Sélectionner un manuscrit de cette collection: Ms. liturg. FiD 1  Ms. liturg. FiD 1 Ms. liturg. FiD 5  Ms. liturg. FiD 7  2/4
Pays de conservation:
Pays de conservation
Suisse
Lieu:
Lieu
Romont
Bibliothèque / Collection:
Bibliothèque / Collection
Abbaye de la Fille-Dieu Romont
Cote:
Cote
Ms. liturg. FiD 2
Titre du manuscrit:
Titre du manuscrit
Fragments d’antiphonaires cisterciens primitifs
Caractéristiques:
Caractéristiques
Parchemin · 4 pp. · 36 x 24.5 cm · vers 1136/1140
Langue:
Langue
Latin
Résumé du manuscrit:
Résumé du manuscrit
Ces fragments d’antiphonaires copiés autour de 1136/1140, grattés et corrigés vers 1140/1143, constituent une couverture vide. Ces morceaux de parchemin de formats divers ont sans doute été collés les uns aux autres par les moniales de la Fille-Dieu pour recouvrir un formulaire liturgique aujourd’hui disparu. FiD 2 constitue, avec FiD 1, les reliquats d’antiphonaires comportant la liturgie cistercienne primitive. Celle-ci a été définie par Fr. Kovacs (« Fragments du chant cistercien primitif », ASOC 6 [1950], p. 140–150) et Chr. Waddell (The Primitive Cistercian Breviary, Fribourg, 2007 [Spicilegium Friburgense 44]) comme la liturgie réformée par Étienne Harding peu après 1108. Lors de cette réforme, l’abbé de Cîteaux imposa à l’Ordre d’adopter l’antiphonaire messin. Celui-ci fut en vigueur dans l’Ordre jusqu’à l’époque de la deuxième réforme, confiée à Bernard de Clairvaux. Celle-ci fut achevée au début des années 1140. L’existence d’ébauches bernardines était jusqu’ici connue par l'antiphonaire 12A-B de l'abbaye de Westmalle (Belgique) et par celui de l’abbaye de Tamié 6 (Savoie). Les analyses codicologiques des gardes de FiD 1 et des fragments FiD 2 révèlent que l’ensemble des documents provient du monastère suisse de la Fille-Dieu; ils partagent un statut identique et des caractéristiques communes, quels que soient les lieux actuels de dépôt. S’y décèlent les mêmes premières mains et mains correctrices, les mêmes types d’ornementation et les mêmes retouches tardives réalisées au plus tôt au XVIe siècle vraisemblablement par les moniales ou par les moines de Hautcrêt (Oron, VD) qui fut jusqu'en1536 Père Immédiat de la Fille-Dieu. (sca)
DOI (Digital Object Identifier):
DOI (Digital Object Identifier
10.5076/e-codices-fdr-0002 (http://dx.doi.org/10.5076/e-codices-fdr-0002)
Lien permanent:
Lien permanent
https://www.e-codices.unifr.ch/fr/list/one/fdr/0002
IIIF Manifest URL:
IIIF Manifest URL
IIIF Drag-n-drop https://www.e-codices.unifr.ch/metadata/iiif/fdr-0002/manifest.json
Comment citer:
Comment citer
Romont, Abbaye de la Fille-Dieu Romont, Ms. liturg. FiD 2: Fragments d’antiphonaires cisterciens primitifs (https://www.e-codices.unifr.ch/fr/list/one/fdr/0002).
En ligne depuis:
En ligne depuis
22.03.2018
Droits:
Droits
Images:
(Concernant tous les autres droits, voir chaque description de manuscrits et nos conditions d′utilisation)
Type de document:
Type de document
Fragment
Siècle:
Siècle
12ème siècle
Liturgica christiana:
Liturgica christiana
Antiphonaire
Notation musicale:
Notation musicale
Neumes avec portée
Outil d'Annotation - Se connecter
Il n'y a pas encore d'annotation pour ce manuscrit. Soyez le premier a en créer une!
Ajouter une annotation
Outil d'Annotation - Se connecter

Alicia Scarcez, Liturgie et musique à l'Abbaye cistercienne Notre-Dame de la Fille-Dieu (Romont). Histoire et catalogue des sources de sept siècles de vie chorale , Spicilegii Friburgensis Subsidia 25, Fribourg 2015, p. 23-39 et 69-72.

Ajouter une référence bibliographique

Images de références et reliure


Digital Colorchecker