Sélectionner un manuscrit de cette collection: Cod. Bodmer 1  Cod. Bodmer 905 E-4.1  V-7.2  150/167
Pays de conservation:
Pays de conservation
Suisse
Lieu:
Lieu
Cologny
Bibliothèque / Collection:
Bibliothèque / Collection
Fondation Martin Bodmer
Cote:
Cote
B-24.1
Titre du manuscrit:
Titre du manuscrit
Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Pour Mr La Rochelle jouant Brid’oison. En cas de bruit à la fin, autographe signé
Caractéristiques:
Caractéristiques
Papier · 2 pp. · 23 x 19 cm · s.d. [Paris, vers janvier 1797]
Langue:
Langue
Français
Résumé du manuscrit:
Résumé du manuscrit
Représentée pour la première fois le 27 avril 1784, la comédie La Folle Journée, ou Le Mariage de Figaro, vive satire de la société d’Ancien Régime et des privilèges nobiliaires, préfigurait le déclenchement de la Révolution française, dont elle participa sans doute à l’avènement. Remontée sur plusieurs scènes parisiennes après la chute de la monarchie en 1792, elle vit toutefois ses chants de conclusion modifiés par Beaumarchais. Le couplet final du juge bègue Don Gusman Brid’oison, qui s’achevait en 1784 par Tout fini-it par des chansons, s’adapta aux difficultés du temps : Pour tromper sa maladie, / Il [le peuple] chantoit tout l’opera : / Dame ! il n’sait plus qu’ce p’tit air-là : / Ca ira, ça ira... Mais après la chute de Robespierre et la réaction thermidorienne, ces paroles faisaient bondir la jeunesse muscadine, comme les précédentes avaient fait réagir les sans-culottes. Les représentations étant perturbées par ce public turbulent, Beaumarchais confia à La Rochelle, l’acteur tenant le rôle de Brid’Oison, une fin alternative, à réciter en cas de bruit. Cette variante, demeurée inédite jusqu’à sa récente publication, était un éloge à la liberté d’expression et au sang froid de la raison contre le stratagème des cabales idéologiques. (duc)
DOI (Digital Object Identifier):
DOI (Digital Object Identifier
10.5076/e-codices-fmb-ms-Beaumarchais-B-024-001 (http://dx.doi.org/10.5076/e-codices-fmb-ms-Beaumarchais-B-024-001)
Lien permanent:
Lien permanent
http://www.e-codices.unifr.ch/fr/list/one/fmb/ms-Beaumarchais-B-024-001
IIIF Manifest URL:
IIIF Manifest URL
IIIF Drag-n-drop http://www.e-codices.unifr.ch/metadata/iiif/fmb-ms-Beaumarchais-B-024-001/manifest.json
Comment citer:
Comment citer
Cologny, Fondation Martin Bodmer, B-24.1: Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Pour Mr La Rochelle jouant Brid’oison. En cas de bruit à la fin, autographe signé (http://www.e-codices.unifr.ch/fr/list/one/fmb/ms-Beaumarchais-B-024-001).
En ligne depuis:
En ligne depuis
22.06.2017
Droits:
Droits
Images:
(Concernant tous les autres droits, voir chaque description de manuscrits et nos conditions d′utilisation)
Outil d'Annotation - Se connecter
Il n'y a pas encore d'annotation pour ce manuscrit. Soyez le premier a en créer une!
Ajouter une annotation
Outil d'Annotation - Se connecter

Nicolas Ducimetière, « Le Monde de l’autographe : Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais », dans ArtPassion, Genève, 2015, n° 43, pp. 58-59 (première publication)

Ajouter une référence bibliographique

Images de références et reliure

Mesure (page)
Mesure (page)
Digital Colorchecker
Digital Colorchecker