm · 7.11.1842 / (24.4.1849)
Friedrich Hölderlin, Der Winter, manuscrit autographe

Friedrich Hölderlin (1770-1843) apposa, au terme de ce poème autogrpahe en deux strophes de quatre vers, intitulé Der Winter, la signature « Mit Unterthänigkeit Scardanelli » et ainsi que la date du 24 avril 1849. Hölderlin, malade psychiquement depuis env. 1802, signait ses oeuvres avec des noms fantaisistes, parmi lesquels Scardanelli, et y ajoutait des dates inventées. La date de ce poème fut corrigée par une autre main et changé en 7 novembre 1842. (fri)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, H-71.3
Papier · 3 ff. · 21 x 30 cm · [Bruxelles ?] · 11.10.1869
Victor Hugo, [Impératrice] « Si j’étais femme (Hélas ! que je vous plains, ô mères !... ) », autographe

Ce poème de Victor Hugo, sans signature, débute avec la phrase « Si j’étais femme (Hélas ! que je vous plains, ô mères ! ...) » et resta inédit jusqu’en 2009. Le titre original « Impératrice » fut peut-être biffé par Victor Hugo lui-même, en raison de son évidence. Le texte s’adresse en fait à la femme de Napoléon III, Eugénie de Montijo, à laquelle Hugo reprochait sa « bigoterie » (3r) et son « signe de croix grotesque à l’espagnole » (1r). De cette manière, il élargit à l’épouse la critique qu’il avait déjà exprimée à l’encontre de Napoléon III, dans les Châtiments. La date du 11 octobre 1869, autographe, laisse supposer que le poème a été écrit à Bruxelles, où Victor Hugo séjournait durant son exil, depuis le coup d’Etat du 2 décembre 1851. (fri)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, L-5.2
Papier · 30 pp. · 18.9 x 11.9 cm · ca. 1824-1826 et ca. 1851
Alphonse de Lamartine, Les Visions (chant II), manuscrit autographe

Dans les années 1820, Lamartine se lança dans un ambitieux projet poétique : Les Visions. Si des fragments virent le jour dans Jocely (1836) ou La Chute d’un ange (1838), le plus gros de ces vers demeura toutefois inédit pendant trente ans, repris, modifié et corrigé inlassablement par le poète jusqu’à la publication définitive en 1851. Ce manuscrit autographe du Chant II contient un passage de dix vers demeuré finalement non publié (des points de suspension en marquent l’emplacement dans l’édition originale). (duc)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, M-23.3
Papier · 23 pp. · 19.6 x 29.8 cm · non daté [mai-juin 1887]
Guy de Maupassant, Le rosier de Madame Husson, manuscrit autographe

Avec ses six romans et ses célèbres recueils regroupant plus de trois cents nouvelles, Guy de Maupassant (1850-1893) s’est taillé une place parmi les principaux auteurs français de la fin du XIXe siècle. Il donna une peinture souvent sans fard de la société provinciale comme parisienne de son temps, comme dans la présente nouvelle, la seule qui ait connu une édition originale séparée, précédant sa publication dans le recueil éponyme. Ce manuscrit fut utilisé pour la première impression du texte, d’abord paru dans La Nouvelle Revue du 15 juin 1887. Il comporte plusieurs corrections et ratures (témoins du travail de genèse de la nouvelle), ainsi que de légères variantes avec la version publiée en volume le 28 mars 1888. (duc)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, M-45.1
Papier · 1 p. · 21.5 x 28.7 cm · non daté [1541]
Michel-Ange, Sonnet et lettre à la poétesse Vittoria Colonna, manuscrit autographe

Michel-Ange (1475-1564) adressa ce sonnet et son texte de dédicace à l’une de ses proches amies, la poétesse Vittoria Colonna (1492-1547), marquise de Pescara. Souvent économe dans l’usage du papier, le peintre consacra une belle et large feuille in-folio, pliée en deux et contrecollée (pour créer plus d’épaisseur), afin d’y apposer ces quelques lignes. Adoptant une écriture humanistique proche de la calligraphie, il prit également un soin tout particulier de la mise en page, avec des sauts et retraits de ligne soulignant l’architecture habituelle du sonetto. Le ton est des plus respectueux : Michel-Ange salue certes une amie, mais aussi une grande dame, qui vient de lui faire un don précieux. Ce cadeau, qui devait mener son destinataire « in paradiso », était sans aucun doute un manuscrit des Sonetti spirituali de la poétesse (qui se montrait en général très discrète et ne montrait que fort peu ses vers). (duc)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, N-4.1
Papier · 3 pp. · 20.5 x 31 cm · 1818
Napoléon, César, manuscrit autographe

