A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Mauritius, de Sulliaco (1110-1196)

1 document trouvé
Mirador Ouvrir dans Mirador
Preview Page
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 147
Parchemin · I + 388 + I ff. · 34.8 x 25.9 cm · France · fin du XIIIe siècle
Estoire Del Graal interpolé

En ligne depuis: 25.07.2006


  • Mauritius, de Sulliaco: Maurice de Sully, Sermon Mulier cum parit
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Mauritius, de Sulliaco: Maurice de Sully: Sermon Vado ad eum
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Mauritius, de Sulliaco: Maurice de Sully: Sermon Amen dico vobis
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Mauritius, de Sulliaco: Commentaire sur le Pater (Ff. 58a-59a)
    Incipit: fol. 58a Pater noster qui es in celis. Etc. c'est a dire: Nostre Pere, qui es es ciex, saintefiez soit li tiens nons, avieigne li tiens regnes, soit faite ta toe volenté aussi comme ou ciel en terre. Nostre pain de chascun jor nos dones hui; et pardonnes nos noz meffaiz aussi comme nos pardonons a cels qui meffait nos ont; et ne nos moines en temptation, mes delivres nos de mal. Amen, c'est a dire: ainsi soit il. Seur toutes les orisons qui onques furent faites ne establies ne dites en terre, si est la plus haute et la plus sainte et la plus digne la patenostre. Car cestui establi nommeement Dex meismes, et la commanda a dire a ses apostres et a touz cels qui en lui croient; et por ce que (fol. 58b) ele est tant digne, elle est plus dite et doit estre que nule autre orison
    Explicit: fol. 59a voirement ne sueffres tu que nos soions tempté par la temptation au deable ne par mauvese char; voirement nos delivres tu de mal.
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Mauritius, de Sulliaco: Commentaire sur le Credo (Fol. 59a)
    Incipit: Nous creons la sainte Trinité, le Pere et le Fil et le Saint Esperit; nos creons que li Peres et li Filz et li Saint Esperiz sont .I. Dieu tout puissant et pardurable, nous creons que li filz Dieu print char en la vierge Marie
    Explicit: Nos creons la resurrection des cors au jor dou jugement et la pardurable vie. Amen, que Dex la nos ostroit. Certainement, qui ceste creance a en Dieu, il a bone creance; et se il fait bones huevres par quoi il soit tiex, que Diex vueille regarder son bienfait
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Mauritius, de Sulliaco: Mulier cum parit (Ff. 289c-290b)
    Incipit: fol. 289cMulier com parit, tristiciam habet, venit hora ejus; cum autem peperit filium, jam non meminit pressure propter gaudium, quia natus est in mundum.
    Explicit: fol. 290b Et por ce despisons les joies de cest siecle et deservons le bien dou ciel, si com firent li apostre et si com Dex dist en l'euvangile d'ui; car se nos somes personier de lor travail, nos serons personier de loier. Quod nobis prestare dignetur Jhesu Cristus, Dominus Noster, qui cum Patre et Spiritu Sancto
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Mauritius, de Sulliaco: Vado ad eum (Ff. 290b-290c)
    Incipit: fol. 290b Vado ad eum qui misit me et nemo ex vobis interrogat me: quo vadis? Sed quia hec locutus sum vobis, tristicia implevit cor vestrum.
    Explicit: fol. 290c Et si est dit en l'Escripture que puis que la turterele a perdu son premier per, qu'ele ne s'ajostera ja puis a autre, et aussi la prode fame, quant son seignor est en aucun pelerinage, et ele se tient que ele n'a cure d'autre home; tout aussi est il de la bone ame qui espouse Damedieu et se tient a lui tout adés duques ele le voit face a face. Seignors, aussi fesons: despizons la joie dou monde, gardons nos nestement, aorons Damedieu et amons, car ainsi avrons nos la joie dou ciel. Quod nobis prestare dignetur
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Mauritius, de Sulliaco: Amen dico vobis (Ff. 290c-290d)
    Incipit: 290cAmen dico vobis: Si quis petierit Patrem in nomine meo, dabit vobis.
    Explicit: fol. 290d Geunons ces .III. jourz qui sont a avenir, et prions Dieu qu'il deffende son pueple de guerre, de tampestes, de males guerres bestes, de secheresces, de famines, de mortalitez, de touz perilz et meesmement de pechié, et nos doint faire teles huevres en terre que nos puissions estre sauf ou ciel. Quod nobis prestare dignetur Jhesus Cristus, Dominus Noster, qui cum Patre et Spiritu sancto vivit et regnat, Deus per omnia secula seculorum. Amen.
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)
  • Bodmer, Martin (Possesseur précédent) | Innocentius III, Papa (Auteur) | Mauritius, de Sulliaco (Auteur)
  • Trouvé dans: Description standard (Vielliard Françoise, Manuscrits Français du Moyen Âge, Cologny-Genève, 1975, pp. 46-60.)