Dans son exil de Sainte-Hélène, Napoléon (1769-1821) bénéficiait d’une bibliothèque de 3'000 volumes, piètre recours contre l’ennui. L’empereur déchu se plaisait pourtant à lire et annoter les classiques antiques ou modernes. Grand amateur de théâtre, il lut à plusieurs reprises à ses proches La Mort de César de Voltaire. Il avoua son projet de pièce sur le même sujet et ce manuscrit autographe montre une rapide ébauche des deux premières scènes. En page 3, lassé par son sujet, le conquérant couvre la page de calculs stratégiques et militaires, croisant les frégates avec les régiments et les pièces d’artillerie. (duc)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, V-7.2
Papier · 114 pp. · 15.9 x 21.5 cm · 1er février 1611
Felix Lope de Vega y Carpio, Barlaán y Josafat, manuscrit autographe

Auteur de nombreuses comedias de santos, Felix Lope de Vega y Carpio (1562-1635) acheva cette Historia de Barlán y Josafat, comedia en trois actes et en vers, dans sa maison « En Madrid a primero de febrero de 1611 ». Complet, ce manuscrit autographe présente encore de nombreuses corrections et retouches de l’auteur. Plus qu’une authentique légende chrétienne (alors attribuée à saint Jean Damascène), cette histoire d’une conversion est surtout un récit christianisé. Dans ce prince abandonnant d’abord son palais pour découvrir les plaies du monde, puis son trône pour une vie méditative d’ascète, on reconnaît bien sûr la figure du Bouddha. L’édifiante histoire chrétienne, d’ailleurs placée sur les rives du Gange, n’est autre que la transposition de la Vie du Bodhisattva, texte sanskrit des IIe-IVe siècles, traduit et adapté au fil des siècles, d’abord par les Manichéens, puis par les Arabes, les Géorgiens et les Byzantins, avant de toucher enfin les peuples du lointain Occident : l’œuvre de Lope de Vega s’insérait donc (sans que l’auteur en eut conscience) dans l’une des plus impressionnantes chaînes de transmission intellectuelle de l’histoire. (duc)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Einsiedeln, Stiftsbibliothek, Codex 362(440)
Parchemin · 57 ff. · 28.9 x 23.5 cm · Ouest de l’Allemagne · Xème siècle
Terentius Comoediae, Hymnus

Le manuscrit contient des fragments des comédies de Térence provenant de deux manuscrits perdus du Xème siècle (ff. 3r-26v et ff. 28r-55v, indiqués dans les éditions par les sigles ε et η), ainsi que quelques fragments d’un troisième manuscrit (ff. 56r-57v) avec des parties du Phormio de Térence et un hymne à Saint Nicolas. La dimension, la lisibilité et l’état de conservation varient selon les fragments. Quelques feuillets manquants du second codex (η) sont conservés dans un recueil de fragments de la Stiftsbilbiothek de Saint-Gall, Cod. Sang. 1394 (pp. 115-120). (pez)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Engelberg, Stiftsbibliothek, Cod. 43
Parchemin · 32 ff. · 29 x 19 cm · Engelberg · 1143-1197
Liber evangeliorum pro festis solemnioribus

Mince évangélistaire contenant 27 péricopes, ne comptant que 32 feuillets de parchemin. Le codex, réalisé d’une façon particulièrement soignée et relié seulement avec une couverture de cuir, est décoré d’initiales artistiques à la plume rouge et noire. Bien qu’il ne soit pas daté, il peut être attribué, sur la base de l’écriture et de la décoration, à l’époque des abbés Frowin (1143-1178) et Berchtold (1178-1197). (grd)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Fribourg/Freiburg, Archives de l'État de Fribourg/Staatsarchiv Freiburg, RN 9/1
Papier · 3 + 123 + 3 ff. · 29.5 x 22 cm · Fribourg · 1356-1359
Registrum Lombardorum

Le RN 9/1 est le plus ancien registre de notaire conservé aux Archives de l’état de Fribourg et est issu de l’étude notariale de Pierre Nonans. Deux parties distinctes composent le registre. Les 110 premiers folios constituent une partie « normale », enregistrant des affaires allant du 1er février 1356 (n. st.) au 21 mars 1359 (n. st.). La seconde partie commence à l’envers au folio 123 et va jusqu’au fol. 110, de telle sorte que les deux textes se rejoignent tête-bêche au fol. 110r. Cette seconde partie constitue un registre spécial (fol. 110-123), qui enregistre les emprunts souscrits entre le 1er mars 1356 (n. st.) et le 20 mars 1359 (n. st.) auprès des lombards de Fribourg, prêteurs d’argent d’origine lombarde établis à Fribourg dès la fin du XIIIe siècle, et qui porte le nom de Registrum Lombardorum. C’est sous cette appellation que l’ensemble du registre a été désigné par l’historiographie. (drt)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Krakow, Jagiellonian Library, Depositum (Ms. Berol. Theol. Lat. Qu. 1)
Parchemin · 252 ff. · 24.5 x 18.5 cm · Saint-Gall · vers 1022-1036
Epistolaire

Il y a en tout huit manuscrits conservés, réalisés à Saint-Gall, entre 1022 et 1036, écrits et enluminés par Sigebert, évêque de Minden (1022-1036). Il s’agit d’un groupe homogène de manuscrits liturgiques, comprenant un sacramentaire, un épistolaire, un évangéliaire, un graduel, un tropaire-séquentiaire, un graduel-hymnaire, un hymnaire et un Ordo missae. Le présent épistolaire montre de grandes similitudes dans toutes ses parties avec le Cod. 40(481)‬‬ d’Einsiedeln (datant d’avant 950). La précieuse reliure en or, gemmes et ivoire, encore décrite au XVème s., a malheureusement été perdue. Le manuscrit rejoignit la bibliothèque du prince électeur Friedrich Wilhelm von Brandenburg, en 1683, et de là, la Staatsbibliothek. Durant la seconde guerre mondiale, il fut mis en lieu sûr, avec de nombreux autres manuscrits, (dont le tropaire-séquentiaire) et conservé encore aujourd’hui à Cracovie, en tant que dépôt. (flu)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Krakow, Jagiellonian Library, Depositum (Ms. Berol. Theol. Lat. Qu. 11)
Parchemin · 266 ff. · 21 x 13.5 cm · Saint-Gall · env. 1024-1027
Tropaire-sequentiaire

Il y a en tout huit manuscrits conservés, réalisés à Saint-Gall, entre 1022 et 1036, écrits et enluminés par Sigebert, évêque de Minden (1022-1036). Il s’agit d’un groupe homogène de manuscrits liturgiques, comprenant un sacramentaire, un épistolaire, un évangéliaire, un graduel, un tropaire-séquentiaire, un graduel-hymnaire, un hymnaire et un Ordo missae. Ce tropaire-séquentiaire contient, dans la partie du séquentaire au f. 144r, un portrait de Notker le Bègue (env. 840-912). Il est représenté en train de copier sa propre séquence de Pentecôte Sancti Spiritus Assit nobis gratia et entouré de l’auréole des saints. Le manuscrit rejoignit la bibliothèque du prince électeur Friedrich Wilhelm von Brandenburg, en 1683, et de là, la Staatsbibliothek. Durant la seconde guerre mondiale, il fut mis en lieu sûr, avec de nombreux autres manuscrits, (dont l'épistolaire) et conservé encore aujourd’hui à Cracovie, en tant que dépôt. (flu)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Montreux, Bibliotheca Sefarad, Ms. J 4
Parchemin · 1 f. · 31 x 58 cm · Saragosse · 1478
Privilège (copie)

Copie du privilège de modifier certains impôts payés par la communauté juive de Tudela et d’augmenter les rentes attribuées à divers chevaliers et serviteurs du roi, parmi lesquels Juan Sanz de Berrozpe, rédigé par le roi Juan II, à Saragosse, il est daté du 17 décembre 1475. Ecrit par le pronotaire Juan Ortiz et confirmé par la princesse donna Leonor, collationné par Juan de Ara, notaire de la cour, le 23 février 1478. (lop)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Montreux, Bibliotheca Sefarad, Ms. J 11
Parchemin et papier · 212 ff. · 29 x 22 cm · Espagne · seconde moitié du XVème siècle
Alonso de Oropesa, 'Lumen ad revelationem gentium et gloriam plebis Dei Israel' - De unitate fidei et de concordi et pacifica equalitate fidelium

L’œuvre du frère Alonso de Oropesa OSH († 1469) se situe dans le contexte des attaques discriminatoires toujours plus nombreuses depuis le milieu du XVème siècle en Espagne, et avant tout à Tolède, à l’encontre des juifs convertis, appelés Conversos. En tant que général (depuis 1457) de l’Ordre des Hiéronymites, mais aussi en tant qu’intime et proche conseiller du roi Henri IV de Castille (1454-1474), Alonso défendit une attitude tolérante. En 1450, il commença d’écrire le 'Lumen ad revelationem gentium et gloria plebis Dei Israel' - De unitate fidei et de concordia et pacifica equalitate fidelium (f. 1-203, Tabula 204-207) et dédia le livre achevé, composé de 52 chapitres, en 1465, à l‘archevêque Alfonso Carrillo de Tolède (1410-1485). Cette œuvre est considérée comme le plus important traité théologique sur les Conversos au XVème siècle. En 1979, Luis A. Diaz y Diaz réalisa une traduction espagnole sur la base de trois manuscrits connus jusqu’alors. Le présent manuscrit n’avait pas été pris en considération par la recherche jusqu’à présent et est donc le quatrième manuscrit connu. Il a certainement été rédigé encore au XVème siècle et se compose de parchemin et de papier. Malgré son importance, l’œuvre principale de frère Alonso n’a pas encore été éditée. (flu)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Neuchâtel, Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, AF A2, Vol. 1
Parchemin · 181 ff. · 30.3 x 20.4 cm · XIIIe siècle
Lectiones evangeliorum, cum orationibus, hymnis et homeliis beati Gregorii papae

Manuscrit acéphale. Titre ajouté plus tard (18e siècle ?). Le parchemin utilisé est de qualité très inégale. Une restauration approfondie a été réalisée à la fin du moyen-âge, probablement vers la fin du XVe siècle, avec réécriture de parties du texte. Il s’agit d’un livre de chœur en plusieurs volumes, destiné à l’office quotidien d’une communauté de clercs. Diverses additions aux XIVe et XVe siècle prouvent qu’il a été utilisé à la Collégiale Notre-Dame de Neuchâtel. Deux volumes sont conservés (sur quatre ?). Par déduction, on remarque qu’ils suivent le calendrier en usage à Besançon, au chapitre cathédral de Saint-Jean. Le volume I englobe le sanctoral du 6 mai au 30 novembre. Il a été donné par le Conseil d’Etat à la Bibliothèque de Neuchâtel en 1813. (beg)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Neuchâtel, Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, AF A2, Vol. 2
Parchemin · 147 ff. · 30.8 x 21 cm · XIIIe siècle
Lectiones evangeliorum, cum orationibus, hymnis et homeliis beati Gregorii papae

Manuscrit acéphale. Titre ajouté plus tard (18e siècle ?) Titre biffé : Passiones sanctorum. Le parchemin utilisé est de qualité très inégale. Une restauration approfondie a été réalisée à la fin du moyen-âge, probablement vers la fin du XVe siècle, avec réécriture de parties du texte. Il s’agit d’un livre de chœur en plusieurs volumes, destiné à l’office quotidien d’une communauté de clercs. Diverses additions au XIVe et XVe siècle prouvent qu’il a été utilisé à la Collégiale Notre-Dame de Neuchâtel. Deux volumes sont conservés (sur quatre ?). Par déduction, on remarque qu’ils suivent le calendrier en usage à Besançon, au chapitre cathédral de Saint-Jean. Le volume II englobe le temporal du samedi saint jusqu’au dernier dimanche après la Pentecôte et le sanctoral du 14 avril au 3 mai. Il a été donné par le Conseil d’Etat à la Bibliothèque de Neuchâtel en 1813. (beg)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Neuchâtel, Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, Ms. R 17
Papier · 182 + 48 pp. · 25 x 20 cm · 1764-1767
Jean-Jacques Rousseau, Confessions

Manuscrit des trois premiers livres des Confessions et d’une partie du quatrième. De nombreuses corrections et variantes sont proposées par rapport aux deux autres copies répertoriées. Demi-reliure en parchemin (dos et coins), avec cote no. 23 inscrite à la main sur le plat, recouverte par une fourre de protection en papier permanent. Le texte d’introduction a été supprimé dans la version éditée. (beg)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Neuchâtel, Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, Ms. R 79
Papier · 25 + 33 ff. · 15.5 x 10.3 cm · 1777-1778
Jean-Jacques Rousseau, Brouillon des Promenades

Petit cahier, avec reliure en carton recouverte de parchemin du XVIIIe siècle. Double numérotation réalisée par Théophile Dufour. Encre et crayon de papier. Le manuscrit très raturé contient le brouillon des promenades huit à dix des Rêveries du Promeneur solitaire, ainsi que des passages relatifs aux Dialogues. Il se réfère également à la botanique. (beg)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Neuchâtel, Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, Ms. R 79bis
Papier · 1 f. · 7.8 x 23 cm · [1776-1778?]
Jean-Jacques Rousseau, Note au crayon annexée au brouillon des Rêveries

Notes au crayon de papier dans la marge d’une page imprimée, trouvée dans la couverture du brouillon des Rêveries (Promenades 8 à 10). (beg)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Saint-Imier, Mémoires d'Ici, FER 1
Papier · IV + 330 + IV pp. · 33.5 x 21 cm · Diesse (Berne) · XVIIe siècle
Recueil de procès et confessions pour faits de sorcellerie

Témoin exceptionnel de l’immense chasse aux sorcières qui s’est abattue sur l’Europe du XVIIe siècle, ce volume contient les liasses de 67 procès de sorcellerie instruits et jugés sur la Montagne de Diesse, dans le Jura bernois, entre 1611 et 1667. Les confessions des 56 femmes et 11 hommes, transcrites dans leur forme définitive par les greffiers de justice, étaient relues à l’accusé au moment du jugement pour que celui-ci les confesse publiquement. (mai)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
St. Gallen, Kantonsbibliothek, Vadianische Sammlung, VadSlg Ms. 1000
Parchemin · 1 f. · 646 x 44.5 cm · seconde moitié du XIVème siècle
Iohannes de Utino, Compilatio nova super tota biblia

Ce rouleau de parchemin, long de 6,5 m., représente l’histoire universelle depuis Adam et Eve jusqu’au Christ comme une histoire du Salut, où les principaux événements sont illustrés par des dessins à la plume en couleur. En ce qui concerne les époques successives jusqu’à la moitié du XIVème siècle, les papes sont représentés, sous la forme d’un tableau, jusqu’à Innocent IV (élu en 1352) et les rois et empereurs jusqu’à Charles IV. (gam)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1343
Papier · 316 pp. · 19.3 x 15.5 cm · couvent des cisterciennes de Günterstal · Début du XVIème s.?
Recueil d’instructions liturgiques du couvent des sœurs cisterciennes à Günterstal près de Fribourg-en-Brisgau

Le manuscrit fut acquis en 1779 par le moine de Saint-Gall Gall Metzler (1743-1820), curé à Ebringen près de Fribourg, paroisse appartenant encore à Saint-Gall. Il est divisé en deux parties et contient des instructions pour l’année liturgique (de tempore et de sanctis). Il a été écrit en Allemagne et était destiné à éviter l’ignorance (‘vnwißenheit’) en matière liturgique. Les informations concernant les collectes ont été omises, par manque de place, mais aussi, parce qu’elles ne préoccupaient que les prêtres. Cet état de fait laisse penser que le manuscrit était destiné aux moniales (bien qu’il ait conservé les formes grammaticales au masculin). Il reste encore à clarifier, à quoi se réfère le texte, quand il est question, dans le prologue, d’un ‘Index’. (war)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1344
Papier · 936 pp. · 19.8 x 15 cm · couvent des cisterciennes de Günterstal · Début du XVIème s.?
Un manuscrit avec des textes normatifs, écrit en latin et en allemand pour le couvent des sœurs cisterciennes de Günterstal près de Fribourg-en-Brisgau

Le manuscrit contient plusieurs textes normatifs et est destiné aux sœurs du couvent cistercien de Günterstal. Il est écrit en partie en allemand, en partie en latin. Il commence par un traité sur la simonie, en latin et allemand, écrit par le ‘brůder Johannes’ et dédié à ‘der erwurdigen frowen von Mulhein’, probablement Veronica von Mülheim, abbesse du couvent de décembre 1504 jusqu’à sa mort en mai 1508. Johannes pourrait avoir été un moine de Tennenbach, le monastère cistercien qui détenait la responsabilité de la cura animarum des religieuses. Le reste du manuscrit contient un certain nombre de traductions de textes normatifs de l’ordre cistercien, parmi lesquels le Liber definitionum et l’Ecclesiastica Officia. La traduction allemande et la prise en compte uniquement des chapitres les plus pertinents démontrent l’usage de ce manuscrit par les moniales. Plusieurs de ces traductions furent aussi envoyées dans le couvent des cisterciennes de Lichtenthal, près de Baden-Baden. Bien que le couvent n’ait jamais été officiellement réformé, ce manuscrit atteste des aspirations à une réforme dans la première partie du XVIème s. Le manuscrit fut acquis en 1782 par le moine de Saint-Gall Gall Metzler (1743-1820), curé à Ebringen près de Fribourg, paroisse appartenant encore à Saint-Gall. (war)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1345
Papier · 710 pp. · 20.8 x 14 cm · couvent des cisterciennes de Günterstal · 1583
Traduction allemande des statuts de l’ordre cistercien pour le couvent des sœurs de Günterstal près de Fribourg-en-Brisgau

Ce manuscrit fut écrit par Jodicus Lorichius (1540-1612), professeur de théologie à l’Université de Fribourg, pour les cisterciennes de Günterstal. Il était dédié à l’abbesse Maria Störin von Störenberg. Après le prologue de Lorichius sur l’utilité du cérémoniel liturgique, l’auteur met à la disposition des sœurs la traduction allemande de deux textes fondamentaux de l’ordre cistercien du XIIème s.: l’ Exordium Cistercii, un récit des débuts de l’histoire de l’ordre, et les Ecclesiastica Officia, un recueil de règles pour la liturgie et la vie conventuelle. Il conclut avec une brève explication sur la raison pour laquelle les cisterciens prient les sept psaumes pénitentiels le vendredi. Un choix des statuts pour les frères lais, en traduction allemande (l‘Usus Conversorum), est ajouté. Entre 1581 et 1598, Lorichius dédia aux cisterciennes de Günterstal quatre livres imprimés, tous en langue allemande. Ce manuscrit doit donc être considéré comme un témoignage de ces étroites relations. (war)

En ligne depuis: 17.12.2015

Preview Page
Wädenswil, Dokumentationsstelle Oberer Zürichsee, LC 11
Papier · 638 pp. · 40.5 x 25 cm · Wädenswil · 1797-1855
Chronique de la société de lecture de Wädenswil, volume 1

La Société de lecture de Wädenswil, fondée en 1790, tint depuis 1797 une chronique manuscrite, qui consigne tous les événements locaux d’une année. A chaque fois, un membre de la société est désigné comme chroniqueur. Sa tâche consistait à décrire, à la fin de l’année, tous les événements, qui selon son point de vue, revêtaient une certaine importance à Wädenswil. La chronique contient également des nécrologies détaillées de certaines personnes particulières. La plupart des années, des descriptions du temps, des statistiques sur la population et un aperçu du prix des denrées alimentaires ont été ajoutés. A côté des événements à caractère local, des thèmes d’intérêt cantonal et fédéral sont aussi effleurés (parmi lesquels la guerre du Bocken, le mémorial d’Uster, la guerre du Sonderbund). La chronique fut tenue jusqu’en 1886, de façon manuscrite. La partie manuscrite comprend deux volumes in-folio. Les volumes suivants se composent d’extraits de journaux encollés (1890 jusqu‘en 1945) et de pages dactylographiées à la machine, reliées annuellement (1948-1974). Les deux volumes couvrant la période de 1797 à 1886 constituent l’une des plus importantes sources pour reconstituer l’histoire de Wädenswil au XIXème siècle. (scr)

En ligne depuis: 17.12.2015

Documents: 54, affichés: -49 - 0